Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice et rédactrice pour divers organismes en Israël. Sa passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Quel statut choisir en Israël : indépendant ou salarié ?

Que choisir en Israël : indépendant ou salarié ?

La question de savoir si travailler en tant qu'employé ou indépendant est souvent soulevée parmi la population active. Chacune de ces possibilités a différentes significations, avantages et inconvénients. Voici les différences – pour que vous puissiez décider ce qui vous convient le mieux.

Définitions salarié et indépendant

Un employé est défini comme salarié par un organisme, une personne ou une entreprise avec laquelle il entretient des relations employeur-employé.

Un indépendant est une personne dont le revenu dépend de sa propre entreprise. Il existe deux types de travailleurs indépendants: Le Ossek Patour (exonéré de TVA) dont le revenu total ne dépasse pas 99003 NIS par an, et le Ossek Mourché dont le revenu est supérieur à ce montant.

Conditions sociales

Au cours de l'année, l'employé accumule des jours de congé et de maladie et, le cas échéant, a le droit de les utiliser et de recevoir le paiement intégral. Il recevra également un remboursement pour ses jours de travail perdus. En outre, une fois par an, il reçoit un paiement de solde de convalescence.

Un indépendant qui a pris des vacances, un congé maladie ou des jours pour accomplir son devoir de réserve dans l’armée ne sera pas payée et il est possible qu'une absence du travail entraîne une perte financière car il ne fournira pas de services à ses clients.

Congés

Le départ de l'employé pour des vacances dépend de l'approbation de l'employeur en fonction des besoins de l'entreprise. Au-delà, il doit rendre compte de l’absentéisme pendant les heures de travail.

L'indépendant est son propre maître pour lui-même et pour son temps de travail. Il peut choisir ses heures de travail et prendre en compte ses besoins personnels et familiaux.

 

être salarié est la sécurité de l'emploi

être salarié est la sécurité de l'emploi

Obtenir des prêts

Un employé qui occupe un emploi régulier et reçoit un bulletin de salaire tous les mois peut facilement obtenir des prêts, car il est perçu comme un client stable. Les prêts seront accordés par rapport au niveau de salaire mensuel afin de garantir qu'il sera en mesure de rembourser les mensualités.

Parfois, l’indépendant est tenu de verser un premier paiement afin de développer l’entreprise, comme par exemple, la location d’un bureau, la commercialisation, l’informatisation, les salaires, etc. Il pourra également obtenir des prêts à des conditions avantageuses qui aideront au financement. Les prêts accordés aux entreprises sont adaptés à leurs besoins, tout en comprenant les contraintes et en offrant des solutions économiques pratiques.

Décisions professionnelles

Le travail de l'employé dépend des considérations de l'employeur et de ses besoins. Il n'a pas le pouvoir de choisir de travailler dans un projet ou un autre en fonction de son intérêt personnel. Il ne peut pas décider s'il veut travailler avec un client ou un autre et est soumis aux décisions de son employeur.

Le travail indépendant a plus de flexibilité et peut choisir les projets susceptibles de le satisfaire dans lesquels il souhaite s'engager, de sélectionner le client avec lequel il souhaite travailler et dans quelles conditions, en fonction de son potentiel économique et professionnel. Par exemple: évitez de travailler avec un client dont l'éthique de paiement est défectueuse.

Impôts

L’employeur paie à l’employé le Mass Hakhnassa (impôt sur le revenu), l’impôt sur la santé et l’assurance nationale, et verse une pension sans que le travailleur n’ait à s’occuper de la bureaucratie.

Par contre, il incombe aux travailleurs indépendants d’effectuer les paiements aux autorités fiscales - impôt sur le revenu, assurance nationale, TVA (pour un Ossek Mourche) et de veiller à allouer des sommes aux fonds de pension afin de s’occuper de son avenir.

Lois du travail

En Israël, il existe des lois du travail conçues pour protéger les employés contre les injustices, telles que le retard des salaires, le non-paiement du salaire minimum, etc.

Le travailleur indépendant ne dispose pas de protection constitutionnelle contre le non-paiement de son salaire par les clients. Il peut poursuivre en justice mais le processus est long et épuisant. De plus, le paiement de son travail peut être divisé en mensualités et ne doit pas être alloué en espèces.

Remboursement des frais

Le salarié n'a pas droit au remboursement des frais sur son lieu de travail, sauf si déterminées avec l'employeur.

Un indépendant agréé a le droit de se faire rembourser les frais occasionnés par l’exploitation de l’entreprise, tels que: véhicules, équipement de bureau, etc.

Le freelance prend sa douche quand il le peut...

Le freelance prend sa douche quand il le peut...

Revenu mensuel

Le salaire mensuel sera versé à l'employé depuis son lieu de travail. Il est fixe et l’employé peut ainsi établir à l’avance le budget avec lequel il gérera son ménage. Cet avantage lui donne confiance et certitude.

Cependant, le salaire de l'employé est limité. Il pourra atteindre un plafond, qui sera dépassé si le salaire de base augmente ou s'il remplace un autre emploi par un salaire plus élevé.

