Le pan B : les Etats-Unis menace l'Iran en cas d'échec de négociation

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le pan B : les Etats-Unis menace l'Iran en cas d'échec de négociation

Le chef du commandement central américain menace l'Iran : « Une option militaire américaine est prête si les pourparlers échouent.  Israël n'en fera pas pas partie "

Dans moins d'une semaine, les pourparlers avec l'Iran reprendront sur un retour à l'accord nucléaire, et à la lumière des préparatifs des puissances pour la reprise des négociations, le général Kenneth Mackenzie a envoyé mercredi  une menace explicite à Téhéran.» " En cas d'échec de négociation, l'armée a toujours une variété de plans qui peuvent être mis en œuvre.".

A l'approche de la conférence qui aura lieu le 29 novembre à Vienne pour discuter de la possibilité de freiner le programme nucléaire iranien en échange d'un assouplissement des sanctions internationales, le général Kenneth Mackenzie a déclaré à la presse "Notre président a dit qu'ils n'auraient pas d'armes nucléaires"

 La conférence comprendra des représentant de l'Iran, d'Europe, de Russie et de Chine et, à la demande des Iraniens,et  n'inclura pas les États-Unis, qui se sont retirés de l'accord en 2018.

Le président américain Joe Biden a clairement indiqué que les États-Unis ne souhaitaient pas s'engager dans une autre guerre qui déstabiliserait le Moyen-Orient, mais des responsables de la Maison Blanche, du Pentagone et du Département d'État américain auraient travaillé pour développer une autre option.

L'option dite "Plan B" sera activée si la diplomatie échoue et si l'Iran choisit de construire une bombe. Le plan B pourrait commencer par des sanctions supplémentaires et se terminer par une action militaire.

Ces derniers jours, et à l'approche de l'ouverture des pourparlers sur le programme nucléaire iranien à Vienne, les publications américaines se sont multipliées sur la possibilité d'une attaque militaire en cas d'échec des pourparlers.

Il est important de garder les choses à l'esprit et de se rappeler que les Américains ont un grand intérêt dans le succès des discussions, et il est possible que l'évocation de la possibilité d'une attaque militaire n'ait pour but que de faire pression sur les personnes impliquées dans les négociations. .

Selon l'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique, l'Iran est maintenant au stade le plus avancé de son programme d'armement nucléaire. « Ils sont très proches cette fois », a déclaré Mackenzie.

Dans le contexte du rapport, hier, le  Premier ministre Naftali Bennett a déclaré lors de la conférence de l'Université Reichman:  "La lutte contre l'Iran est une lutte mondiale contre un régime islamique extrémiste."

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Cocontactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi