Judith Douillet

Niçoise d'origine, Judith Douillet vit à Jérusalem depuis 14 ans. Elle est traductrice et rédactrice pour divers organismes en Israël. Sa grande passion? Les mots, tout simplement.

Les articles de Judith Douillet

Une exposition sur les douze tribus d'Israël relie la terre, l'histoire et l'avenir

Une exposition sur les douze tribus d'Israël relie la terre, l'histoire et l'avenir

Du lapis-lazuli bleu brillant écrasé recouvre le fond d'une tasse en papier dans le studio de Beverly Barkat à Jérusalem et côtoie des coquillages, des pierres, des pierres semi-précieuses, de la terre et du sable collectés à travers Israël pour son exposition solo "After the Tribes" au Museo Boncompagni Ludovisi de Rome.

Ces matériaux locaux forment la base de 12 grandes peintures recto-verso sur des cercles de PVC transparent, montées dans un cadre métallique comme les rangées de pierres précieuses scintillantes qui représentaient les 12 tribus d'Israël sur le perctoral du Grand Prêtre du Temple de Jérusalem.

Beverly Barkat a pris en considération les couleurs de ces pierres précieuses et les paysages des territoires tribaux en développant la palette de son interprétation contemporaine, qu'elle a conçue et créée sur invitation en novembre dernier de l'État d'Israël, du Polo Museale del Lazio (l'association des musées italiens) et de l'ambassade d'Israël en Italie pour marquer le 70ème anniversaire d'Israël.

"Ils m'ont donné carte blanche", raconte Mme Barkat à ISRAEL21c. "Quand ils m'ont montré l'espace d'exposition à Rome, j'ai décidé d'amener les différents paysages d'Israël dans cette pièce."

Ces paysages projettent une histoire bien plus ancienne que 70 ans.

«Je suis retournée 3 000 ans en arrière et j'ai commencé à enquêter sur les tribus, à trouver de vieilles cartes, à déterminer exactement où chaque tribu vivait et ce qu'elles faisaient physiquement pour subvenir à leurs besoins», explique-t-elle.

Les tribus descendaient des 12 fils du patriarche biblique Jacob: Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Dan, Naphtali, Gad, Asher, Issachar, Zevulun, Joseph et Benjamin.

Beverly Barkat a innové une technique de peinture sur PVC. Photo par Abigail K. Leichman

Beverly Barkat a innové une technique de peinture sur PVC. Photo par Abigail K. Leichman

La plupart des tribus ont reçu des parcelles de la Terre Sainte. Les Lévites vivaient parmi les autres tribus et accomplissaient leurs devoirs religieux à Jérusalem, qui chevauchaient les zones de Juda et de Benjamin.

"Quand les tribus venaient à Jérusalem pour les fêtes, elles se rassemblaient toutes en une seule, il y avait donc une dynamique d'être une, d'être indépendante et de trouver sa propre voix", dit Barkat.

Ainsi, par exemple, la peinture représentant Asher comporte une résine aigue-marine correspondant au vert clair de la gemme de plastron d'Asher et de la poudre de pastel vert plus foncé symbolisant les oliviers que cette tribu entretenait en Galilée occidentale.

La tribu de Joseph, plus tard divisée en tribus d'Ephraïm et de Menashe, est représentée par un quadrillage de sols d'Israël, créant une ressemblance avec sa légendaire "tunique multicolore" et faisant allusion à son rôle central parmi les enfants de Jacob.

Les enfants se disputent

Ces enfants d'Israël sont devenus les enfants de Beverly Barkat lorsqu’elle les a fait vivre de deux côtés du PVC - l'un texturé et l'autre lisse.

"Chacune de mes peintures est une continuation de moi", dit Beverly, 52 ans, qui a émigré à l’âge de 10 ans d'Afrique du Sud avec ses parents artistes et a développé ces dernières années un style de peinture original basé sur le mouvement dynamique des chevaux et des humains.

Son exposition «Evocative Surfaces», acclamée par la critique et installée en exposition permanente au Museo di Palazzo Grimani lors de la Biennale d'art de Venise en 2017, a établi sa place sur la scène artistique contemporaine.

«J'ai commencé à travailler sur le PVC parce qu'il me donne une aussi grande variété de coups de pinceau et de possibilités de mise en place et de décollage que dans le dessin», explique-t-elle à ISRAEL21c.

«À un moment donné, la peinture dit:« D'accord, laisse-moi tranquille maintenant. » Elle prend le relais et me dit d'arrêter. Et j'ai appris à écouter cette voix. C'est exactement comme élever des enfants. Vous devez les libérer. "

Certains des matériaux collectés par Beverly Barkat à travers Israël pour créer ses peintures pour "After the Tribes". Photo par Abigail K. Leichman

Certains des matériaux collectés par Beverly Barkat à travers Israël pour créer ses peintures pour "After the Tribes". Photo par Abigail K. Leichman

Pendant les six mois où elle a fait des recherches, rassemblé et moulu ensemble des matériaux pour créer "After the Tribes", elle a senti les peintures se disputer: Il est beaucoup plus gentil que le mien! Comment se fait-il que sa peinture soit plus développée que la mienne?