Le salaire de l’indépendant dépend du succès de son entreprise. Plus il aura de clients, plus son revenu augmentera. Il n'y a pas de plafond de salaire mensuel clair et il peut changer pour le meilleur ou pour le pire tous les mois.

Perte ou abandon d’emploi

Un employé licencié a droit à une indemnité de licenciement et à des indemnités de chômage, qui adoucissent la perte de travail et facilitent la recherche d'un nouvel emploi. En outre, le salarié peut résilier le contrat avec l'employeur conformément à la notification préalable sans engagement et choisir un nouveau lieu de travail.

Si le travailleur indépendant décide de mettre fin à ses activités, non seulement ne reçoit pas de compensation, mais il devra payer toutes ses dettes, le cas échéant.

Heures de travail

Les heures de travail quotidiennes du salarié sont basées sur son contrat de travail. Tout écart par rapport à ces heures lui donne le droit d’être payé pour des heures supplémentaires.

Les indépendants n'ont pas d'horaires de travail clairs et ordonnés. Pour réussir et augmenter ses profits, il leur incombe de fournir une solution à leurs clients à tout moment, même si cela s’exprime en longues heures de travail, parfois de nuit.

Domaines de pratique

Le domaine d'emploi de l'employé est clair et directement lié à son travail.

Au-delà du travail en cours, les indépendants doivent s’occuper de la gestion commerciale, de la gestion économique et financière, de la préservation et du recrutement des clients, etc, afin de maintenir la stabilité de l’entreprise et d’accroître ses profits.

Source : Israel HaYom

Israël : une lettre secrète dévoile les mauvais traitements dans les camps de transit

Israël : une lettre secrète dévoile les mauvais traitements dans les camps de transit

En 1950, le général Shimon Mazeh, chef de la direction du personnel de Tsahal, a envoyé une lettre demandant aux commandants de donner des instructions aux soldats.

Il les appelés à tenir compte des sentiments des immigrants religieux des ma'abarot (camps de transit) et d’user de sévérité envers ceux qui ne le font pas. Motif de la lettre: des affirmations selon lesquelles les soldats se seraient parfois rendus coupables de pratiques irrégulières, comme couper les peot (papillotes) des enfants des immigrants yéménites.

La lettre, qui a été conservée dans les archives des FDI, est arrivée plus de six mois après qu'une commission d'enquête du gouvernement eut déterminé que les peot des enfants d'immigrés étaient coupées systématiquement et délibérément. Elle était censée mettre un terme à cette pratique.

En tête du document, il a été souligné qu'il s'agissait d'une lettre "secrète - personnelle" et "urgente". Sous le titre "Comportement des soldats de Tsahal dans des camps de transit", Shimon Mazeh a indiqué qu' "un certain nombre de camps de transit parmi ceux que les FDI ont pris en charge accueillent des personnes religieuses".

Un certain nombre de résidents de ces camps ont émis des plaintes concernant des cas d'atteintes à la religion par des militaires. Ces cas étaient basés sur des conversations entre soldats et résidents des camps de transit - adultes et enfants - blessant leurs sentiments, coupant les peot des enfants, etc. "

En pièce jointe à la lettre (il convient de souligner que le rapport sur les accusations portées contre les soldats ne figure que dans cette lettre), un certain nombre de témoignages d'habitants des camps, rassemblés par le député Binyamin Mintz du parti Poalei Agudat Israël, attestent des actes des soldats. Selon le major-général Mazeh, "les soldats ont été envoyés dans les camps en opération afin de fournir de l’aide aux résidents.

"Les commandants doivent instruire et expliquer à leurs subordonnés les devoirs qui leur sont imposés, tout en soulignant qu'ils doivent s'abstenir de nuire aux sentiments religieux et moraux des résidents des ma'abarot".

"Chaque cas de violation des ordres doit faire l'objet d'une enquête approfondie et toute la sévérité de la loi doit être appliquée à l'encontre des soldats reconnus coupables d'inconduite."

La lettre secrète

La lettre secrète

"Des ordres venus d'en haut"

La lettre a été envoyée en décembre 1950. En mai de cette année, une commission d'enquête gouvernementale présidée par le juge Gad Frumkin a été soumise au gouvernement, qui a déterminé que la coupe des peot dans les camps d'immigrants était systématique et non comme le prétendait le ministère de l'Éducation en raison de problèmes de santé, pour combattre la teigne.

Malgré les témoignages gardés secrets dans les archives de Tsahal et les conclusions de la commission d'enquête, l'histoire de la coupe des peot d'enfants yéménites est devenue une rumeur lointaine et sans fondement que le rabbin Uzi Meshulam a tenté au début des années 1990 de mettre en lumière, apportant la preuve d'actes supplémentaires commis à l'encontre des immigrés yéménites, notamment l'enlèvement d'enfants et l'affirmation selon laquelle certains d'entre eux auraient été utilisés à des fins d'expérimentation médicale. Ces affirmations ont été rejetées par l'établissement et les organes gouvernementaux compétents.

