Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Une startup israélienne vous concocte des voyages aux petits oignons

La startup israélienne RoutePerfect vous concocte des voyages sur mesure

Vous rêvez de Paris, Barcelone, Lisbonne et puis d’un saut rapide à Prague? La startup israélienne Route Perfect facilite la planification de votre aventure pour la rendre plus simple que le choix entre un croissant au beurre et un churro au chocolat.

Le site Internet gratuit de RoutePerfect propose une plateforme simple et conviviale qui vous permet de décider ce que vous aimeriez faire pendant vos vacances, principalement en Europe. Depuis les monuments historiques jusqu’aux plages amusantes, la startup israélienne RoutePerfect peut vous aider à personnaliser votre voyage, tout en l’adaptant à vos intérêts, à vos partenaires de voyage et même à votre budget.

Vous voulez plus de plages? Oui, s'il vous plaît. Moins de camping? Pas de problème. Vous pouvez ajuster presque tous les aspects de votre voyage en utilisant un «équalizer» en ligne sur le site Web de l'entreprise.

"Tout commence avec notre algorithme", a déclaré le fondateur Boaz Lantsman. "Il permet à l'utilisateur une totale souplesse dans sa planification - afin que chacun puisse créer son propre itinéraire unique."

Islande

Islande

RoutePerfect vous permet également de vérifier, lorsque vous avez terminé la planification, le prix de votre voyage - et même de réserver directement les chambres d'hôtel. Le service de planification de voyages en ligne à destination multiple, qui a été créé en 2013, est maintenant disponible dans 90 pays à travers le monde.

Lantsman a fondé la startup après avoir essayé de planifier un voyage en famille à travers plusieurs pays européens. Il a réalisé que nombre de ressources à prendre en compte rendait le processus étonnamment frustrant. Entrepreneur dans l’âme, Lantsman a rapidement constaté qu'il n'était pas le seul à être désappointé par la complexité des sites de voyage traditionnels et des guides. Il a rassemblé une équipe, lancé le remue-méninges, et le reste a suivi.

"Il y a 30 ans, nos parents se rendaient dans leur agence de voyage, avec quelques idées sur les destinations en fonction de leurs intérêts, puis un « expert en voyages » planifiait le voyage pour eux», a dit Lantsman. "Aujourd'hui, nous avons affaire à la révolution de l'Internet, et la planification de voyages en ligne change complètement la culture de voyage. C'est là que nous entrons en scène. Nous nous efforçons d'être l'agent de voyage de notre génération".

rp2

Avec un centre de recherche et développement à Tel Aviv, ainsi que des bureaux à Londres et à Miami, la petite start-up de 17 employés dit qu'elle compte 3 millions d'utilisateurs. Son modèle d'affaires est simple - le site est libre d'utilisation. RoutePerfect obtient un pourcentage sur la réservation des hôtels. Il prétend avoir déjà gagné des millions de dollars, même si cette allégation n'est pas vérifiée.

Alors que le site Web n'offre pas de vols, RoutePerfect fonctionne avec plus de 300 000 hôtels, et peut offrir des rabais importants, selon Lantsman.

RoutePerfect a certains concurrents majeurs, comme Inspirock et Tripcreator, qui disposent d'une conception globale brillante, par rapport à la page d'accueil « cartoonesque » de RoutePerfect. Et, bien que RoutePerfect soit flexible, interactif, intuitif et convivial, il n'est pas aussi frappant que ses concurrents, et encore loin des noms renommés comme Lonely Planet, qui a un site Web à couper le souffle.

Cependant, sur RoutePerfect.com, les utilisateurs peuvent réserver leur hôtel directement à partir du site. Et son application mobile est actuellement en préparation.

Dans l'intervalle, les visiteurs du site Web de RoutePerfect peuvent se renseigner sur les meilleurs itinéraires, comme un voyage romantique à Rome, Florence et Venise, ou un voyage en famille dans les petites villes danoises.

Alors, êtes-vous déjà prêt à planifier votre prochaine aventure?

