Judith Douillet

Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 11 ans. Elle est traductrice et rédactrice notamment pour l'organisme Yad Lea'him. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Israël: Intel/Mobileye chouchoute ses employés, même à Pessah

Avant Pessa’h commence la période des cadeaux d’entreprises en tous genre. Le secteur financier offre les présents les plus précieux pour la fête. Plus de la moitié des employés vont recevoir des cadeaux en lieu et place de bons d’achats.

Pessah arrive, et avec elle un cadeau de fête pour les employés. La société Mobileye continue de gâter ses employés après avoir été rachetée 15 milliards $ par Intel. Ces derniers bénéficieront de chèques cadeaux à hauteur de 1000 shekels. Péléphone fournit également des coupons généreux (750 NIS), mais est loin de combler l'écart.

Selon une enquête menée par la société « Stinger Systems », la valeur moyenne du cadeau standard tous secteurs confondus est de 262 shekel. Ces dernières semaines, afin d'examiner les données, la société a mené une enquête auprès de 273 employeurs du secteur privé employant environ 9852 salariés pour déterminer le montant de la valeur du cadeau / bon cadeau.

La division a été faite selon les secteurs d'activité suivants : les diverses industries, la finance et l'investissement, l'industrie du sans fil, les entreprises de sécurité, les garages et le secteur infirmier.

Les cadeaux des différentes entreprises en Israël

Les cadeaux des différentes entreprises en Israël

« La loi n’oblige pas les employeurs à faire des cadeaux à leurs employés pour les fêtes. La décision de donner ou pas, ainsi que le montant ou la nature du cadeau leur incombe à 100% », explique Alex Graber, un expert en droit du travail de la société « Bikrat Sahar».

Selon les résultats compilés par la société « high-tech zone », les leaders de l'industrie de haute technologie offrent des cadeaux plutôt que des bons d’achat: en effet, 57% des employés reçoivent des cadeaux. 23% reçoivent des bons cadeaux « Gift card », 17% bénéficient de la carte fidélité or de Supersol et seulement 3% des employés reçoivent des bons d’achat dans diverses chaînes alimentaires.

"Au cours des dernières années, dans la haute technologie, s’est développé une tendance permettant aux employés d’une entreprise de choisir entre cadeau et bons d’achats, mais cette année, nous voyons que plus de 50% des entreprises ne proposent pas de bons et offrent à leurs employés la possibilité de choisir uniquement parmi une sélection de cadeaux», explique Dagan Ronen, de chez « Higt-tech zone". "Les entreprises préfèrent offrir à leurs employés un beau cadeau porteur d'une plus grande valeur émotionnelle, alors que les bons alimentaires entrent dans le budget et servent à la consommation courante".

Source : mako.co.il

Plus d'un millier d'innocents croupissent dans les prisons israéliennes

Israël: plus d'un millier d'innocents croupissent dans les prisons du pays

Chen Eilati, soupçonné d'avoir assassiné sa mère il y a un an au kibboutz Mahanaïm, a été acquitté mardi. Des doutes ont été soulevés au sujet des accusations portées contre lui. Sa famille est divisée dans son attitude à l'égard de la décision des juges.

Dans une interview, l’avocat Nir Yaslovich, un expert en droit criminel, s’est exprimé sur le nombre de personnes innocentes qui purgent des peines dans les prisons israéliennes.

Maître Yaslovich note que c’est un phénomène répandu qui a été étudié par le professeur Sanjaro et a été publié sous forme de livre, qui montre qu'au moins un millier d'israéliens sont en prison alors qu’ils n’ont rien fait.

"Il s'agit d’une combinaison de maux sociétaux", dit Yaslovitch, il mentionne un moyen de résoudre le problème trouvé par l'ancien ministre de la Justice, le professeur Daniel Friedman, qui a tenté de promouvoir une initiative visant à sélectionner des juges dans les rangs de la défense et pas seulement parmi l’accusation. Yaslovich mentionne que cette initiative a été critiquée, mais que c'est un processus bienvenu qui pourrait introduire une vision plus large dans le système judiciaire, un système plus attentif et moins catégorique.

Plus d'un millier d'innocents croupissent dans les prisons israélienne

Plus d'un millier d'innocents croupissent dans les prisons israélienne

"Si les juges étaient nommés parmi les avocats de la défense, nous verrions plus d'acquittements", dit-il. «Je vois des juges qui président des procès presque tous les jours et qui cherchent les moyens d'arriver à une condamnation plutôt qu'à un acquittement».