En outre, toutes les commissions d'enquête créées à ce jour pour enquêter sur la question n'ont pas présenté de conclusions sans équivoque sur le sujet.

Le comité parlementaire chargé d'enquêter sur la disparition d'enfants yéménites et balkaniques, présidé par la députée Nurit Koren, a l'intention de tenir prochainement un débat sur la question, selon des responsables du comité.

"Cette révélation horrible révèle que l'armée, en tant que branche exécutive du gouvernement du Mapai, a adopté la même attitude élitiste et arrogante envers les immigrants et a agi dans l'esprit de ce gouvernement", a déclaré Mme Koren. Le document illustre également la tyrannie institutionnelle et sa violation des droits de l'homme.

Source : Israel HaYom

Attentat terroriste d'Ofra : notre fils est venu au monde pour unir le peuple d'Israël

Attentat terroriste d'Ofra: Notre fils est venu au monde pour unir le peuple d'Israël

Mercredi, des centaines de personnes ont accompagné le petit Amiad Yisrael Ish-Ran, venu au monde prématurément à la suite de l'attentat d'Ofra où sa mère a été gravement blessée, à sa dernière demeure au cimetière du mont des Oliviers à Jérusalem.

"Peu de gens ont réussi à unir le peuple d'Israël comme tu l'as fait", a dit son grand-père Raphaël Ish-Ran "Le huitième jour de 'Hanoucca, le jour de la fête des lumières, tu as apporté beaucoup de lumière. Grâce à elle, nous repousserons leurs ténèbres".

Ariel, l'oncle du bébé, a déclaré: "Amichai et Shira forment un couple croyant fort et chaleureux, cela a été révélé maintenant à l'ensemble du peuple juif. Avant de venir à l’enterrement, nous avons chanté ensemble, toute la famille. Shira a dit qu'il était clair pour elle qu'Amiad était venu au monde pour unir le peuple d'Israël. Ils souhaitent que l’on continue à prier pour que Shira et Amichai amènent dans le monde une longue descendance, dans la bonté et la foi. "

Au cours de la cérémonie, le grand-père du bébé, Chaim Silberstein, s’est exprimé: "La vie de Shira et d'Amichai a été sauvée, mais le bébé a été assassiné par l'abominable meurtrier, un meurtrier qui a braqué son arme sur une femme enceinte. Nous déclarons haut et fort ici, au Mont des Oliviers: Vous ne réussirez jamais. Nous sommes plus forts que vous, nous avons davantage raison que vous, nous appartenons à la terre plus que vous, nous allons vous vaincre car c'est notre pays".

"Notre petit fils, que D. venge son sang, a beaucoup fait pendant ses quatre jours de vie. Il a uni le peuple d’Israël qui s’est allié dans les prières, l’étude et l’amour ", a poursuivi le grand-père.

Avant les funérailles, le bébé a été circoncis et a reçu le nom d’Amiad Israël. La cérémonie de circoncision s’est déroulée conformément à la coutume dans les cas où un enfant de sexe masculin est décédé avant d’avoir atteint l’âge de 8 jours. Il ne s’agit pas d’une circoncision rituelle comportant des bénédictions et des versets, mais d’un acte pratiqué par un mohel ou par un membre de la société funéraire.

Dans l'après-midi (mercredi), les médecins ont été contraints de déclarer le décès du nouveau-né, qui était dans un état très grave après les importantes blessures subies par sa mère alors enceinte de 30 semaines. Ses parents ont fait sa connaissance quelques heures avant sa mort.

Sa mère, Shira Ish-Ran, a été grièvement blessée lors de la fusillade près d'Ofra et se remet de ses blessures. L'hôpital a déclaré à Israel Hayom que "l'état de santé de Shira s'améliore. La quantité de produits anesthésiants qu’elle reçoit est progressivement diminuée et elle se réveille peu a peu. L’intention des médecins est d’essayer de lui ôter l’aide respiratoire pour qu’elle puisse aussi parler. "

Après l'annonce de la mort du bébé, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré: "Nos cœurs sont avec Shira et Amichaï en raison de la mort de leur nouveau né âgé de quatre jours qui n'a même pas de prénom. Ses meurtriers sont méprisables, les criminels les plus méprisables de la planète. Les forces de sécurité les poursuivent et j'espère qu'il y aura des nouvelles bientôt. Nous ne cesserons pas nos efforts en vue de les trouver et nous les punirons. "

A l’heure qu’il est, l’un des terroristes a été retrouvé et blessé par les soldats de Tsahal et le Shin Beth. Il s’agit de Saleh Omar Barghouti, 29 ans, fils d’Omar Barghouti, un dirigeant du Hamas en Judée-Samarie. Ce n'est pas le même Omar Barghouti qui dirige le mouvement palestinien BDS.

Source : Israel HaYom - Jpost

Israël : près d’un demi million de personnes a relevé le défi technologique du Shin Beth

Israël : près d’un demi million de personnes ont relevé le défi technologique du Shin Beth

Le défi du Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) a été consulté environ 487 000 fois depuis le lancement d'un site Web spécial visant à élargir sa recherche de start-up locales innovantes, la semaine dernière.