"Et puis je retournais à l'autre tableau et voyais ce dont il avait besoin pour aller plus loin. Quand j'ai terminé le dernier, Gad, tout à coup, c'était comme si les combats avaient cessé et qu'ils s'étaient réunis en une seule famille. Ils s'emboîtent les uns dans les autres, les couleurs sont correctement équilibrées, ils se calment et j'ai fini », raconte Barkat.

Travailler en harmonie

Le 6 juillet, elle a apporté les 12 œuvres au forgeron Yuval Telem à Mattat et les a sécurisées dans un cadre de quatre mètres qu'il a façonné selon ses instructions.

"Même si l'exposition est unique, je voulais garder cette dynamique de suspension, alors j'ai eu l'idée d'utiliser des câbles. Chaque toile est suspendue par trois câbles qui traversent le cadre métallique en utilisant une technique innovante d'étirement du câble à l'intérieur du cadre ", explique Barkat.

"La vraie essence du projet est de permettre à chaque tribu de respecter les autres en tant qu'égales et c'est pourquoi elles doivent travailler ensemble en harmonie."

Les sphères encadrées ont été emmenées dans des endroits pittoresques - les grottes de Beit Guvrin, un vignoble et Achziv Beach – pour être photographiées pour le catalogue de l'exposition avant d'être expédiés à Rome.

L’exposition inclura également de vieilles cartes tribales, un documentaire sur le processus de création de Beverly Barkat et une vitrine en verre montrant les matières premières qu'elle a collectées à travers Israël avec l'aide de son mari, le maire de Jérusalem, Nir Barkat.

Organisée par Giorgia Calò et soutenue par la Fondation Nomas et l'Ambassade d'Israël en Italie, "After the Tribes" sera exposée du 10 octobre au 31 décembre 2018 au Museo Boncompagni Ludovisi, ancien site de la villa de Jules César et abritant aujourd'hui le Musée des Arts décoratifs Boncompagni Ludovisi de la Galerie nationale d'art moderne de Rome.

L'expo prendra la route et finira par retourner en Israël pour un affichage permanent.

En dehors de sa trame de fond spécifique, "After the Tribes" est destiné à représenter un dialogue mondial d'acceptation, dit Mme Barkat.

"Tu as le droit d'être qui tu veux être et j'ai le droit d'être qui je veux être, ce qui permet de se valoriser les uns les autres. L'histoire accompagne l'œuvre d'art et agrandit ses dimensions. "

Source : Israel21C
Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Fraude: des entreprises israéliennes de trading en ligne ciblées aux USA

Les entreprises israéliennes frauduleuses de trading en ligne ciblées aux USA

Le gouvernement américain attend un jugement de 75 millions de dollars dans un tribunal fédéral en Floride contre un vendeur en ligne qui aurait aidé des entreprises israéliennes à escroquer des victimes aux États-Unis et ailleurs en utilisant des stratagèmes Web trompeurs.

Dans des centaines de pages détaillées déposées auprès du tribunal le 12 juillet, la U.S. Commodities and Futures Trading Commission allègue que Michael Shah et sa société Zilmil Inc. ont sciemment fait la promotion d'escroqueries en ligne en dirigeant des individus sans méfiance vers de nombreux sites israéliens.

Les sites Web ont offert aux visiteurs des occasions d'investissement frauduleuses impliquant des instruments financiers connus sous le nom d'options binaires et Michael Shah aurait perçu une commission allant jusqu'à 450 $ chaque fois qu'un utilisateur effectuait un dépôt sur un compte en ligne.

La CFTC a demandé à la cour fédérale de rendre un jugement sommaire contre Shah, soutenant que la preuve contre lui est si convaincante qu'un procès devant jury ne serait pas nécessaire.

La compagnie de Shah a recueilli 18,7 millions de dollars de ses victimes depuis 2012, selon la requête de la CFTC, qui demande qu'on lui ordonne de rembourser cette somme ainsi qu'une pénalité de 56 millions de dollars.

Les arrestations aux Philippines. Photo: Sun Star Manila

Les arrestations aux Philippines. Photo: Sun Star Manila

Les sites Web que Mr Shah aurait promus sont LBinary, Global Trader 365, Vault Options, TraderXP, Trade Rush, Banc de Binary, Citrades, OptionMint, OptionRally, RBOptions, Options Bloombex, Options Redwood, BeeOptions, Options Amber, OptionsXO et SpotFN. La CFTC note qu'aucun d'entre eux ne s'est enregistré comme proposant des contrats d'options binaires.   

Israël a interdit la commercialisation des options binaires l'année dernière dans un mouvement largement salué comme la répression d’une industrie frauduleuse qui a dupé des milliers de personnes à travers le monde en transférant de grosses sommes d'argent basées sur de faux investissements.

Mais en raison des lacunes dans la législation sur les options binaires et de l'absence d'actions légales contre les fraudeurs par les autorités israéliennes, l'industrie a réussi à survivre. Certaines entreprises ont déménagé à l'étranger et d'autres ont peaufiné leurs offres afin qu'elles tombent dans ce qui est permis, selon plusieurs avocats qui représentent des entreprises de l'industrie.

L'enquête et la requête de la CFTC font suite à deux autres mesures exécutives majeures qui ont eu lieu à l'étranger au cours des derniers mois, suggérant que la pression sur les fournisseurs israéliens d'escroqueries Internet lucratives pourrait augmenter.