À la suite de l'acquittement d'Eilati, il note que, dans ce cas, «le témoin s'est avéré menteur et peu fiable», ce qui soulève deux questions principales: «Pourquoi les enquêteurs n'ont-ils pas remarqué que le témoin d'un meurtre était un menteur? »

Quant à la raison pour laquelle la sélection des juges provient des rangs de l'accusation et non de la défense, Yaslovitch dit que la raison en est simple: "Voilà ce qui se passe, les membres de l'accusation choisissent eux-mêmes leurs collègues et quand un ami annonce sa candidature, il est facile de le choisir. "

Dans le cadre des efforts et des tentatives pour résoudre ce phénomène, il travaille à la mise en place du projet "Innocence", qui cherche à imiter le modèle américain qui a réussi à obtenir l'acquittement de plus d'une centaine de condamnés à mort par arrêts définitifs. Dans le cadre de ce projet, un groupe d'experts sera mis en place pour aider ceux qui estiment avoir été accusés à tort et qui peuvent prouver, par des examens médico-légaux, leur innocence. "Ma méthode d'action est de prendre de ce qui est bien fait aux États-Unis. Prendre cette méthode et la mettre en œuvre en Israël."

Source : Arutz 7

Israël: le concert de Britney Spears donne une grosse claque au BDS

Israël: le concert de Britney Spears donne une grosse claque au BDS

Après avoir bataillé pendant des années pour obtenir que la star pop américaine à sensation Britney Spears se produise en Israël, les promoteurs ont enfin fixé la date au 3 Juillet à Tel Aviv. Même si Spears n'est plus l'épicentre de la musique pop, elle commande encore une grande foule internationale, une image prestigieuse et probablement la condamnation des militants du Boycott, Désinvestissement et Sanctions qui cherchent à empêcher la performance.

Selon Guy Beser, PDG de Bluestone Entertainment, qui fait venir Spears en Israël, son entreprise a réussi à recruter des artistes de grande renommée sans grand impact du mouvement BDS. «Quand il s'agit d'artistes aussi grands que Britney, Guns N 'Roses, ou Aerosmith, je ne pense pas que BDS ait vraiment une influence», a-t-il dit.

Au milieu des années 2000, le mouvement BDS est devenu un groupe de militants et d'organisations cherchant à exercer une pression sur le plan économique et politique à l'aide de boycotts culturels, économiques et universitaires.

Une déclaration du mouvement ce mois-ci a annoncé qu'il demandait au groupe Radiohead d'annuler leur concert de juillet, car "une telle performance, indépendamment des intentions, aidera le régime israélien d'occupation et l'apartheid à dissimuler ses violations massives des droits humains palestiniens".

Avi Yossef, un promoteur du géant israélien du divertissement, le groupe Zappa, a déclaré que l'impact du BDS est en déclin dans son industrie.  "Nous le sentons ici en Israël", a remarqué Yossef

Néanmoins, un certain nombre d'artistes ont annulé leurs performances israéliennes en raison de la pression, y compris la chanteuse de R & B, Lauryn Hill en 2015 et Elvis Costello en 2010. D'autres, dont Beyonce et Pharrell Williams, ont cédé à la pression des BDS et ont également annulé. Les activistes du BDS inondent typiquement les médias sociaux de hashtags et lancent des pétitions sur Twitter rassemblant des milliers de signatures.

Britney Spears en concert au IHeartRadio Music Festival en 2016

Britney Spears en concert au IHeartRadio Music Festival en 2016

Creative Community for Peace (CCFP), une ONG qui soutient des artistes qui envisagent de se produire en Israël et font face aux campagnes BDS, a travaillé avec des artistes comme Alicia Keys et Macy Gray qui envisageaient d'abandonner leurs spectacles israéliens en raison de la pression du BDS.

Les annulations sont une grande perte pour les promoteurs israéliens. Celle de Lauryn Hill a coûté au groupe Zappa entre 3 et 4 millions de shekels. Hill devait se produire devant une foule de près de 15 000 personnes, avant d'annuler deux jours avant la représentation, a déclaré Yossef.