Mardi, 34 personnes ont résolu le problème en utilisant trois approches possibles, a déclaré le Shin Bet.

Vingt-sept personnes ont réussi le défi intégral, six le défi complet et une a relevé le défi ambigu, bien que l'agence ait déclaré que tous étaient extrêmement difficiles.

Parmi les 139 pays ayant visité le site, 83 personnes étaient originaires de la bande de Gaza, trois d'Iran, trois d'Arabie saoudite et les autres de nombreux pays. Le plus grand nombre de personnes provenaient des États-Unis, de la Russie et de l'Angleterre.

Le «Shabak Challenge» est accessible sur http://www.israelneedsu.com et met au défi les visiteurs d'identifier un groupe de terroristes connu sous le nom de groupe du “White September”.

"Ils sont connectés au mouvement djihadiste mondial et sont financés par l'Iran et le Hezbollah", affirme le site. «Il y a plusieurs semaines, ils ont utilisé le Darknet pour déclarer leur intention de mener un méga attentat terroriste en Israël. Ils ont surnommé l’opération «Le 11 septembre israélien». Ces gens sont extrêmement sophistiqués et totalement impitoyables.

Le site du Shin Bet indique que l'agence a reçu "une indication selon laquelle certains terroristes auraient déjà infiltré le pays. Nos agents ont lancé une opération pour les arrêter avant qu'ils puissent mener à bien leur complot. "

Le logo de l' Israeli Security Agency (ISA)

Le logo de l' Israeli Security Agency (ISA)

S’ils souhaitent participer au défi, les visiteurs sont ensuite invités à cliquer sur un écran où une bannière indique: «L’État d’Israël a besoin de votre aide» .

Le défi consiste en un certain nombre d'étapes nécessitant une familiarisation avec les technologies de pointe - hardware et software..

Après le succès de la première série d’investissements cette année du programme d’incubateur «The Xcelerator», organisé par l’Université Shin Bet-Tel Aviv, le service de sécurité intérieure israélien cherche maintenant de nouveaux moyens d’innover dans un plus grand nombre de domaines.

Un comité conjoint réunissant des représentants du Shin Bet et de TAU Ventures identifiera neuf start-up susceptibles de participer au programme de quatre mois.

L'incubateur est destiné aux entrepreneurs en début de carrière pouvant démontrer leur faisabilité technologique, mais qui ne sont pas nécessairement axés sur le marché de la sécurité.

"Nous croyons en la force de l'industrie technologique israélienne, en les entrepreneurs et en des capacités et des produits exceptionnels, qui ont déjà un impact sur les capacités du Shin Bet et son travail pour la sécurité de l'État", a déclaré Nadav Argaman, directeur du Shin Bet lors d'une conférence du TAU la semaine dernière.

Le Shin Bet, le service de renseignement national israélien, et le Mossad, le service de renseignement étranger israélien, se sont montrés plus actifs au cours des dernières années pour recruter des talents technologiques et des start-ups capables de travailler sur des solutions technologiques sur mesure.

Source : Jpost

Bientôt des greffes d’utérus dans les hôpitaux israéliens ?

Israël : bientôt des greffes d’utérus dans les hôpitaux israéliens ?

Israël Hayom a appris qu'au cours des dernières semaines, le ministère de la Santé avait tenu des discussions approfondies sur la demande des hôpitaux israéliens de leur permettre de mener une expérience médicale unique en son genre en Israël, à savoir des greffes utérines.

Les discussions, qui sont révélées ici pour la première fois, se déroulent au Conseil national du ministère de la Santé sur l’obstétrique et la génétique, à la suite de l’intention des médecins expérimentés de l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, de l’hôpital Beilinson de Petah Tikva et Ziv de Safed de mener une opération expérimentale.

La transplantation d'utérus est considérée comme une opération médicale complexe, avec des risques réels et très importants pour la vie de la patiente qui fait don de son utérus, pour la patiente transplantée et pour le fœtus. En 2014, la première greffe d'utérus a été réalisée en Suède, où l'on dispose de la plus grande expérience dans ce domaine. On estime que depuis lors, environ 40 transplantations utérines ont été réalisées dans le monde, donnant naissance à 13 enfants.

Douze pays du monde, parmi eux les États-Unis, l'Inde, la Chine, la République tchèque, l'Allemagne, la Serbie, la Turquie, l'Arabie saoudite et le Brésil ont participé à des expériences de transplantation utérine.

2 millions de shekels

Les greffes utérines sont destinées, entre autres, aux femmes nées sans utérus (syndrome de Meyer-Rotkanski). En Israël, on dénombre environ 10 cas chaque année. Environ 1 000 femmes en âge d'enfanter vivent avec ce syndrome en Israël. En outre, il existe des centaines de femmes dont l'utérus a été ôté ou gravement endommagé à la suite d'un cancer, d'une fausse couche ou d’opérations successives.