En mars, des procureurs américains d’un tribunal du Maryland ont accusé Lee Elbaz, responsable des options binaires israéliennes, de plusieurs chefs d'accusation pour fraude. Mme Elbaz a été arrêté quelques mois auparavant, puis placé en résidence surveillée. Elle dirigeait Yokum Communications Ltd., la société ayant prétendument conduit ses victimes à spéculer sur les fluctuations de certains indices boursiers.

En juin, huit citoyens israéliens ont été arrêtés aux Philippines parce qu'ils étaient soupçonnés d'avoir dirigé des efforts dans le but d'extorquer des centaines de milliers de dollars à des victimes en Australie et en Afrique du Sud après avoir accédé à leurs cartes de crédit et à leurs comptes bancaires.

Les hommes ont été libérés environ une semaine plus tard car les preuves retenues contre eux ont été jugées insuffisantes. L'enquête est en cours.

Lien vers l’article original :https://www.calcalistech.com/ctech/articles/0,7340,L-3742715,00.html

Source : calcalistech.com

Un couple d'Israéliens choisit une ferme pour sa lune de miel

Israël: un couple israélien choisit une ferme pour sa lune de miel

La plupart des jeunes mariés commencent leur vie ensemble par une lune de miel. Tracy et Rob Ben-Or ont choisi de transformer leur "Honeymoon" en "Farmingmoon".

Qu'est-ce qu'une Farmingmoon? Leur site web va vous l’expliquer:

"Les fermiers amateurs profitent de leur lune de miel pour visiter les fermes du monde entier, petites et grandes, et enregistrer des podcasts en cours de route."

Le couple, qui s’est marié le 3 mai dans son jardin en Israël, a décidé de consacrer trois semaines à la visite des fermes en Europe et aux États-Unis afin de découvrir quels agriculteurs ils souhaitent devenir. En cherchant sur le Web des sites à visiter, ils ont trouvé la Ozark Akerz Sustainable Farm sur Instagram.

Ozark Akerz, situé sur Parks Crossroads Church Road au nord de Coleridge, en Caroline du Nord, est la propriété de Mike Hansen et Sue Meyers. Ils y élèvent des bovins Pineywoods ainsi que divers oiseaux en plein air tout en entretenant un vaste potager.

La semaine dernière, le couple d’Ozark Akerz a diverti les «farmingmooners», se montrant sur Instagram dans leur ferme, en train de de griller des hamburgers Pineywoods pour le déjeuner. Ils ont également fourni des idées sur la façon de démarrer dans l'agriculture.

"Pour notre lune de miel, nous voulions voir d'autres fermes et découvrir ce qui nous intéressait", a déclaré Tracy. "Nous voulons nous lancer pour de vrai dans l'agriculture."

Actuellement, ils louent un chalet sur un terrain d’une superficie d'un quart d'acre au nord de Tel Aviv. Leur ferme est assez grande pour trois poulets et un petit jardin, sans parler d'un grand grenadier, sous lequel ils ont échangé leurs vœux.

Les Ben-Ors sont américains d’origine, elle a grandi à Long Island, NY, et lui à Saint-Louis.

Rob a étudié à l'école culinaire et est maintenant co-propriétaire d'un "magasin d'alimentation de rue" à Tel Aviv appelé Bunny Chow. Tracy a obtenu son MBA à l'Université de Tel Aviv et a fondé sa propre entreprise de planification de mariage. Maintenant, cependant, elle travaille à temps partiel pour une ferme biologique locale et crée également des arrangements floraux personnalisés.

«Nous aimons aussi les poulets et nous aurons des poulets», a déclaré Tracy.

«Nous aimons aussi les poulets et nous aurons des poulets», a déclaré Tracy.

Cependant, leur but est de devenir agriculteurs. «Ensemble, nous partageons un amour pour la nature, les animaux et la culture de fruits, légumes et fleurs. Notre rêve est de construire notre propre ferme à petite échelle, une ferme qui soit éthique et source de durabilité pour notre famille et notre communauté. "

D'où leur tournée agricole, qui les a amenés en Italie et au Royaume-Uni avant d'arriver aux États-Unis. Ils ont visité une demi-douzaine de petites fermes dans le Vermont et à New York avant d'arriver en Caroline du Nord, où ils passent leurs nuits chez la sœur de Tracey. Ils repartent dimanche pour "revenir à la réalité", selon Rob.

"Je pense que cela a été inestimable", a-t-il déclaré à propos du voyage. "Nous nous sentons beaucoup plus sûrs de nos décisions. Et nous ne visitons pas seulement les fermes, nous acquérons de l’expérience. "

"Nous avons vu ce que nous pouvons faire", a ajouté Tracy. "Nous savons tous les deux qu'il est important de cartographier les choses avant de dépenser de l'argent. Certains agriculteurs ont d'autres revenus. "

"Nous pouvons tirer une partie de nos revenus d’un Airbnb", a déclaré Rob.

Le jeune couple s'est rencontré en 2015 lors du mariage d'un ami en Israël. Tracy vivait encore à New York, ce qui signifiait une relation sur deux continents. Elle s'est installée définitivement en Israël quelques années plus tard.