Alors que les promoteurs israéliens disent que le phénomène du BDS est négligeable, le gouvernement israélien a accentué sa répression contre ses partisans, le citant comme une menace stratégique. Le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, est allé jusqu'à comparer le mouvement au terrorisme.

Erdan dirige l'action anti-BDS d'Israël en tant que ministre des Affaires stratégiques et espère compiler une base de données d'environ 20 des principaux israéliens impliqués dans le mouvement. Pendant ce temps, la Knesset a adopté une loi plus tôt ce mois-ci permettant au ministère de l'Intérieur d'interdire l’entrée dans le pays aux activistes et aux partisans étrangers du BDS.

Selon Ronny Hatchwell, directeur des relations avec l'industrie pour le CCFP, "la pression des BDS contre l'industrie israélienne des concerts est en croissance, mais elle ne fonctionne pas. Au cours des deux dernières années, nous pouvons affirmer sans risque que le BDS a échoué".

Le concert de Britney Spears coûtera plus de deux millions de dollars, selon le site internet du diffuseur Reshet.

Malgré tout, les activistes de BDS ont toujours un impact sur les événements plus petits qui contrôlent plus étroitement leur marque et leurs événements. " Les médias sociaux sont inondés, il y a des gens qui vont leur écrire tous les jours et c'est pourquoi les plus grands artistes ne sont généralement pas affectés", a déclaré Nick Lieber, un gestionnaire de projet au CCSP. "S'ils reçoivent une centaine de tweets par jour de la part des militants du BDS, c'est un coup d’épée dans l’eau et ils ne le remarquent même pas, mais si vous avez 40 000 fans Twitter et que les gens vous écrivent toute la journée, vous allez vous en rendre compte. "

Le concert de Spears, qui a été annoncé dans un luxueux hôtel de Tel-Aviv, ressemble à un fait accompli. Cependant, comme chaque artiste célèbre qui choisit de jouer en Israël, elle sera confrontée à une pression croissante. "Habituellement, nous faisons face à la pression du BDS après l'annonce", a déclaré Bluestone Entertainment's Beser. "C'est maintenant que cela va commencer."

Source : Jpost

Israël : le tombeau des Patriarches inaccessible aux handicapés

Israël : la grotte des Patriarches inaccessible aux handicapés

Une nouvelle structure de contrôle est susceptible de poser des difficultés considérables pour certains Juifs pénétrant dans Maharat Hamakhpela: le tombeau des Patriarches à Hebron.

Les nombreux visiteurs et fidèles qui arrivent à la tombe des patriarches ont récemment rencontré une nouvelle structure de contrôle construite ces derniers mois à l'entrée de la grotte.

Le nouveau bâtiment comprend un système complexe de portes électriques, de magnétomètres, de clôtures, et un tourniquet pour la sortie.

De grandes quantités d'argent ont été investies dans ce système alambiqué, mais selon des sources dans la communauté juive à Hevron, il est susceptible de poser des difficultés considérables pour certains Juifs.

Selon eux, les portes sont étroites et les distances entre les portails électriques montrent que le point le plus étroit mesure moins de  50 cm. Une porte d'une telle exiguïté rendra difficile le passage des personnes âgées et corpulentes, ainsi que celui de toute personne venant avec un sac ou un sac à dos, et certainement celui de quiconque circulant avec des béquilles ou un déambulateur.

Le tombeau des Patriarches

Le tombeau des Patriarches

"Le système est impressionnant et de fortes sommes ont été investies", a déclaré Noam Arnon, porte-parole de la communauté juive à Hevron. «Mais c'est un investissement superflu et, de surcroît, les entrées étroites et le surplus d'installations électroniques poseront un problème significatif à l’entrée comme à la sortie, à la masse des visiteurs Juifs de la grotte des patriarches - dont le nombre pendant les vacances atteint des dizaines de milliers de personnes. 

La communauté juive continue à se demander pourquoi l'Etat d'Israël peut installer un système aussi coûteux, qui couvre une zone considérable, mais ne permet pas la construction d'un ascenseur pour les handicapés, qui ont désespérément besoin d'aide à l'entrée de la grotte.

Selon des sources émanant de la communauté juive, on a affirmé depuis des années que l'Etat d'Israël n'avait aucune autorité dans la région et, par conséquent, il n’a pas la possibilité de construire un ascenseur pour les personnes handicapées. Cependant,  la construction du nouveau bâtiment prouve qu'il a certainement son mot à dire.