Source: NoCamels.com

USA: une enseignante renvoyée pour propos racistes et violents

USA: une enseignante renvoyée pour propos racistes

Une enseignante préscolaire d’Arlington au Texas qui a encouragé les adeptes des médias sociaux à «tuer quelques Juifs» a  été congédiée de sa salle de classe.

Nancy Salem, qui enseigne au Children's Courtyard à Arlington, figurait parmi les 24 militants anti-israéliens à l'Université du Texas, à Arlington (UTA), exposés par le groupe de chasseurs clandestins Canary Mission pour avoir exprimé des pensées racistes et violentes en ligne.

Un porte-parole de The Children's Courtyard a déclaré mercredi : « Nancy Salem ne travaille plus pour notre entreprise ».

«La mise à disposition d'un environnement d'apprentissage sécuritaire, éducatif et inclusif est d'une importance capitale pour nous. Les commentaires offensifs ne reflètent certainement pas notre point de vue. Nos employés sont tenus de respecter certaines normes de conduite personnelle et professionnelle. Nos dirigeants ont étudié minutieusement cette question ", a déclaré le porte-parole.

L'un des Tweets de Nancy Salem

L'un des Tweets de Nancy Salem

Depuis que les messages de Salem dans les médias sociaux, qui s’étendent sur plusieurs années, ont été rendus publics par Canary Mission, la page Facebook de la Children's Courtyard a été inondée de commentaires appelant les parents à retirer leurs enfants de l'école.

On pouvait y lire: "Vous avez une enseignante préscolaire nommée Nancy Salem travaillant avec de petits enfants. Elle prêche le meurtre des Juifs. Ce n'est pas le type de personne qui devrait être en contact avec les enfants. Elle devrait être virée immédiatement". Ou encore: "Cette école devrait être poursuivie. Comment pouvez-vous embaucher Nancy Salem, militante d'Étudiants pour la Justice en Palestine (SJP) à l'Université du Texas, à Arlington (UT Arlington) pour enseigner aux jeunes enfants que la «justice» pour les «Palestiniens» signifie tuer des Juifs? Vous devriez être fermé immédiatement".

Salem, militante de la section des Étudiants pour la Justice de l'UTA en Palestine et partisane du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions anti-Israël, a utilisé son compte Twitter maintenant désactivé pour écrire des commentaires comme: "Combien de Juifs sont morts dans l'Holocauste ? Pas assez ... HAHAHAHA. "

Source : algemeiner.com

Netanyahu espère tripler le commerce israélo-australien

Netanyahu espère voir tripler le commerce israélo-australien

«Notre commerce représente 1 milliard de dollars. Nous devons le doubler ou le tripler », a déclaré le Premier ministre. Les deux gouvernements ont signé des accords de coopération sur l'innovation technologique et les services aériens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi qu'il espérait tripler le commerce bilatéral avec l'Australie alors que les pays forgent des liens plus étroits entre la technologie et l'aviation.

Le commerce bilatéral est actuellement d'environ 1 milliard de dollars par an, Israël envoyant moins de 1% de ses exportations et les produits australiens ne représentant que 0,3% des importations d'Israël.

"Notre commerce représente 1 milliard de dollars, il devrait être au moins double ou triple," a déclaré Netanyahu lors d’une réunion avec le Premier ministre Malcolm Turnbull et les ministres du gouvernement australien à Sydney.

"J'aimerais encourager les entreprises australiennes et israéliennes à augmenter leurs échanges", a-t-il déclaré.

Netanyahu et Turnbull visitent le Moriah College de Sydney (Photo: EPA)

Netanyahu et Turnbull visitent le Moriah College de Sydney (Photo: EPA)

"Si j’ai été capable de faire le schlep (mot d’origine yiddish signifiant voyage difficile, expédition N.D.T) , ils devraient le faire aussi", a-t-il ajouté, faisant référence au voyage de 14 200 kilomètres entre Sydney et Tel-Aviv.