Ils ont un certain nombre de décisions à prendre avant de démarrer leur propre petite ferme. Mais d'abord, ils veulent «travailler dans la ferme de quelqu'un et acquérir de l'expérience», a déclaré Tracey.

Pendant ce temps, un autre voyage est en projet dans les mois à venir. Les Ben-Ors aimeraient visiter des fermes sur la côte ouest des États-Unis et en Europe, et «voir ce que font les agriculteurs en Israël».

Tracy a noté que le mouvement croissant aux États-Unis, en particulier parmi les jeunes agriculteurs, était durable - sans pulvérisation de pesticides, avec peu d'antibiotiques, des animaux élevés en liberté, de cultures de rotation et des pâturages. Elle a dit que l'idée est de "soutenir d'autres fermes et ne pas essayer de tout faire seuls".

Israël a ses problèmes uniques, dont le climat sec n’est pas le moindre. "Il n'y a pas beaucoup d'eau", a déclaré Tracy, "ils doivent donc être innovants dans l'irrigation."

Rob a parlé du désert du Néguev dans le sud d'Israël. "Vous roulez dans le désert au milieu de nulle part et vous voyez ensuite du vert sur trois ou quatre kilomètres", dit-il, à propos d’une grande ferme qui a transformé le désert en jardin. Cela nécessite un dessalement coûteux de l'eau de mer et l'irrigation au goutte-à-goutte, a-t-il déclaré.

culture

Ce qui est positif à propos de l'agriculture dans le désert, a déclaré Rob, c'est que le gouvernement offre parfois du financement à ceux qui veulent l'essayer.

Peu importe où ils décideront de cultiver en Israël, il est presque certain qu'ils devront commencer à louer des terres, car le prix de la terre est très cher. "Nous devons faire preuve de souplesse dans ce que nous faisons, et travailler avec le climat", a-t-il dit.

«Au cours de notre voyage, nous apprenons des autres et nous rencontrons des gens qui font des trucs sympas», a déclaré Tracy. "Nous avons maintenant un petit jardin, où nous menons des tests. Nous sommes prêts à passer à l'étape suivante, à aider les autres fermes avant de nous lancer nous-mêmes. "

Un autre facteur qu'ils ont pris en compte pendant leur "Farmingmoon" est l'économie de l'agriculture. "Nous devons investir des capitaux", a déclaré Tracy. "Parmi les fermes que nous avons examinées, certaines ont un soutien familial et d'autres ont beaucoup de dettes."

Hansen a ajouté: «Vous ne pouvez pas répartir l'argent. Nous avons eu beaucoup de coûts initiaux », y compris quelque 20 000 $ pour clôturer les pâturages.

Quand Tracy a mentionné l'importance en Angleterre de l'agriculture communautaire, Hansen a acquiescé, en disant: «C'est ce que nous avons appris. Nos voisins ont été formidables en nous aidant à démarrer Ozark Akerz".

Malgré toutes les questions sans réponse, Tracy et Rob sont presque sûrs d'une chose. "Je pense que nous aimons les vaches", a-t-elle dit.

"Oui, nous aimerions travailler avec des animaux", a déclaré Rob. "Les vaches ont plus de personnalité que les légumes", a ajouté Tracy. "Mais comment allons-nous rendre visite à la famille si nous sommes coincés à la ferme?"

«Nous aimons aussi les poulets et nous aurons des poulets», a déclaré Tracy. "Ou bien nous pourrions revenir en arrière et le faire totalement différemment."

"Les bovins Pineywoods se développent très bien en Caroline du Nord, beaucoup mieux que nous le pensions. La tolérance à la chaleur et le fait qu'ils mangent de l'herbe, des herbes sauvages et d'autres plantes indigènes, des arbustes et des vignes les rend parfaits pour notre ferme", a ajouté Hansen.

"Nous avons suggéré au couple Ben Or de s’intéresser aux bovins Zébu. A part ça, nous ne leur avons pas vraiment donné de conseils. Nous leur avons montré ce que nous faisons et les avons encouragés à définir ce que l'agriculture durable signifie pour eux personnellement".

«Avant de commencer l'agriculture, nous avions une définition de l'agriculture durable, mais avec le temps et l'expérience, nous avons découvert que notre définition personnelle de la durabilité est différente de celle des autres agriculteurs.

"Par exemple, nous ne vaccinons pas le troupeau Pineywoods. Ils ont développé une résistance aux maladies et aux ravageurs après des siècles de vie à l’état sauvage, une tolérance que risquons d’éradiquer avec quelques générations de vaccination. Ne pas vacciner a ses risques et tous les agriculteurs (durables ou non) ne sont pas prêts le prendre, mais nous croyons que nous ferons un mauvais service à cette race menacée en faisant ce que les vétérinaires recommandent généralement.

Pour suivre Tracy et Rob dans leur aventure "Farmingmoon", visitez leur site Web, www.havatbenor.com. Ils ont des podcasts, qui continueront à être affichés régulièrement.

Source : Jpost

Israël: une pierre se détache du Kotel et s'écrase dans la section de prière égalitaire

Israël: une pierre se détache du Kotel et s'écrase dans la section de prière égalitaire

Une grande pierre surplombant la section de prière égalitaire du Kotel (Mur occidental) est tombée de la structure vieille de 2000 ans tôt ce lundi matin, peu après la fin du jeûne de Tisha Be'av.