Jusqu’à présent, les seules possibilités pour ces femmes d’avoir des enfants étaient la maternité de substitution ou l’adoption, et les personnes intéressées par cette transplantation sont généralement des femmes appartenant à des communautés très religieuses (musulmanes ou juives orthodoxes) qui ne sont pas toujours en mesure, pour des raisons religieuses, halakhiques ou sociales, d’avoir un enfant par l’intermédiaire d’une mère porteuse. Selon les estimations, le coût d'une greffe utérine pourrait atteindre 2 millions de NIS en Israël (selon le tarif du ministère de la Santé).

bientôt des greffes d’utérus dans les hôpitaux israéliens ?

bientôt des greffes d’utérus dans les hôpitaux israéliens ?

"Un décision prématurée"

Les discussions en Israël soulèvent des arguments très graves émis par les médecins qui y participent et les hauts fonctionnaires du ministère de la Santé. Certains d'entre eux pensent qu'il s'agit "d'une grande folie de médecins israéliens prêts à mettre en danger les patientes pour gagner une renommée" et "d'un caprice conçu uniquement pour satisfaire l’ego démesuré des gynécologues en Israël ". D'autres médecins pensent que cela devrait être approuvé en Israël car "tout le monde adopte la politique de l’autruche sur le sujet et Israël ne doit pas être laissé pour compte dans ce problème médical dramatique".

Le professeur Shlomo Mashiach, gynécologue israélien de haut rang, a déclaré à Israel Hayom: "Il n’est pas encore temps d’approuver la greffe utérine en Israël, en particulier lorsque la maternité de substitution est autorisée, ce qui est une solution beaucoup moins dangereuse, efficace et peu coûteuse. Il s'agit d'une procédure médicale qui met en danger la santé de la donneuse, de la personne greffée et du fœtus. Il s'agit d'opérations et de traitements qui coûteront des millions de shekels. Le système de santé israélien a des sujets beaucoup plus urgents à traiter que la greffe d'utérus. "

Un autre gynécologue de haut rang a déclaré: "La proposition de procéder à une greffe utérine en Israël semble n'être que le caprice d'un trop grand nombre de médecins en Israël, et elle ne doit être confirmée qu'après une expérience réussie dans le monde - et cela prendra au moins 20 ans."

De son côté, le professeur Arnon Viznitzer, directeur du service d’obstétrique et de gynécologie de l’hôpital Beilinson à Petah Tikva, a déclaré qu’à son avis, «il est déjà possible d’acquérir les compétences d’une greffe utérine en Israël après un examen approfondi de tous les aspects médicaux et éthiques. Cette greffe n’est pas plus compliquée que celle d’un cœur ou d’un foie. "

La première demande de greffe utérine a été soumise en Israël en 2016 par le service de gynécologie de l'hôpital Ziv de Safed. Mais le Comité suprême de Helsinki pour l'approbation des essais sur l'homme au ministère de la Santé a rejeté la demande en 2017 et a même refusé d'approuver une expérience de transplantation de l'utérus chez les animaux.

Il convient de noter que la plupart des greffes utérines dans le monde ont été effectuées grâce à une donneuse vivante, généralement une parente (mère, sœur, tante, amie). La chirurgie pour retirer l'utérus de la donneuse est particulièrement longue (jusqu'à 12 heures), très compliquée et particulièrement fatale, car l'utérus doit être retiré avec les vaisseaux sanguins qui y sont attachés. Dans ce type de chirurgie, de nombreux médecins interviennent dans les domaines de la chirurgie vasculaire, de la transplantation d'organes, des gynécologues, des oncologues etc.

Selon l'expérience mondiale, la greffe utérine est réalisée pour une période de cinq ans au maximum et permet la naissance de deux enfants au maximum, afin de prévenir les complications graves liées aux médicaments que doit recevoir la femme greffée afin d'éviter le rejet de l'utérus. Ces médicaments peuvent avoir des effets indésirables très graves pour les femmes et le fœtus, notamment des maladies rénales, des infections et le cancer. Selon les études, une grossesse dans un utérus transplanté présente une incidence plus élevée de pré-éclampsie et de graves problèmes de croissance du fœtus dans l'utérus greffé.

Source : Israel HaYom

De l’électricité aux graines de sésame, une forte hausse des prix attendue en Israël

De l’électricité aux graines de sésame, forte augmentation des prix en Israël

Osem, la troisième plus grande entreprise alimentaire en Israël, a annoncé mardi qu'elle allait augmenter les prix d’un tiers de ses produits. Les prix du sésame flambent et vont entraîner une hausse des prix de la tehina et éventuellement du houmous, et le tarif de l'électricité augmentera de 8,1%

Les Bissli, les ptitim et le ketchup : Osem augmente ses prix et il n’est pas le seul

L'annonce faite aujourd'hui par Osem selon laquelle les prix d’un tiers de ses produits augmenteront jusqu'à 4,5% intervient suite au fait que des sociétés géantes telles que Tnuva, Tara et Coca-Cola ont déjà augmenté leurs prix. Osem a refusé de préciser la liste complète des produits concernés, car elle affirme n’avoir pas encore pris de décision définitive à ce sujet.

Par contre, ce que la société a accepté de révéler, c’est que les snacks augmenteront, entre autres, les Bissli et les Apropo, les ptitim, le sirop Vittaminchik, la farine levante, la poudre de soupe instantanée et le ketchup. Osem n'a pas osé toucher aux Bambas (son produit phare), aux pâtes et au lait infantile Materna (ce qui pénaliserait les parents). L'année dernière, elle a également augmenté les prix des produits Tivall en réduisant leurs emballages.

Le prix du sésame sésame augmente – la tehina suit

À l'instar des produits Osem, la popularité du sésame dans le panier alimentaire israélien ne fait aucun doute. Les négociants en sésame estiment que son prix dans le monde augmente de 40%, ce qui affecte directement l'industrie du sésame et de la tehina en Israël.

Le ketchup va augmenter? Mama mia

Le ketchup va augmenter? Mama mia

Les fournisseurs de sésame ont déjà dit aux détaillants qu’ils comptaient augmenter les prix d’environ 25%. Bien que tous les détaillants n’aient pas confirmé la hausse des prix, il ne fait aucun doute que la prochaine étape consistera à augmenter les prix dans les supermarchés, pour nous, les consommateurs. Avec le sésame, on fabrique de la tehina brute et de la halva et certains des producteurs de tehina ont déjà augmenté leurs prix. D'autres fabricants "débattent du montant de l’augmentation".

Les producteurs de graines de sésame et de tehina ont déclaré à Ynet que les prix avaient commencé à grimper dans le monde entier il y a deux mois, car " la saison en Inde n'ayant pas été bonne, l'Inde et la Chine ont donc commencé à acheter d'énormes quantités de graines de sésame en Afrique".

Ces dernières années, la demande mondiale de sésame a augmenté, principalement parce que le sésame et la tehina sont considérés comme des aliments sains. En Israël, le sésame est utilisé non seulement pour la tehina, la halva et les sushis, mais également pour de nombreux produits tels que le pain, les crackers, les biscuits et les snacks salés et sucrés. Par conséquent, la hausse du prix du sésame lui-même peut affecter une variété de produits de consommation de base.

Le thé, le riz et le shampoing

Il est important de mentionner qu’il y a de nombreuses années, les prix de certains types de thé de la marque Wissotzky et les produits de la marque « Mela’h Haaretz » (sel)  ont augmenté, et en été, les prix du riz persan, basmati et du jasmin. Tempo et Yefora Tavori ont augmenté les prix de la bière et des boissons non alcoolisées.

La laiterie Gad a également augmenté ses prix, en particulier ceux de ses produits à base de thon depuis 2017, ce qui a notamment amené Starckist à fermer son usine en Israël. Les prix du papier hygiénique ont augmenté deux fois (Kimberly-Clark, pour la première fois, a augmenté ses prix de 10% et ses concurrents ont suivi. La deuxième fois, ils ont réduit la longueur des rouleaux de papier hygiénique ainsi que le nombre de couches dans les paquets Huggies). On a appris cette semaine qu'Unilever avait également réduit les remises accordées aux détaillants de produits de bien-être - shampoing, démêlant et savon liquide, qui ont conduit les chaînes à rendre les produits plus chers.

On constate également l’augmentation des forfaits cellulaires: Cellcom, Partner, Golan Telecom et HOT Mobile ont fait flamber leurs prix de manière très sophistiquée.

L'augmentation des coûts d'électricité sera supérieure à ce que vous pensez

L'augmentation des coûts d'électricité sera supérieure à ce que vous pensez

L'augmentation des coûts d'électricité sera supérieure à ce que vous pensez

Selon des calculs récents de la Commission de l'électricité, le prix moyen à la consommation sur le marché intérieur augmentera de 6,5% à 8,1% en janvier, ce qui représente une augmentation de plusieurs centaines de shekels par an sur les factures d'électricité des ménages.

Malheureusement, l'augmentation du tarif de l'électricité n'affectera pas seulement les factures d'électricité, mais augmentera également celles de l'eau, car les installations d'approvisionnement en eau sont les plus gros consommateurs d'électricité du marché. Celles-ci ont déjà récemment augmenté. Plus tard, par l’effet domino, cela pourrait atteindre de nombreux produits et provoquer à nouveau une hausse des prix.

Il est important de rappeler que, même si les prix de l’électricité et de l’eau baissent parfois, les prix pratiqués au supermarché grimpent souvent. Ce qui les fait baisser, c’est le contrôle des prix, une concurrence féroce (et généralement temporaire), et principalement: la peur de la colère du consommateur. Depuis la manifestation de 2011, les fabricants et les importateurs ont eu peur de monter leurs prix par crainte de boycott, mais cette colère semble avoir été oubliée.