Ses commentaires sont intervenus après que Turnbull et lui aient supervisé la signature d'accords pour une coopération accrue entre Israël et l'Australie sur l'innovation technologique et les services aériens au cours de la deuxième journée de sa visite de quatre jours.

Netanyahou a visité le Moriah College, l'école juive de Sydney, où il a été assailli par des élèves de primaire enthousiastes, tandis que son épouse Sara a partagé plus tôt le thé du matin avec Lucy Turnbull à la boulangerie casher Jesse.

Alors que Netanyahou a reçu un accueil chaleureux de Turnbull et de la communauté juive de Sydney, les supporters palestiniens se rassembleront ce soir (jeudi) dans le centre-ville de Sydney pour protester contre l'expansion des colonies israéliennes en Judée-Samarie.

Le Conseil national des imams australiens a également publié une déclaration accusant Israël d'avoir commis des brutalités contre les Palestiniens et a exhorté Turnbull à demander à Israël d'en finir avec son «règlement illégal» et de respecter les droits des Palestiniens.

Source : Ynet

Israël : Netanyahu toujours favorable à une grâce présidentielle pour Elor Azaria

Israël : Netanyahu toujours favorable à une grâce présidentielle pour Elor Azaria

Le Premier ministre a déclaré que le «problème» n'était pas la peine, mais plutôt les «circonstances» ayant créé l'incident.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré aujourd’hui (jeudi) qu'il était en faveur d'un pardon pour le soldat de l'armée israélienne, Elor Azaria, qui a été condamné plus tôt cette semaine pour avoir tué un terroriste palestinien à Hébron en mars 2015.

Le premier ministre a déclaré que le "problème" n'était pas la peine, mais plutôt les "circonstances" ayant créé l'incident.

Netanyahou a déclaré aux journalistes qu'il était nécessaire de prendre en considération les circonstances difficiles dans lesquelles les jeunes soldats évoluent pendant les vagues de terrorisme, lorsqu’ils doivent prendre des décisions critiques. Sa préoccupation, dit-il, est que le prochain soldat pourrait se sentir menacé, et ne pas savoir "où sont les limites."

Après la condamnation d'Azaria à une peine de 18 mois prononcée mardi par la cour de Tsahal, une poignée de ministres de droite a demandé que le soldat soit gracié.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a officiellement demandé mercredi au président Reuven Rivlin de pardonner à Azaria, écrivant que son crime avait eu lieu pendant une vague de terrorisme.

"La sécurité des citoyens d'Israël nécessite un pardon immédiat pour Elor Azaria", a déclaré le ministre de l'Education Naftali Bennett mardi.

Le spectre politique reste partagé

Le spectre politique reste partagé

Bennett a déclaré qu'Azaria, qui avait été condamné à un an et demi de prison, "a été envoyé pour défendre les citoyens d'Israël au sommet d'une vague terroriste palestinienne. Tout le processus d'enquête a été contaminé dès le début".

Le chef de Bayit Yehudi a ajouté que "même s'il a fait une erreur, Elor ne doit pas aller en prison. Nous allons tous en payer le prix. "

Le ministre des Transports israélien Katz (Likoud) a également demandé l'octroi d'une grâce.

"Le tribunal a eu son mot à dire, la procédure régulière a été effectuée. Le moment est venu pour un pardon. Nous devons ramener Elor à la maison ».

Dans un appel adressé au ministre de la Défense, Avigdor Liberman, et au chef d'état-major des Forces armées israéliennes, Gadi Eizenkot, le ministre de la Construction Yoav Galant a écrit: «L'armée israélienne a payé un lourd tribut pour cet incident et a créé des clivages inutiles. Ce qu'Azaria a fait était inacceptable, mais nous devons rappeler que même un soldat qui a fait une erreur est notre soldat.

"Tout comme nous nous inquiétons du retour d'un soldat blessé et de la même manière que nous sommes obligés de sauver un soldat en captivité, nous devons nous soucier d'un soldat qui a fait une erreur, même lorsque l'erreur a été dure et dramatique", a-t-il a poursuivi.