«Un ascenseur pour les handicapés devrait occuper une zone beaucoup plus petite - 5% à 10% de la surface de la structure de contrôle. L'Etat n'entend-il pas le cri des personnes handicapées ? Pourquoi n’autorise-t-il pas la construction d'un ascenseur (avec le financement de donateurs privés) à l'entrée de la grotte - dans une petite zone qui n'occupera pas l'espace et ne gênera personne - permettant une entrée digne pour les personnes handicapées? » se demande la communauté juive de Hebron.

Source : Arutz 7

Israël: des requins dans la vieille ville de Jérusalem

Israël : des requins dans la vieille ville de Jérusalem

La police a été choquée hier de découvrir la composition d’un étal de marchandises dans la vieille ville de Jérusalem. Quatre requins, recouverts de morceaux de carton, y étaient soigneusement déposés.

Une équipe de police travaillant dans la vieille ville a repéré hier (mardi), un homme poussant un chariot de marchandises recouvert de cartons dans le quartier musulman. Lorsque les policiers se sont approchés, ils ont remarqué quelque chose d’étrange : la queue d’un requin dépassait des découpes de carton.

Jérusalem: attention requins

Jérusalem: attention requins

La police et les soldats ont arrêté l'homme, un résident de la vieille ville pour examen. Lorsqu'ils lui ont demandé de retirer les cartons du dessus de l'étal, les policiers ont été ébahis d’y découvrir quatre requins, que l'homme avait probablement transporté entre les allées du marché. La police a qualifié cet incident de « difficile et hors du commun. »

Les activités de la police des frontières dans les zones sensibles n’aide pas seulement à localiser les suspects et les responsables d'incidents nationalistes, mais aussi à dévoiler des événements tels que la contrebande de requins, pour diriger les coupables vers des professionnels des organismes chargés de l'application de la loi. La police a arrêté l’homme et l’a emmené pour un interrogatoire, et en parallèle,  a fait venir sur place les responsables de l’Autorité de la nature et des parcs (NPA), qui ont récupéré les requins et ont commencé à vérifier les circonstances de l'incident.

Source : mako.co.il

Israël: les haredim redoublent de colère contre l'armée

Israël: les haredim redoublent de colère contre l'armée

Quelque dix mille manifestants ultra-orthodoxes se sont rassemblés mardi à Jérusalem pour s'opposer au projet obligatoire de Tsahal.

Des milliers de manifestants s'opposent au projet israélien d’incorporation obligatoire à l’armée, décriant ce qu'ils estiment être une menace pour l'existence juive. Le dirigeant orthodoxe Rabbi Auerbach appelle à lutter contre «jusqu'à la dernière goutte de sang».

« Nous avons survécu au Pharaon, nous avons survécu à l'Inquisition espagnole, nous avons survécu à Hitler, nous vous survivrons », ont chanté les 10 000 manifestants. "Nous allons remplir les prisons comme nous avons rempli la diaspora."

La protestation de mardi rejoignait les précédentes après le récent emprisonnement du fils d'un rabbin ayant refusé de se présenter au bureau de recrutement, parmi plusieurs jeunes hommes appartenant au secteur ultra-orthodoxe Yerushalmi, dirigé par le rabbin Shmuel Auerbach.

Les personnes échappant à l’incorporation sont considérées comme des détracteurs par les FDI et sont poursuivies en conséquence. Le secteur Yerushalmi a organisé des trajets en bus pour des milliers de manifestants vers la capitale.

Pendant le rassemblement, les manifestants ont également fait tourner une pétition qu’ils envisagent d’envoyer à La Haye, prétendant que le projet représente une violation des droits de l'homme.

Les dirigeants ultra-orthodoxes ont déclaré servir Israël à travers les études religieuses et la prière et craindre que l'intégration dans l'armée menace leur style de vie insulaire et pieux.

Bannière de protestation

Bannière de protestation

Rabbi Auerbach a parlé lors de la manifestation, dans ce qui a été sa première apparition publique au cours de la vague actuelle d’affrontement entre le secteur et les FDI.

«C'est le déracinement de tout ce qui est sacré et saint», a déclaré Auerbach dans son discours. "Notre travail consiste à maintenir la garde et à ne pas être influencé par des compromis ou des offres de facilitation". Mentionnant que les FDI ont commencé à recruter des jeunes gens des yeshivas eux-mêmes, il a ajouté: "Nous ne pouvons pas faire la paix avec cette réalité."

Les manifestants sont arrivés au rassemblement avec des pancartes  qui annonçaient : "Rejoindre l'armée meurtrière : en aucun cas" et "Oui à la prison - Non à l'armée." D'autres ont adopté une prise légèrement différente, montrant l'image du ministre de la Défense Avigdor Lieberman à côté des images de dictateurs du monde comme Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi, Joseph Staline et Kim Jong-un. Un orateur a déclaré que l'armée israélienne «abusait» de ses soldats Haredi et les faisait passer par «les sept cercles de l'enfer», avant d'ajouter que «ce sont des camps de travail forcé, des camps d'extermination! »

Se référant aux haredim traditionnels adhèrant à l’incorporation obligatoire, l'orateur a continué en disant: «Honte à vous, collaborateurs fous. Même l'enfer n'a pas de place pour vous! Il a ajouté que «l'armée israélienne est la seule armée au monde qui travaille à changer l'idéologie de ses soldats». Il n'y a rien de plus déplorable dans le monde entier, l'objectif de l'armée est de brûler l'héritage et la pureté du peuple israélien ».

Rav Auerbach, pour sa part, a récemment intensifié son opposition au projet. La semaine dernière, il a appelé son peuple à se battre «jusqu'à la dernière goutte de sang», et lors du rassemblement de mardi, il a rejoint des entités antisionistes de la communauté Haredi qui refusent de reconnaître l'Etat d'Israël.

Les privilèges remontent à l'époque où les fondateurs d'Israël accordaient des exemptions à quelques centaines d'étudiants doués pour aider à reconstruire les écoles juives détruites dans l'Holocauste. Mais les chiffres ont monté en flèche depuis lors.

Ces exemptions ont engendré du ressentiment parmi la majorité séculière d'Israël, dont les enfants servent en général après le lycée.

Source : Ynet

Israël: l'affiche de la Journée du Souvenir de la Shoah 2017

Israël : une nouvelle affiche pour la Journée du Souvenir de la Shoah 2017

« Une représentation du monde humain qui a été brusquement ravi » : une affiche conçue par Tamar Odaya Bodner du College Emouna à Jérusalem a remporté le concours Yad Vashem nommé « Conception du souvenir ».

L’affiche qui a remporté le concours organisé pour marquer le Jour du souvenir de la Shoah 5777 (2017) est la designer Tamar Odaya Bodner du College Emouna à Jérusalem. Le directeur de Yad Vashem, Avner Shalev, lui remettra son prix demain lors d’une cérémonie à Yad Vashem où elle se rendra accompagnée de ses deux grands-pères survivants de la Shoah.

Yad Vashem

Yad Vashem

C’est la 8ème année que Yad Vashem organise ce concours de design de l'affiche officielle pour commémorer la Journée du Souvenir de la Shoah et cette année, il était ouvert au public. L'affiche conçue par Tamar Odaya Bodner, étudiante de troisième année au département de design graphique, montre un enfant au visage presque indéfinissable, comme suggéré. Cet enfant est Yossef Yeshaya Bodner, le grand-père de Tamar.

Parmi les nombreux chiffres figurant sur l’affiche se trouvent ceux qui sont tatoués sur l’avant-bras de la grand-mère de Tamar, Myriam Bodner. Le jury, présidé par le lauréat du Prix d'Israël de design David Tartakover, a déclaré, entre autres, que l'image de l'enfant "est une représentation d'un monde humain entier qui a été brusquement ravi et de concepts culturels qui ont changé de manière irrévocable".

Avner Shalev a ensuite déclaré: ». Nous nous efforçons de faire en sorte que l’éducation sur l'Holocauste et son enseignement se fondent également sur des disciplines supplémentaires comme l'art et le design ".

Source : Israel HaYom

Ces israéliens n'ont peur de rien, pas même de Daesh

Ces israéliens n'ont peur de rien, pas même de Daesh

Helen, une mère de 3 enfants originaire de Tibériade, était dans le Sinaï à Soukot et prévoit d’y retourner pour Pessa’h malgré les avertissements du bureau de lutte contre le terrorisme. Après avoir vérifié sur une carte et constaté que Daesh était loin, elle soutient qu’ils tentent simplement d’effrayer la population.

Les avertissements du bureau de lutte contre le terrorisme concernant la péninsule du Sinaï ne semblent pas inquiéter beaucoup d'Israéliens toujours décidés à passer la fête de Pessah dans la région.

Hier, le département de lutte contre le terrorisme du bureau du Premier Ministre  a publié une mise à jour de la liste d’avertissement des lieux dangereux pour la période des vacances de Pessah, où de nombreux israéliens voyagent régulièrement. Les endroits les plus problématiques sont la Turquie, l’Egypte et la Jordanie et le niveau de menace est très élevé pour tout ce qui touche à la péninsule du Sinaï.

Eitan Ben David, chef du bureau de lutte contre le terrorisme a déclaré : « Notre intention n’est pas de crier "au loup" sans raison.  Pour nous, la menace qui pèse sur les Israéliens dans le Sinaï est très importante. L’intensification des actions de l’armée égyptienne attribuée aux attaques israéliennes montrent un désir de vengeance contre les Israéliens ».

Moti Grossmark dans le Sinaï

Moti Grossmark dans le Sinaï

Helen affirme que sa précédente visite du Sinaï était "charmante". "Le temps était très agréable, l'hôtel magnifique et il n'y avait rien à craindre car il y avait des contrôles en permanence", raconte-t-elle. Cependant, l'affichage des avertissements concernant les voyages ont réussi à lui faire peur. Ses amis l’ont rassurée et elle a finalement exposé une théorie intéressante sur le motif ayant selon elle poussé le bureau à émettre ces avertissements: "les israéliens ne descendent pas jusqu’à Eilat car c’est trop cher alors on cherche à les effrayer au sujet du Sinaï. Nous avons fait des promenades en jeep dans le Sinaï et cela n’avait rien d’inquiétant. Aujourd’hui aussi, il n’y a rien à craindre".

Yaakov, un résident de Jérusalem qui a l'intention de se rendre au Sinaï avec un groupe d'amis, n'a pas peur de voyager. « Depuis plusieurs années, rien n'a changé dans la région », a –t-il déclaré. Il partira avec des amis pour ce qu’il appelle le «  Chabat Hagadol Hagadol », qui inclut des attractions et une prière en commun. "Cet avertissement est ridicule, c’est comme si on vous disait qu’Israël est dangereux sans faire de différence entre Tel Aviv et Gaza. Il y a une différence entre l’Ouest et l’Est du Sinaï où sont situées les plages. 400 kilomètres les séparent".

Jacob était dans le Sinaï pour Hanoukka. « Nous n’avons pas peur d’y aller. C’est très agréable et détendu. Il y a beaucoup d'endroits en Europe plus hostiles que les plages du Sinaï».

Pour sa part, Moti Grossmark, se rendra jeudi dans le Sinaï avec des amis. « J’ai plus peur de marcher avec mes enfants à Tel Aviv ou à Paris, » a-t-il dit. Selon lui, Jérusalem est encore plus effrayant. « La semaine dernière, il y avait un festival dans la vieille ville, je ne sais pas comment les gens ont eu le courage d'y aller. »

Grossmark va plonger au large de la côte du Sinaï et est persuadé que le niveau de sécurité y est très élevé. «J'étais là-bas en été et il y a beaucoup de contrôles. Je n’ai aucune raison d’avoir peur ».

Source : walla.co.il

Israël: la déficience en iode crée un problème de santé national

Israël: la déficience en iode crée un problème de santé national

Lorsque le chef de la santé publique du ministère de la Santé et le directeur général adjoint, le professeur Itamar Grotto, ont été interrogés sur la raison pour laquelle ils n’exigeaient pas que de l'iode soit ajouté au sel alors la plupart des pays le font, leur réponse a été : "C’est inutile et la nécessité n’a pas été prouvée ».

Cependant, une première enquête nationale menée par des chercheurs de l'Université hébraïque a constaté une carence élevée en iode chez 62% des enfants d'âge scolaire et chez 85% des femmes enceintes. La nouvelle recherche a révélé que la pénurie d'iode pose un «risque élevé d'hypothyroïdie maternelle et fœtale et de développement neurologique altéré du fœtus en Israël». Enfin, après des décennies de retard, le ministère a partiellement soutenu l'effort de recherche, ainsi que le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne.