La section égalitaire, connue sous le nom de plate-forme de prière "Ezrat Yisrael", existe comme lieu de prière juive progressive depuis 2000, mais a été considérablement améliorée en 2013 par Naftali Bennett, alors ministre des affaires de la diaspora.

La pierre est tombée à quelques mètres d'une femme qui priait, et les caméras de sécurité l'ont vue s’enfuir, paniquée.

Roey Shabtay, le président du Mouvement conservateur, a tweeté lundi matin qu'un "miracle s'est produit à Ezrat Yisrael".

"Si cela s'était passé hier alors qu'il y avait beaucoup de gens qui priaient, cela aurait pu être un désastre."

Le directeur général du Mouvement conservateur, le Dr Yizhar Hess, a déclaré ce matin: "Une catastrophe majeure a été évitée ce matin. Le Kotel nous a rappelé que lui aussi, qui est aux côtés d'Israël depuis des générations, exige des vérifications d'ingénierie de routine. Les professionnels sont déjà là. Le balcon de prière adjacent au Kotel lui-même sera fermé jusqu'à nouvel ordre".

La pierre s'est écrasée à proximité d'une femme qui s'est enfuie, paniquée

La pierre s'est écrasée à proximité d'une femme qui s'est enfuie, paniquée

Le rabbin du Mur des Lamentations, Shmuel Rabinovitch, a qualifié l'événement «d'exceptionnel et rare», ajoutant que ce n'était pas arrivé depuis des décennies et que c’est au-delà de sa compréhension.

"Le fait qu'un événement aussi puissant ait eu lieu après le jeûne de Tisha Be'av, dans lequel nous avons pleuré la destruction de notre Temple, soulève des questions que l'âme humaine est trop petite pour contenir, et qui exigent un "cheshbon nefesh" [une profonde introspection]."

"Je remercie le Tout-Puissant d'avoir empêché une catastrophe majeure", a-t-il dit, ajoutant que l'Autorité des Antiquités, la police et la municipalité de Jérusalem enquêteraient sur cet incident.

Le député, Yehudah Glick, l'a qualifié d '"incident très effrayant" et a dit qu'il ne comprend pas "ce que Dieu veut dire".

La Knesset a récemment approuvé un mouvement pour rénover la section égalitaire, en dépit de l'opposition d'un certain nombre de politiciens, le plus éminent étant la ministre de la Culture et du Sport Miri Regev.

Source:  Jpost - Ynet

Israël: les soins dentaires gratuits, enfin pour les personnes âgées

Israël: les soins dentaires gratuits, enfin pour les personnes âgées

La révolution des soins dentaires pour les personnes âgées sera lancée en janvier 2019.

Quelque 428 000 personnes âgées de 75 ans et plus pourront recevoir des soins dentaires proposés et financés par les caisses de maladie, avec une franchise pouvant aller jusqu'à 30 NIS seulement par traitement.

À partir de la mi-2019, des traitements reconstructifs, y compris des prothèses dentaires, seront également offerts aux personnes âgées de 80 ans et plus. La franchise de ces traitements, qui coûtent des milliers de shekels en privé, n'a pas encore été déterminée et devrait être légèrement supérieure à 30 shekels. Dans les années à venir, des traitements de reconstruction seront également offerts aux personnes âgées de 75 ans et plus.

C’est le plan, qui a été présenté la semaine dernière au ministre adjoint de la Santé Yaakov Litzman et au directeur général Moshe Bar Siman Tov.  Le plan a été attribué par Litzman et le ministre des Finances Moshe Kahlon pour une somme de 250 millions de NIS en 2019, de 300 millions de NIS en 2020 et de 400 millions de NIS en 2021 (montants à inclure dans la base budgétaire).

Les services aux personnes âgées comprendront un large éventail de traitements dans le domaine de la prévention et de la préservation (tests de suivi). En outre, les personnes âgées recevront également un panier de services dans le domaine de la réadaptation, comprenant, entre autres, le financement de prothèses dentaires. Selon le plan, le programme comprendra les premiers soins, les tests de routine et le suivi, le détartrage et le traitement au fluor, les radios, les plombages et les dévitalisations, ainsi que les extractions.

Traitements réparateurs

En outre, des traitements réparateurs et onéreux qui joueront sur la capacité des personnes âgées à manger et sur leur qualité de vie seront également fournis: des prothèses complètes, partielles et temporaires, ainsi que les couronnes pour l'ancrage des prothèses partielles et jusqu'à deux implants pour l'ancrage prothétique inférieur. Les traitements pré-implantatoires et traitements prothétiques pourront inclure jusqu'à 9 visites chez le médecin pour l'ajustement, les réparations, le renouvellement de la base prothétique et plus encore.

En 2015, Litzman avait déjà promis de compléter le processus de prestation de soins dentaires non seulement pour les enfants mais aussi pour les personnes âgées, mais le processus a été retardé. Incidemment, en raison de la nature privée de la fourniture de traitements dentaires, il y a un manque de données nationales sur le sujet. Un document préparé pour le programme «Healthy Future 2020» du ministère de la Santé montre que 54% des 65 ans et plus qui ne sont pas dans des institutions pour personnes âgées sont complètement édentés. À cet âge, le nombre moyen de dents par personne était de 4,1 (sur 32).