La ministre de la Culture et du Sport, Miri Regev, a déclaré que la condamnation était une triste journée, ajoutant: "Elor ne devrait pas passer une seule journée en prison. Nous n'aurions pas dû aller au tribunal, il aurait dû être traité dans son unité. "

En revanche, le député Ofer Shelah de Yesh Atid a déclaré la condamnation Azaria devait mettre fin à cet incident douloureux.

"Nous devons dire stop aux politiciens qui essaient d'obtenir des points de popularité bon marché sur le dos d'Elor et de sa famille tout en nuisant aux valeurs de Tsahal et à la capacité de ses officiers de la commander", a-t-il dit. «Personne n'est heureux de voir Azaria aller en prison, mais le pardon entraînerait des moqueries contre le système juridique de l'armée ».

Le député Yousef Jabareen (Liste commune) a répondu à la condamnation, en déclarant que la peine ne correspondait pas au crime.

"Cela envoie un message disant que le sang des Palestiniens est sans valeur", a déclaré Jabareen.

"L'incident avec Azaria n'est pas un cas isolé, c'est un problème beaucoup plus important au sein de l'armée, qui est soutenu par l'échelon politique et alimenté par un manque de poursuites contre les soldats."

Jabareen a ajouté qu'il avait demandé au procureur général Avichai Mandelblit d'ouvrir une enquête sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a demandé la grâce d'Azaria peu de temps après sa condamnation.

Jabareen a qualifié les commentaires de Netanyahu d'obstruction à la justice, affirmant qu'ils avaient influencé la décision du tribunal.

Le député Omer Bar-lev (Union sioniste), un ancien chef de l'unité de commandos d'élite Sayeret Matkal, a appelé ses camarades politiques à respecter le principe de la séparation des pouvoirs et à s'abstenir de réchauffer les tensions avec des appels à la grâce pour Azaria.

Source : Jpost

Israël : de fortes amendes infligées aux loteries ciblant les mineurs

Israël : de fortes amendes infligées aux loteries ciblant les mineurs

L'Autorité de protection des consommateurs a réussi, après une longue enquête, à prouver que les entreprises de marketing qui commercialisent des brochures de collecte d’autocollants pour les enfants encouragent les mineurs à participer à des tirages au sort pour gagner des prix de valeur.

L’Autorité de protection des consommateurs à infligé une amende de 13 millions de shekel à 12 sociétés commerciales impliquées dans l’encouragement des mineurs à participer à des tirages au sort, selon une lettre envoyée au Comité de l'éducation de la Knesset.

Il est ici principalement question de la société P.M.I, qui distribue les brochures d’autocollants Supergoal, Imogi, Galis et Hamema, qui est condamnée à payer une amende de quatre millions de shekel.

Supergoal

Supergoal

En plus de la société P.M.I, un certain nombre d’entreprises commerciales ayant coopéré avec elle et poussant les enfants à acheter des autocollants pour participer à des loteries seront condamnées, y compris Osem, McDonalds, Mei Eden et autres. Les amendes ont été fixées à la suite de l'enquête de l'Autorité et les sociétés auront droit à une audience.

L'enquête a été ouverte après la découverte que, outre les jeu d’autocollants à coller dans les brochures, il était promis aux enfants que s’ils remplissaient complètement les livrets, ils pourraient participer à des tirages au sort pour gagner des prix de valeur, comme des voyages à l’étranger et des iPhones. Il est ici question d’une infraction à la loi interdisant le commerce qui pousse les mineurs à participer à des jeux de hasard et à des loteries.

Auparavant, la société P.M.I avait déclaré: « «des experts en éducation indiquent que les jeux de collectes des enfants et des jeunes favorise le développement mental. Les loteries et la publicité accompagnant le processus de collecte des albums Supergoal est approuvé par le ministère des Finances, étant donné que les personnes participant à la loterie ne sont pas tenus de fournir de l’argent."

Source : mako.co.il

USA : le siège de l'ADL ciblé par la dernière menace de bombe

USA : le siège de l’ADL ciblée par la dernière menace de bombe

En réponse, la Ligue Anti Diffamation a déclaré que cela ne dissuadera pas l'organisation dans sa lutte contre l'antisémitisme.

Le quartier général de l’ADL, Ligue Anti Diffamation de New York a reçu une menace de bombe mercredi matin, dernière institution juive à être visée par une vague d’intimidations similaires.

Le chef de l'ADL, Jonathan Greenblatt, a déclaré que l'organisation avait traité la menace anonyme au sérieux, mais que les forces de l’ordre l'avaient jugée «non crédible».

"Ce n'est pas la première fois que l'ADL est ciblée, et cela ne nous dissuadera pas dans nos efforts pour lutter contre l'antisémitisme et la haine contre les individus de toutes les races et de toutes religions", a déclaré Greenblatt dans un communiqué.

La menace contre l'ADL survient quelques jours après qu'au moins 10 centres communautaires juifs ont été frappés par des menaces, obligeant bon nombre d'entre eux à évacuer.

Jonathan Greenblatt, directeur national de la Ligue Anti-Diffamation (avec l'aimable autorisation de ADL / via JTA)

Jonathan Greenblatt, directeur national de la Ligue Anti-Diffamation (avec l'aimable autorisation de ADL / via JTA)

Mardi, une autre menace de bombe a été envoyée par courrier électronique à un centre juif à San Diego.

C'était la deuxième fois en trois semaines que le JCC de la famille Lawrence à La Jolla devait être évacué.

Après la réception du courriel tôt mardi matin, le Département de police de San Diego a balayé le bâtiment et n'a pas trouvé d'explosifs. Le JCC a été rouvert à 7 heures du matin.

Un jour plus tôt, 11 centres juifs à travers le pays ont reçu des appels téléphoniques contenant des menaces à la bombe.

Le JCC de La Jolla a été évacué le 31 janvier après avoir reçu un appel téléphonique sur la menace d'une bombe ainsi que 16 autres à travers le pays. C'était l'une des quatre vagues de menaces menées sur des centres juifs en l'espace de cinq semaines environ.

En tout, il y a eu une soixantaine de menaces contre des dizaines de centres communautaires juifs dans le pays depuis janvier.

C'était la première contre l'ADL, qui est intervenue un jour après que le groupe ait rejoint d'autres organisations juives, appelant le président américain Donald Trump à soutenir activement sa condamnation longtemps recherchée de l'antisémitisme.

Trump a déclaré plus tôt mardi que les menaces antisémites contre la communauté juive américaine étaient «horribles» et «douloureuses», et qu’elles représentaient un «triste rappel» du mal.

Source : Times of Israel

Yad Vashem lance un appel à Amazon contre les ouvrages négationnistes

Yad Vashem lance un appel à Amazon contre les ouvrages négationnistes

L'appel est venu sous la forme d'une lettre rédigée par le directeur des bibliothèques de Yad Vashem, le Dr Robert Rozett, adressée au PDG d'Amazon, Jeff Bezos.

Yad Vashem a demandé à Amazon de retirer les livres traitant du déni de l'Holocauste de son magasin en ligne, accusant le géant de la distribution Internet de faciliter la propagation de la haine.

L'appel est venu sous la forme d'une lettre rédigée par le directeur des bibliothèques de Yad Vashem, le Dr Robert Rozett, au PDG d'Amazon, Jeff Bezos.

"Il est clair depuis de nombreuses années maintenant que la littérature niant l'Holocauste est librement disponible à l'achat sur Amazon. Beaucoup de ces articles apparaissent avec des critiques et des recommandations incitant à lire d’autres ouvrages dans la même veine », a écrit Rozett, attachant à son message plusieurs exemples de critiques élogieuses de livres intitulés « True History of the Holocaust » (Histoire vraie de l'Holocauste): Est-ce que les six millions sont vraiment morts? Et « The Hoax of the Twentieth Century » (Le canular du vingtième siècle): L'affaire contre l'extermination présumée des juifs européens.