Les chercheurs - qui comprenaient des collègues de Maccabi Healthcare Services, du Barzilai University Medical Center à Ashkelon et de l'ETH Zurich en Suisse, avec le soutien de l'ONG à but non lucratif et non gouvernementale Iodine Global Network, ont déclaré que le déficit en iode nécessitera des fonds publics et un programme gouvernemental d'iodation du sel ou des aliments.

Le Groupe directeur international pour le développement de l'enfant a identifié la carence en iode comme un facteur de risque majeur pour le développement de l'enfant et l'Organisation mondiale de la santé recommande de surveiller systématiquement le taux d'iode dans les urines tous les cinq ans comme un moyen d'éliminer durablement la carence.

L'iode, indispensable aux femmes enceintes et au bon développement du foetus

L'iode, indispensable aux femmes enceintes et au bon développement du foetus

Un apport suffisant en iode est essentiel pour la fonction thyroïdienne et la santé humaine tout au long de la vie. Même une faible carence en iode peut empêcher les enfants d'atteindre leur plein potentiel intellectuel et une insuffisance légère à modérée a été liée à une diminution des performances cognitives. La carence en iode in utero et dans la petite enfance nuit au développement du cerveau, et la carence en iode sévère provoque le crétinisme (malformation physique, nanisme et retard mental) et le goitre (élargissement de la glande thyroïde).

Selon les chercheurs, l'insuffisance en iode en Israël est une grave préoccupation de santé publique et clinique. Par comparaison avec les données provenant d'autres pays ayant une déficience similaire, ces données suggèrent qu'il existe un risque élevé d'hypothyroïdie maternelle et fœtale et de développement neurologique altéré du fœtus en Israël. Par extrapolation, étant donné le taux d'insuffisance chez les femmes enceintes israéliennes, la quasi-totalité des femmes enceintes et de leurs enfants peuvent être exposés à des risques, ce qui implique que la majorité de la population risque peu de réaliser son plein potentiel intellectuel.

Les résultats de la recherche ont été présentés lors de la 46e réunion annuelle de la Israel Endocrine Society, qui a eu lieu la semaine dernière à Ramat Gan.

Un comité mis en place il y a quelque temps et dirigé par son directeur de la nutrition, le professeur Ronit Endevelt, devrait faire des recommandations prochainement.

Ted Tulchinsky, professeur émérite de l'École de santé publique et de médecine communautaire HU-Hadassah Braun et actuel directeur de l'École des sciences de la santé de l’Ashkelon College, demande depuis 20 ans que le ministère introduise l'iode dans le sel: « La carence en iode est un grave problème de santé publique connu à l'échelle internationale depuis un siècle, y compris en Israël depuis les années 1950, pour ses graves effets sur les nouveau-nés ainsi que sur les enfants et les adultes. Cela a conduit l'Organisation mondiale de la Santé à recommander l'enrichissement obligatoire du sel avec de l'iode, ce qui ne coûte presque rien et a été adopté par de nombreux pays ", a-t-il déclaré.

«Le Canada, par exemple, a demandé l'enrichissement du sel depuis 1979. J’espère qu’Israël adoptera le modèle canadien d'enrichissement des aliments, y compris le sel avec de l'iode, le lait avec de la vitamine D et la farine avec des vitamines du groupe B, du fer et de l'acide folique, ce dernier pour prévenir les malformations congénitales. Le modèle canadien a été recommandé par plusieurs comités nommés par le ministère depuis 1996, y compris Healthy Israel 2020 dont le rapport a été approuvé par le gouvernement israélien il y a plusieurs années.

En raison de la carence en iode, le QI moyen des enfants israéliens au cours des 50 dernières années a été de quatre à cinq points inférieur à ce qu'il aurait dû être. "L'action du gouvernement est nécessaire pour s'assurer que tout le monde a accès au sel iodé », a-t-il ajouté.

Les résultats mettent également en évidence la nécessité d'une surveillance systématique de la santé publique, non seulement de l'iode, mais aussi d'autres expositions nutritionnelles et environnementales qui déterminent la santé collective de la population israélienne.

Source : Jpost

Créativité et indépendance, les deux mamelles d'Israël

Créativité et indépendance, les deux mamelles d'Israël

Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d'un bureau vide ? Albert Einstein.