Source : Ynet

Israël : les manifestations féminines contre la violence domestique reprennent ce matin

Israël : les manifestations féminines contre la violence domestique reprennent ce matin

Après le meurtre perpétré à Akko, la manifestation des femmes reprendra ce matin.

Les organisations féminines ont déclaré une grève à 10 heures ce matin à la mémoire des victimes des violences, qui sont passées à 25 hier. Les organisatrices de la grève ont déclaré qu'elles lanceraient un appel à une grève quotidienne de 25 minutes chaque jour à 10 heures, jusqu'à ce que le gouvernement adopte les budgets pour la lutte contre la violence domestique.

Des manifestations auront lieu ce matin à Tel-Aviv, à l’entrée de Jérusalem et au centre des enseignants Regger à Beer Sheva. En outre, l'organisation des enseignants des écoles secondaires a annoncé la suspension des cours aujourd’hui à 10 h pendant 25 minutes, pour protester contre l'incapacité du gouvernement à éradiquer le phénomène de l’assassinat des femmes.

L'eau de la fontaine teinte en rouge pour nous rappeler le sang versé par la violence à l’égard des femmes

L'eau de la fontaine teinte en rouge pour nous rappeler le sang versé par la violence à l’égard des femmes

L’eau de la fontaine de la place Rabin de Tel-Aviv a été teinte en rouge ce matin par les activistes. L’objectif est de choquer et de nous rappeler le sang versé par la violence à l’égard des femmes.

Hier après-midi, Iman Awad, une jeune femme enceinte âgée de 29 ans, a été assassinée chez elle à Akko. Le mari de la victime, soupçonné de l’avoir tuée, a été arrêté. Les équipes de secours, appelées par le mari, ont retrouvé Awad, la gorge tranchée. Depuis le début de l'année, 13 femmes ont été assassinées dans le secteur arabe en raison de violences domestiques.

La semaine dernière, des dizaines de milliers de personnes ont participé à des manifestations contre la violence à l'égard des femmes. L’événement principal a eu lieu sur la place Rabin à Tel Aviv.

Source : Israel HaYom

Nouveau en Israël, Google Maps vous guide dans vos sorties

Israël : Google Maps vous conseille sur les meilleurs lieux de divertissement

Du nouveau chez Google Maps: la célèbre application de navigation propose une nouvelle fonctionnalité aux utilisateurs d'Android dans 130 pays et d'iOS dans environ 40 pays.

La nouveauté, annoncée lors de la conférence des développeurs de Google et lancée il y a quelques mois, est maintenant disponible pour les utilisateurs en Israël.

Cet espace personnalisé, simplement appelé "For You" ou "Bichvil'ha" en hébreu, contient des recommandations sur les lieux de divertissement, les cafés, les bars et les restaurants, ainsi que sur divers types d'événements. Il permet aux utilisateurs de se tenir au courant des nouveaux établissements ouverts et des événements à venir, en fonction de zones géographiques définies.

Vous pouvez ajouter des zones et obtenir des recommandations personnalisées pour vos divertissements. Vous pouvez également l'utiliser lorsque vous voyagez à l'étranger et obtenir des recommandations locales en configurant une nouvelle zone.

Google Maps: les sites historiques mais maintenant également les sorties branchées

Google Maps: les sites historiques mais maintenant également les sorties branchées

Comment ça marche? Assurez-vous que l'application Google Maps est à jour sur votre appareil et entrez-y.

Au bas de l'écran, à gauche, vous trouverez l'onglet "For You". Cliquez dessus et il vous sera demandé de définir une zone en faisant glisser la carte. Veillez à définir la plus grande largeur possible afin d'optimiser la gamme d'options et de suggestions de Google.

Pour le moment, le nombre de recommandations en Israël semble assez limité : par exemple, si vous choisissez de définir Tel Aviv, vous recevrez une liste assez courte de restaurants et de cafés ouverts au cours des derniers mois dans la ville, et pas un seul événement. Cependant, cette fonctionnalité devrait devenir de plus en plus sophistiquée au fil du temps, fournissant davantage de recommandations de différents types.

Source : Ynet

Israël : El Al lance des vols directs à destination de Las Vegas

Israël: El-Al lance des vols directs à destination de Las Vegas

El Al Israel Airlines Ltd. (TASE : ELAL) lancera un vol hebdomadaire sans escale de Tel Aviv vers la ville du péché à partir du 14 juin 2019 pour les passionnés des jeux d'argent et des grands hôtels.

La nouvelle liaison rapportera à El Al la subvention de 250 000 euros versée par le ministère du Tourisme aux transporteurs qui inaugurent une liaison directe vers une destination qui ne dessert pas encore Israël.

Les tarifs aller-retour sur le nouvel itinéraire commencent à 1 300 $. Le prix d'un billet aller simple de Tel-Aviv à Las Vegas le 21 ou le 28 juin est de 668 $, mais il passe à 1 000 $-1 400 $ les autres jours. Un aller simple de Las Vegas à Tel-Aviv coûte 630 $ le 3 juillet, mais peut monter jusqu'à 1 300 $ les autres jours.