Le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman

Le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman

Le pourcentage le plus élevé de personnes édentées était parmi la population arabe (67%). Comparé aux pays européens pendant la même période, un grand pourcentage de personnes âgées en Israël n'a pas de dents. La Fondation de l'amitié reçoit des centaines d'appels de citoyens qui éprouvent des difficultés à payer les soins dentaires et demandent de l'aide financière. Au total, depuis 2013, la fondation a contribué au financement de traitements dentaires totalisant 19,5 millions de NIS.

Le nombre de visites du public augmente progressivement chaque année, de sorte qu'en 2016, 1 138 demandes ont été reçues et, en 2017, le nombre de demandes est passé à 1 628. 2018 semble être une année record, avec 943 demandes d'aide financière en soins dentaires reçues au cours de la première moitié de l'année. 45% des demandes émanent de personnes âgées de 65 ans et plus.

En outre, le Keren LaYedidout fournit un budget à environ 220 autorités locales dans tout le pays pour les services sociaux. Et là aussi, les chiffres augmentent. Ainsi, en 2013, 670 demandes de soins dentaires ont été reçues des services sociaux, et en 2016, le nombre a augmenté de façon spectaculaire à 2 127. Dans la première moitié de 2018, 685 demandes ont été reçues.

Parmi les centaines de services et de produits que les assistantes sociales peuvent demander pour leurs patients, 20% concernaient les soins dentaires.

L'un d'entre eux est Eli Cohen (67 ans) de Rishon Letzion, qui n'a pas mangé de légumes depuis plusieurs mois. «J'aime manger des légumes, mais depuis trois ou quatre mois, je ne peux plus mâcher, et je ne mange plus de nourriture saine.

"Je suis une personne handicapée reconnue par l'Institut national d'assurance, et j'ai une allocation de 2000 NIS par mois, et la clinique dentaire a déclaré que le traitement coûterait 6000 NIS sans aide", a déclaré Cohen.

Des milliers de demandes

Le président du Keren Layedidout, le rabbin Yechiel Eckstein, a déclaré que "des dizaines de milliers de personnes âgées souffrent de problèmes dentaires graves qui affectent aussi leur alimentation, leur confiance en soi et leur capacité à s'intégrer dans les activités sociales et le marché du travail".

Le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman: "Nous avons eu du mal à inclure le financement les soins dentaires pour les adultes dans le budget mais nous avons réussi. Le 1er janvier 1919, le processus commencera et nous tiendrons des discussions finales sur la mise en œuvre du plan budgétaire en fonction des âges et des types de traitement à venir".

Source : Israel HaYom

Italie: il se fait passer pour un rabbin israélien et vole des toiles de maître 

Italie: il se fait passer pour un rabbin et vole des toiles de maître 

À Turin, les forces de l'ordre italiennes ont localisé deux tableaux de Pierre Auguste Renoir et de Peter Paul Rubens («Jeunes filles sur l’herbe» et «La Sainte Famille») volés il y a un an par un groupe d'escrocs. Leur valeur est estimée à 26 millions de livres sterling.

Les huit membres du gang se sont rendus à la galerie où les toiles étaient exposées, ont signé un contrat d'achat, mais ont pris les œuvres sans payer.

Des toiles de maître dans une galerie

Des toiles de maître dans une galerie?

Sur les huit protagonistes, cinq ont déjà été arrêtés, l'un d'entre eux étant un Croate du nom de Nannad Jovanovic, qui s'est présenté comme un rabbin israélien nommé Samuel Abraham Levy qui prétendait bénéficier de l'immunité diplomatique et travailler pour le ministère israélien des Affaires étrangères.

Source : Israel HaYom

Israël: les fouilles font la lumière sur la destruction du Temple à Tisha Beav

Israël: les fouilles font la lumière sur la destruction des Temples à Tisha Beav

Des archéologues de Jérusalem ont mis à jour une route d'accès menant de la vallée de Kidron et de la piscine de Shiloah au mont du Temple, ainsi qu'un canal de drainage qui mène à l'écart de la vieille ville.

Ils disent que les sites fouillés ont mis en lumière les événements entourant la destruction de la ville sainte à Tisha B'av en l'an 70 CE.

Les découvertes, qui faisaient partie des fouilles de la Cité de David adjacentes à la Porte des Immondices, sont situées au sud du Mur des Lamentations et du Mont du Temple. La passerelle de l'époque hérodienne servait probablement aux pèlerins religieux visitant le temple, ainsi qu’aux habitants de la région qui devaient gravir la pente raide de la vallée de Kidron pour entrer dans la vieille ville, qui était le centre commercial et culturel de la ville à l'époque.

La Porte des Immondices

La Porte des Immondices

Cependant, lorsque le siège romain de la ville a commencé, l'infrastructure a été utilisée par les Juifs qui cherchaient à se cacher des forces qui avançaient, et plus tard à échapper aux flammes de la ville en feu.

"Avant la révolution contre les Romains, le tunnel était utilisé pour l'eau de pluie", a déclaré l’archéologue Eli Shukron.