Si vous vous asseyez pendant une heure et observez des enfants jouant dans une aire de jeux israélienne typique, vous pouvez être frappé par le chaos. Vous les verrez escalader des toboggans plutôt que d’y glisser et enjamber les glissières au lieu d'utiliser leurs échelles. Vous trouverez des tout-petits hardiment debout sur les balançoires, se balançant sans prudence, en criant et sans jamais attendre leur tour.

Encore plus frappant, les adultes interférent rarement avec le jeu des enfants. Ils ne donnent aucune instruction et ne corrigent pas les enfants qui choisissent d'utiliser l'équipement de terrain de jeu de manière non conventionnelle.

Ce manque d'ingérence est révélateur de deux caractéristiques fortes de la culture israélienne: 1) un seuil de tolérance élevé pour le non conventionnel et 2) ce qui en hébreu est appelé balagan. Dans le sens le plus simple, balagan peut être traduit comme le désordre, ou le chaos.

Le balagan signifie que l’ordre pré ordonné des choses n'existe pas. Les gens, et même les systèmes entiers, agissent spontanément. En Israël, il y a du balagan partout. Et cela s'avère être une bonne chose.

Dès le plus jeune âge, les enfants apprennent des conventions sociales sans fin se rapportant à chaque aspect de leur vie - la dynamique familiale, les relations sociales et le jeu. On leur apprend que certains jouets sont en corrélation avec certains jeux, que des objets spécifiques appartiennent à des domaines choisis et qu'il y a une bonne façon de faire les choses. Cette approche aide à façonner nos jeunes pour devenir membres d'une société qui fonctionne. Mais cela prête peu à l'imagination et la créativité.

Le jeu non structuré - que ce soit en ligne ou en utilisant certains objets - crée de l'ambiguïté. Il n'y a aucun moyen de savoir ce qui va se passer ensuite. Ce n'est pas seulement un défi social et intellectuel, cela peut également être agréable, apportant un élément de surprise dans l'environnement de jeu.

Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d'un bureau vide?

Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d'un bureau vide?

«Plutôt que d'aborder le problème comme un problème, nous voyons que son ambiguïté peut potentiellement être une ressource pour une nouvelle pensée et un nouvel « ordre de travail», explique la théoricienne britannique de gestion Janice Denegri-Knott. En d'autres termes, les situations sociales chargées d'ambiguïté aident à développer les aptitudes de résolution des problèmes d'un enfant.

En outre, le balagan va main dans la main avec la liberté de pensée et de créativité. Comme anticipé, les expériences récentes des effets des environnements désordonnés sur le comportement ont conclu que si les environnements ordonnés encourageaient le comportement conventionnel, le désordre stimulait la génération de nouvelles idées.

Balagan est un terme couramment utilisé dans la vie quotidienne israélienne et certainement l'un des mots les plus connus en hébreu parmi les locuteurs non-natifs. Israël est un pays où les choses changent de minute en minute. Pas étonnant que le mot soit si pertinent. Le balagan se manifeste dans presque tous les aspects de la vie d'un israélien: en attendant dans la file d'attente des supermarchés, en montant dans un bus, en visitant un bureau gouvernemental ou en participant à une manifestation politique. Il y a toujours du balagan.

Alors que cela peut sembler chaotique pour un étranger, en Israël, c'est simplement la façon dont les interactions sociales s’opèrent. Étonnamment, cela s'avère efficace. Avec moins de conventions sociales et un comportement social organisé, le balagan peut créer le conflit et la frustration, mais il exige également des solutions pour des situations et des personnes spécifiques, par opposition aux règles universelles soi-disant appropriées pour n'importe quelle circonstance. Ainsi, le mécanisme du désordre crée en fait l'ordre.

Si la vie est naturellement désorganisée, ne serait-il pas plus efficace de développer les compétences nécessaires pour faire face à son imprévisibilité plutôt que d'essayer de créer l'ordre?

Lorsque vous y réfléchissez, le désordre est incroyablement flexible et adaptable. Contrairement à l'ordre, qui est fragile et peut être détruit par toute déviation de ses limites bien définies, le balagan encourage l'adaptation et l'adoption de nouveaux paramètres et imprévus. Elle nous encourage, ainsi que nos enfants, à reconsidérer constamment nos préjugés et nos hypothèses les plus ancrées au sujet de l '«organisation des choses» et nous permet d'envisager d'autres possibilités.

N'est-ce pas là l'esprit d'entreprise?

Source : Israel21c