"Nous vous exhortons vivement à retirer les livres qui nient, déforment et banalisent l'Holocauste de votre magasin"

"Nous vous exhortons vivement à retirer les livres qui nient, déforment et banalisent l'Holocauste de votre magasin"

Mentionnant que Yad Vashem avait - en vain - abordé la question avec Amazon peu de temps après sa fondation, Rozett a déclaré au Jerusalem Post qu'à la lumière d'un changement de climat malheureux avec un antisémitisme plus visible: "Peut-être le moment est-il un peu plus propice pour leur faire adopter l'idée qu'ils doivent être plus prudents avec les produits qu'ils vendent. "

"Une fois de plus, étant donné la présence de l'antisémitisme à travers le monde, qui est devenu plus répandu ces dernières années, nous vous exhortons vivement à retirer les livres qui nient, déforment et banalisent l'Holocauste de votre magasin", a écrit Rozett à Bezos.

"Le déni de l'Holocauste et autres formes de discours haineux nourrissent indiscutablement les préjugés et les crimes haineux", a-t-il poursuivi. "Une discussion ouverte sur les idées est certainement essentielle aux systèmes pluralistes et démocratiques, mais faciliter la propagation de telles idées haineuses est irresponsable, pour le moins. En tant que principal agent de diffusion des idées, il incombe à Amazon, et aux fournisseurs d'accès Internet en général, d'agir pour freiner la propagation de la haine ».

Il a conclu en offrant l'aide de Yad Vashem pour identifier les publications qui favorisent le déni de l'Holocauste, la distorsion et la banalisation.

"Ce n'est pas seulement Amazon car il y a beaucoup de forces qui essaient d'éliminer cette haine", a déclaré M. Rozett, ajoutant que dans les pays où le déni de l'Holocauste est illégal, ces livres ne sont pas disponibles sur Amazon. Aux États-Unis, cependant, ils sont encore librement disponibles.

"Il existe une responsabilité civique", a-t-il souligné. "Ce sont des géants de l'information."

Tout en demandant que le magasin supprime finalement totalement ce contenu de son site Web, il a proposé des solutions secondaires telles que marquer clairement la nature des livres.

Il a également noté qu'Amazon suggère des lectures plus approfondies du même genre aux utilisateurs qui naviguent sur les livres de déni de l'Holocauste. Reconnaissant que c'est probablement le résultat d'un algorithme, il a expliqué que c'est un autre facteur qu'il aimerait également voir changer.

"Mais la meilleure chose serait qu’ils s’engagent à ne pas vendre ce matériel", a souligné Rozett, ajoutant que, bien que sa lettre ait été envoyée à Amazon, son message s'applique universellement.

Source : Jpost

Quand le BDS s'attaque aux Oscars

Quand le BDS s'attaque aux Oscars

L’un des meilleurs atouts dans le fait d'être une célébrité - outre les millions de dollars - est le sac cadeau ultra glamour des Oscars.

En effet, tous les acteurs et réalisateurs nominés pour un Oscar reçoivent un « Oscar Gift bag », un sac cadeau de luxe.

Cependant, il semble qu'un article figurant dans le pack 2016 n'était pas vraiment souhaitable: un voyage gratuit de 10 jours en première classe en Israël. Aucun des nominés aux Oscars 2016 n'a accepté l'offre de visiter Israël cette année.

Le voyage, évalué à 55 000 $, a été immédiatement condamné par les activistes du BDS et les groupes pro-palestiniens et qualifié de «propagande sioniste». Des militants de premier plan ont déclaré que les visites de célébrités seraient utilisées par le gouvernement israélien pour détourner l'attention du conflit israélo-palestinien.

Les statuettes mythiques

Les statuettes mythiques

Une campagne Twitter #skipthetrip a été lancée par des activistes anti-israéliens afin de convaincre les célébrités de ne pas utiliser leurs bons de voyage. Des publicités ont également été diffusée dans le Los Angeles Times.

L'AFP a cité Yousef Munayyer de la US Campaign for Palestinian Rights (campagne américaine pour les droits des Palestiniens), qui a dirigé la campagne avec le Jewish Voice for Peace, basé aux États-Unis, en disant: «C'est un succès - je suis très heureux qu'il n'y ait aucune preuve que les nominés y soient allés. Il est clair que l'objectif d'utiliser les acteurs pour blanchir Israël a échoué. "

Alors qu'aucun des acteurs ne s’est lui-même rendu en Israël, l'agence qui a créé le « Oscar Gift bag » a déclaré que Jennifer Lawrence avait offert le bon à ses parents.

Les voyages de luxe ne sont pas rares dans ce que l’on appelle le « swag bag ». Une randonnée de 15 jours au Japon y figurait également, ainsi qu’un abonnement d’un an pour une location de voiture. Etaient également disponibles trois cours de gymnastique à la maison d'une valeur de 6,250$, un purificateur d'air personnel évalué à 249,99 $ou un Vampire Breast Lift - une procédure de sculpture de la poitrine en utilisant des injections chimiques d’une valeur de 1 900 $.

Source : Jpost- Ynet

Cracovie: ouverture de la première école maternelle juive depuis la Shoah

Cracovie: ouverture de la première école maternelle juive depuis la Shoah

La Fondation de la famille Eric et Erica Schwartz, basée à New York, a fait don de 500 000 dollars au JCC de Cracovie. C’est la plus forte subvention accordée à une organisation juive polonaise au cours des 20 dernières années.

Les fonds soutiendront la création d'un centre de la petite enfance au JCC Cracovie situé à Kazimierz, le cœur du quartier juif de la ville. Ce sera la première école maternelle juive pluraliste à plein temps ouverte à Cracovie depuis la Seconde Guerre mondiale. L'école devrait ouvrir ses portes à l'automne 2017.

Le centre de la petite enfance, qui sera nommé «Frajda» signifiant «joie» en yiddish et en polonais, sera une école maternelle juive pluraliste desservant le nombre croissant de jeunes familles juives à Cracovie. Frajda offrira un programme juif complet axé sur les fêtes, l'histoire et l'identité juive. L'espace à la fine pointe de la technologie est créé en consultation avec les principaux experts juifs de la petite enfance de Pologne, des États-Unis et d'Israël.

«Les années préscolaires sont le moment idéal pour apprendre la culture, les valeurs et les traditions juives.

«Les années préscolaires sont le moment idéal pour apprendre la culture, les valeurs et les traditions juives.

«Les années préscolaires sont le moment idéal pour apprendre la culture, les valeurs et les traditions juives. Nous sommes tellement heureux de permettre aux familles juives de Cracovie d'envoyer leurs enfants dans une école qui se concentrera sur ces fondements au service des plus jeunes membres de la communauté ", a déclaré Erica Schwartz dans un communiqué.

"La vie juive est une fois de plus florissante à Cracovie. La famille Schwartz pense que cette communauté mérite un avenir et que l'éducation juive fait partie intégrante de cet avenir", a déclaré Jonathan Ornstein, directeur exécutif de JCC Cracovie.

JCC Krakow a également reçu un soutien de la Fondation Ronald S. Lauder pour subvenir aux besoins de sécurité annuelle de Frajda. Lauder a été le premier philanthrope à engager de sérieuses ressources pour reconstruire la vie juive en Pologne après 1990, y compris des efforts de restauration dans le district de Kazimierz et ses sept synagogues historiques, ainsi que de nombreuses initiatives éducatives au service de la population juive de Cracovie. Sa fondation est aujourd'hui le plus grand fournisseur d'éducation juive en Pologne à travers l'école Lauder Morasha à Varsovie et l'école d'apprentissage en ligne Lauder pour les enfants juifs dans de petites communautés à travers le pays.