"Mais quand la révolution a commencé, les habitants se cachaient à l'intérieur de ces tunnels - les familles y ont entendu le claquement des sandales des soldats romains (au-dessus), y ont senti l’embrasement de Jérusalem, et entendu les pierres qui tombaient du Mont du Temple."

Eli Shukron a dit que le tamisage de la poussière retirée des excavations a mis au jour des pointes de flèches, des pièces de monnaie antiques, des fragments de poteries et de mosaïque de l'ère du Second Temple et d'avant.

Source : Jewish Press

Des adolescents juifs visitent Israël pour combattre le BDS à la maison

Des adolescents juifs visitent Israël pour combattre le BDS à la maison

Un programme unique vise à renforcer la connexion des adolescents à Israël et à expliquer les défis uniques auxquels les Israéliens sont confrontés chaque jour.

Un groupe de 100 adolescents juifs âgés de 13 à 14 ans est arrivé en Israël depuis le Royaume-Uni pour un programme unique de trois semaines.

Le voyage vise à montrer aux adolescents – qui effectuent pour la plupart leur première visite en Israël - l'ampleur des défis de relations publiques d'Israël et d'approfondir leur connexion à l'ethos central de l'Etat et de ses citoyens.

Le but est de leur fournir des outils qui consolideront non seulement leur identité juive et leur lien avec Israël, mais qui leur donneront aussi les moyens intellectuels de contester et de contredire les préjugés anti-israéliens en utilisant la raison et les faits.

Dans le cadre du programme, les adolescents ont visité les sites centraux du patrimoine et de l'histoire juifs et sionistes, rencontré des adolescents israéliens du même âge, se sont portés volontaires pour travailler dans des champs le long de la frontière de la Judée-Samarie et ont visité un centre pour enfants handicapés.

Les autres activités comprenaient l'élaboration et la cuisson de ‘halot (pains tressés de Shabat) avec des mères endeuillées, la visite du musée de l'Indépendance, une marche dans la ville de David, et des visites à Masada et sur la colline des munitions. Enfin, le groupe a rencontré un expert israélien en matière de plaidoyer qui leur a expliqué les principaux défis auxquels Israël est confronté.

Les adolescents ont également visité HaShomer HaChadash - une organisation de base appuyée par le JNF Royaume-Uni qui est née pour contrer les incendies, le vandalisme et les vols fréquents auxquels sont confrontés les fermiers des petites villes et villages d'Israël. HaShomer HaChadash s'est élargi depuis sa création pour offrir également des formations en leadership et des cours de formation. Les adolescents ont passé la journée à cueillir du raisin et à se renseigner sur l'importance de protéger, de travailler et de se connecter à la terre.

drapeau

Andrew Davis, qui dirigeait le groupe, a expliqué que la décision d'amener de jeunes adolescents à participer à un voyage d'étude en Israël n'était pas une coïncidence.

"Nous croyons qu'il est important de commencer les visites d'Israël à un jeune âge alors que l'identité juive et les croyances des enfants se cristallisent encore", a expliqué Davis.

La visite a approfondi la connexion des adolescents avec Israël et les a exposés à des projets tels qu'un centre de paix où des enfants handicapés Juifs et Arabes reçoivent un traitement grâce au soutien de la communauté juive mondiale.

"Ces expériences fourniront aux enfants les outils nécessaires pour faire face à la manière négative dont Israël est souvent décrit dans les médias britanniques et au racisme des mouvements de boycott d’Israël sur les campus", a déclaré Davis, directeur adjoint de l’école juive Yavneh à Londres.

"Cette visite en Israël m'a donné l'occasion de faire une expérience d'Israël différente de ce qui est présenté par les médias britanniques, qui considèrent généralement Israël négativement", a déclaré Brendan Chapper, 14 ans, qui a participé au programme, "Je pense que la visite a renforcé mon identité juive."

Chloe Jesner, 13 ans, a perdu son oncle Yoni Jesner, en 2002 dans un attentat à la bombe à Tel-Aviv lors de la deuxième Intifada, alors qu'il étudiait à Yeshivat Har Etzion.

"Le programme m'a aidé à me connecter à Israël et à mieux faire face à la façon dont Israël est présenté en Grande-Bretagne", a déclaré Chloé, qui a participé au programme.

Le principal partenaire de ce programme est JNF UK, la plus ancienne organisation philanthropique juive en Grande-Bretagne qui soutient l'Etat d'Israël.

"Le but du programme est de renforcer les liens entre la jeune génération juive en Grande-Bretagne avec Israël et avec les Israéliens", a déclaré Yonatan Galon, PDG de JNF UK.

Source : Arutz 7

Israël : le Hamas aurait l’intention d’arrêter la guerre du feu

Israël : le Hamas aurait l’intention d’arrêter la guerre du feu

Des sources de l'establishment de la défense ont indiqué mercredi que la branche politique et militaire du Hamas avait l'intention de stopper le lancement des ballons et des cerfs-volants incendiaires qui dévastent les terres boisées et agricoles dans les communautés frontalières israéliennes depuis trois mois.