Les passager voyageront à bord du Boeing Dreamliner récemment livré, avec des options de classe touriste, de première classe et de classe affaires.

Les vols hebdomadaires quitteront l'aéroport Ben Gourion le vendredi matin à 7 heures et arriveront à 11h15 heure locale à Las Vegas après un vol de 14 heures 15 minutes. Le vol de retour quittera Las Vegas le samedi soir à 23h45 et arrivera en Israël le dimanche à 22h15 heure locale après un vol de 13 heures 30 minutes.

El Al a également annoncé qu'il lancera ses vols directs de Tel Aviv à San Francisco à partir du 13 mai 2019. La compagnie sera en concurrence sur cette ligne avec United Airlines, qui assure des vols quotidiens entre Tel Aviv et San Francisco.

Vous en avez révé? El Al l'a fait

Vous en avez rêvé? El Al l'a fait

Avec le début des vols vers Las Vegas et San Francisco, El Al assurera des vols directs vers sept destinations en Amérique du Nord, avec également New York (JFK et Newark), Boston, Miami, Toronto et Los Angeles.

Les vols aller-retour Tel Aviv - San Francisco débuteront à 1 250 $.

Gonen Usishkin, PDG d'El Al, a déclaré : "Nous nous attendons à faire venir en Israël des dizaines de milliers d'Israéliens et de touristes sur nos nouvelles lignes et nous continuerons à travailler pour étendre le réseau de destinations de l'entreprise".

Le ministre du Tourisme, Yariv Levin, a déclaré : " Avec de nouveaux records battus par le nombre de touristes venant en Israël et avec près d'un million de touristes américains venus en Israël au cours de l'année écoulée, l'ouverture d'une ligne directe vers Las Vegas est une nouvelle étape vers la conquête de l'Amérique du Nord".

L'itinéraire contribuera au trafic touristique entrant en provenance des régions environnantes comme le Nevada, l'Arizona, l'Utah et l'Oregon, y compris pour les pèlerins chrétiens. Le lancement de la nouvelle ligne est une continuation bienvenue de la coopération entre le Ministère du Tourisme et El Al, après l'ouverture d’une ligne vers Miami."

"Ces dernières années, Las Vegas est devenue très attrayante pour les loisirs, mais également pour le secteur des affaires compte tenu du grand nombre de conférences et d'expositions organisées dans la ville", a déclaré Miki Strasburger, vice-président des relations commerciales et de l'aviation chez El Al. Les vols directs vers Las Vegas le vendredi et le retour en Israël le samedi soir sont très attrayants pour la combinaison Business & Pleasure.

Source : globes.co.il - Ynet

Une bague inédite de Sigmund Freud découverte grâce à une exposition israélienne

Une bague inédite de Sigmund Freud découverte grâce à une exposition israélienne

L'exposition "Freud, le Seigneur des Anneaux", présentée au musée d'Israël à Jérusalem, révèle une chevalière historique que Sigmund Freud a offerte à l'un de ses disciples et qui jusqu'à présent était tenue secrète.

Dans le cadre d’une initiative rare, la bague entrera dans l’exposition qui est présentée depuis le 20 Juillet et deviendra la septième parmi celles que Freud a données à ses étudiants et qui sont exposées pour la première fois.

La chevalière, offerte au Musée d'Israël par la psychanalyste anglaise Irma Bernman-Peake, appartenait apparemment à Ernest Jones, l'un des étudiants les plus proches de Freud et membre de son comité secret, ou à son épouse Catherine. Marvin, le fils du couple Jones, a connu Irma Bernman-Peake par hasard quand il a gardé son chien. Depuis lors, ils sont devenus des amis proches et elle lui a offert la bague de ses parents dans les années 90.

L'exposition sur les chevalières du père de la psychanalyse a suscité un intérêt mondial. La nouvelle est parvenue à Irma Bernman-Peake, qui a accepté de prêter la bague au Musée d'Israël et de lui révéler son histoire.

Le Musée d'Israël expose les chevalières que Freud offrait à ses disciples

Le Musée d'Israël expose les chevalières que Freud offrait à ses disciples

La figure gravée sur la pierre est probablement le visage d'Hippocrate, considéré comme le père de la médecine moderne. Le musée israélien a noté que la chevalière était orné d'un sceau de l'époque romaine et que le visage de l'homme barbu qui y figure était probablement celui du médecin grec du 5ème siècle avant notre ère.

"Il est rare que de nouveaux artefacts soient ajoutés à une exposition lors de sa présentation, mais dans le cas de "Freud, le Seigneur des anneaux", les conservateurs espéraient que l'exposition conduise à la découverte de nouvelles chevalières", explique le musée.

Le conservateur de l'exposition, Morag Wilhelm, a confié à "Israel HaYom" que "l'histoire des chevalières de Freud est restée inconnue pendant de nombreuses années. Depuis que l'existence de sa société secrète de psychanalyse défendant ses enseignements a été dévoilée au sein de l'exposition, l'émergence de nouvelles bagues n’était plus qu'une question de temps".

Source : Israel HaYom