Ouvert en avril 2008, le CCM de Cracovie compte aujourd'hui plus de 600 membres juifs actifs, dont 75 survivants de l'Holocauste.

Source : Jta.org

Israël: un appareil photo volant pour des clichés renversants

Israël: un appareil photo volant pour des clichés sublimes

Fatigué d'étirer vos bras à la limite juste pour prendre un selfie? Est-ce que les caméras, les trépieds et les bâtons selfie vous frustrent? Une nouvelle invention israélienne qui transforme votre téléphone de tous les jours en appareil photo volant est peut être exactement ce dont le monde a besoin!

Bien conscient des problèmes que rencontrent les preneurs de selfie, le fabricant israélien de gadgets Hagay Klein a créé SELFLY, un drone-caméra de poche qui se clique aisément sur un boîtier de smartphone quand il n'est pas utilisé. SELFLY canalise la puissance des smartphones pour aider les amateurs de selfies à prendre leurs photos sur de nouveaux sommets - littéralement.

SELFLY est essentiellement une caméra à distance qui peut être détachée de votre étui de téléphone et voler de façon autonome pour prendre des photos aériennes étonnantes. Lancé à la fin janvier sur Kickstarter, la campagne de crowdfunding de SELFLY a atteint son objectif initial de 125,00 $ en seulement cinq jours, et a déjà plus que triplé cette somme avec plus de 464 000 $ promis à ce jour.

Utilisant la technologie de caméra intelligente pour prendre l'ultime selfie, le boîtier de téléphone SELFLY d’une épaisseur de 9 mm utilise la stabilisation haut de gamme et vole de façon autonome pour capturer des vues étonnantes et même enregistrer des vidéos à partir de nouvelles perspectives. Les utilisateurs détachent simplement SELFLY de leur téléphone, le tiennent en l'air, et le laissent opérer sa magie - sans aucun système de commande à distance.

SELFLY

SELFLY

«Pensez SELFLY comme votre propre photographe personnel qui peut prendre le plus grand nombre de vues d’ensemble», a déclaré Klein, le chef de la direction SELFLY,  dans un communiqué : "SELFLY peut capturer vos moments les plus étonnants et s'adapte à parfaitement à votre poche. Il est parfait pour toute personne qui déteste utiliser des manches selfies.

Imaginez une caméra pouvant rester stable en l'air, tout comme un trépied. En manipulant l'image sur votre téléphone à travers l'application SELFLY, tout comme les utilisateurs avec n'importe quelle photo, SELFLY reçoit des commandes volantes afin de capturer le meilleur angle possible, y compris des vues panoramiques à 360 °. SELFLY peut reconnaître les visages et les sourires, et compacte sa technologie en un accessoire qui peut être utilisé par tout le monde, tous les jours.

L’étui SELFLY est conçu pour s'adapter à la plupart des smartphones utilisés aujourd'hui. Par rapport à la plupart des drones, qui coûtent plus de 500 $, SELFLY est vendu au prix beaucoup plus modeste de 99 $.

Grâce à la campagne Kickstarter, la société vise à amener à une production de masse de l'appareil  afin que tout le monde puisse bientôt transporter un SELFLY dans sa poche et capturer n'importe quel moment spécial, sous n'importe quel angle.

"Nous l’avons construit à partir de zéro pour être aussi pratique et aussi simple à utiliser que qu’un smartphone", a déclaré Klein dans une interview. "Vous ne pensez pas à utiliser votre smartphone, vous n'avez pas peur d'utiliser votre smartphone, c'est simplement votre smartphone. Jusqu'à présent, vous aviez une caméra frontale et / ou une caméra arrière sur votre téléphone, et aujourd'hui vous avez un troisième appareil photo, mais c'est un appareil photo détachable que vous pouvez retirer de votre téléphone et le mettre où vous voulez. Vous ne pilotez pas un drone, vous contrôlez votre photo. C'est aussi simple que ça."

Source : nocamels