Alors qu'en surface le Hamas continue de nier son intention d'arrêter le terrorisme du feu, une forte pression est exercée sur l'organisation terroriste en coulisses, à la fois par l'Egypte et l'envoyé des Nations Unies au Moyen-Orient Nickolay Mladenov, qui revendiquent que les ballons et cerfs-volants incendiaires va pousser Israël à lancer une guerre à Gaza.

Selon les responsables de l'establishment de la défense, "les prochaines 48 heures seront cruciales pour endiguer le phénomène".

Lorsqu'on lui a demandé si Israël avait l'intention de déclencher une guerre à Gaza au milieu des tensions croissantes provoquées par les ballons incendiaires, un fonctionnaire a répondu que "les décisions seront prises au cas par cas". La politique de sécurité israélienne ne peut pas être basée sur la pression médiatique ou politique, sinon ce serait la fin de tout ", a expliqué le responsable.

"Nous devons agir avec sagesse et puissance, nous visons à atteindre un résultat positif dans les 48 heures", a conclu le responsable.

La source a également souligné que la réduction du nombre de camions entrant dans la bande de Gaza par le passage de Kerem Shalom n'inclut pas les camions contenant de l'aide humanitaire.

Terres agricoles et bois brûlés par les ballons incendiaires (Photo: Barel Efraim)

Terres agricoles et bois brûlés par les ballons incendiaires (Photo: Barel Efraim)

"Nous avons réduit les transferts à travers le passage qui incluent les produits agricoles et textiles", a souligné la source.

"C'est une mesure qui nuit aux habitants les plus forts et les plus riches de Gaza qui sont capables d'influencer et d'exercer des pressions sur le Hamas. C'est leur point faible", ont-ils estimé.

Au cours des derniers jours, le nombre d'incendies ayant éclaté dans les communautés frontalières de Gaza a considérablement diminué par rapport aux dernières semaines. Cependant, l'armée de l'air israélienne (IAF) a continué à tirer sur des cerfs-volants et des ballons.

Dimanche dernier, Benjamin Netanyahou a convoqué le cabinet de sécurité à la suite de la flambée de violence qui a eu lieu entre Israël et le Hamas durant le week-end.

Le Premier ministre, qui a visité Sderot cette semaine pour la première fois depuis le début de la guerre du feu, a déclaré qu'il avait "ordonné aux FDI d'éradiquer et de mettre fin au terrorisme incendiaire des ballons et des cerfs-volants".

"Nous sommes déterminés à gagner. Cela implique un échange de coups, ce n'est pas encore fini", a déclaré Netanyahu après avoir rencontré les responsables des autorités locales du sud.

«Pour nous, il n'y a pas de cessez-le-feu excluant les cerfs-volants et les ballons incendiaires. Je ne le dirai pas 100 fois et j'espère que ça passera, mais si ils ne comprennent pas mes mots, ils comprendront les actions de Tsahal ", a conclu le Premier ministre.

Source : Ynet

Israël: Avis aux technophiles, un hôtel high-tech ouvre à Tel Aviv

Israël: Avis aux technophiles, un hôtel high-tech ouvre à Tel Aviv

La chaîne israélienne Dan Hotels a ouvert un nouvel hôtel à Tel Aviv destiné aux hommes d'affaires high-tech.

Le Link Hotel & Hub du Boulevard Shaul Hamelekh est le troisième hôtel de la chaîne Dan à Tel Aviv et son 13ème dans le pays. Dan a investi 11 millions de dollars dans ce nouvel  établissement de 94 chambres situé au cœur du quartier des affaires de la ville, à proximité du musée d'art de Tel Aviv et de du quartier Sarona.

En plus des qualités traditionnelles de confort et de commodité associées à un bon hôtel, le Link Hotel & Hub a introduit des fonctionnalités innovantes conçues pour les clients technophiles comme par exemple la LinkApp, qui, téléchargée sur le smartphone du client, permet d'enregistrer, vérifier et débloquer la porte de la chambre.

Le Link Hotel & Hub à Tel Aviv

Le Link Hotel & Hub à Tel Aviv

LinkApp sert de téléphone fixe, pour passer des appels gratuits partout en Israël, et pour contrôler les fonctions dans la chambre telles que la télévision, la climatisation, et ajuster la couleur et l'intensité des paramètres d'éclairage. LinkApp est également un concierge virtuel qui aide les clients à explorer tout ce que Tel Aviv a à offrir: divertissement, restauration, shopping, vie nocturne, culture et transport vers l'aéroport, Jérusalem et ailleurs. Le LinkApp n'est pas encore entièrement opérationnel et sera mis en place progressivement en 2018.

Basé sur le concept d'espace de travail partagé par WeWork, qui se trouve dans les principales villes d'affaires du monde entier, le rez-de chaussée du Hub est un espace dédié où les clients peuvent travailler, se rencontrer, jouer, se détendre, manger, boire, rester seul ou bien trouver de la compagnie. Il y a des tables de travail communes, de nombreuses salles de réunion privées de différentes tailles, une table de billard, des jeux de société ainsi que des jeux vidéo et la cuisine ainsi que le bar sont ouverts tard.

La grande salle de sport et spa de 150 m² dispose d'une salle entièrement équipée d’appareils Precor, avec des professeurs de fitness personnels et des salles de massage.

Source : globes.co.il