Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 17 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Le discours que l'on aimerait réentendre du 1er ministre d'Israël aujourd'hui

Le plus fort discours d'un 1er ministre israélien à ce jour

Le plus fort discours d"un 1er ministre israélien à ce jour

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu vient de prononcer un discours à la Knesset:

À Ismail Haniya, ainsi qu'aux dirigeants et membres du Hamas:

Nous, peuple d’Israël, vous devons une énorme dette de gratitude.

Vous avez réussi là où nous avons échoué.  Parce que jamais auparavant, dans l'histoire de l'État moderne d'Israël, le peuple juif n'a jamais été aussi uni, comme une seule personne avec un seul cœur.

Tout le monde en Israël, de gauche à droite, laïc et religieux, est aujourd'hui uni face à cette réalité.

A présent, alors que vous continuez à lancer des missiles destructifs sans aucun discernement, visant à mutiler et à assassiner autant de civils que possible, tout en vous réfugiant lâchement derrière vos propres civils, vous continuez à nous inspirer à nous accrocher fermement à notre unité.

Quels que soient les différends que nous, les Juifs, pouvons avoir les uns avec les autres, nous savons maintenant que nous avons un objectif commun: Nous allons vous vaincre

Mais nous vous offrons maintenant une dernière chance.  Dans les 24 heures, tous les tirs de roquettes - et je veux dire tous les tirs de roquettes - devront cesser .  Complètement. Une fois pour toute

Je vous informe officiellement que nos chars sont massés à la frontière de Gaza, avec l’artillerie et l’appui aérien à portée de main.

Nous avons déjà largué des tracts sur les parties nord de la bande de Gaza, avertissant les civils de notre arrivée imminente et qu'ils devraient évacuer vers le sud immédiatement.

Si vous donner pas suite  à notre ultimatum, nous entrerons et, avec l'aide de Dieu, cette fois, nous ne partirons pas.

Chaque centimètre de terre que nous conquérerons sera annexé à Israël, de sorte qu'il n'y aura * jamais * une autre attaque lancée contre nos civils à partir de là.

Cependant, nous continuerons à garder la porte ouverte pour vous permettre de vous rendre gracieusement.
Au moment où vous annoncerez que vous déposez les armes, nous arrêterons notre avance et nous y tracerons nos nouvelles frontières.

Si vous continuez à attaquer nos citoyens, nous continuerons à rouler vers le sud, vous chassant d'un territoire que vous ne contaminerez plus jamais par votre présence perverse.

Je suis profondément peiné que vos civils deviennent des sans-abri.
Mais nous n'avons pas choisi cette guerre;  c'est vous.

Et si notre choix réside  entre permettre à nos citoyens d'être ciblés sans pitié par votre sauvagerie génocidaire, ou transformer vos civils en réfugiés, nous choisirons ce dernier.

Si seulement vous aimiez votre peuple autant que vous détestiez le nôtre, cette guerre ne se serait jamais produite.

Au reste du monde

Israël est fatigué de vos réprimandes incessantes selon lesquelles nous devrions "faire preuve de retenue".

Lorsque vous avez toute votre population sous le feu constant des missiles d'un ennemi implacable dont le but avoué est le meurtre de tous les hommes, femmes et enfants de votre pays, alors vous pourrez venir nous parler de "retenue".

D'ici là, nous vous suggérons respectueusement de garder pour vous vos doubles standards.  Cette fois, le Hamas est allé trop loin et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger notre population.

Hamas, encore une fois, je vous remercie d'avoir rassemblé notre peuple avec une telle clarté d'esprit et une telle unité d'objectifs.
Le peuple israélien ne craint pas le long chemin à parcourir.

Am Yisrael Chai

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Les bénédictions du rabbin kabbaliste de Jérusalem Rav Ran Sillam Shlita

Les bénédictions du rabbin kabbaliste de Jérusalem Rav Ran Sillam Shlita

Les bénédictions d'un rabbin kabbaliste de Jérusalem

Le Gaon Hatsadik le Rav Ran Sillam Shlita, est apprécié de tous les courants du Judaïsme, laïcs, religieux ou orthodoxes.

Ses bénédictions et ses conseils sont judicieux dans tous les domaines de notre vie : la santé, le travail, le mariage, les trois grands axes de notre vie juive en Israël et partout dans le monde.

Toutes les bénédictions du Rav Ran Sillam Shlita sont données gratuitement à tous ceux qui le soutiennent financièrement en faisant un don.

Comment Rav Ran Sillam Shlita peut vous aider ?

Le Tsadik a la capacité d'affecter la réalité,
 de résoudre vos problèmes, de trouver une solution, par les conseils judicieux mais également par sa capacité à donner des bénédictions, non par magie, mais avec l'aide de Dieu.

Plus un homme pieux est pur, plus vite sa prière atteint les cieux.
Il en est ainsi depuis que le peuple juif existe.

Les prières d un tsadik sont entendues en premier, elles sont suivies d'une "braha", bénédiction, et c'est ainsi qu'elles pourront changer la réalité et modifier votre situation.

Comment savez-vous que cela peut changer une situation ?

Il n'est pas rare qu'un tel rabbin, un kabbaliste, vous explique avec sagesse, tout en respectant un droit de réserve comme tous les initiés, que la métaphysique répond aussi à des lois physiques qui se résument en ces termes :

" Rien n'est figé tout est énergie et la prière est aussi énergie".

Alors, vous prenez conscience que tout ce que vous avez lu dans d'autres livres que la Torah disent à peu près la même chose " la seule permanence est l'impermanence".

Et le seul qui puisse modifier l'énergie au-dessus de votre tête, le seul qui puisse changer une situation désastreuse en acceptable ou en peu supportable en incroyable, est un Tsadik.

Les tsadikims changent la destinée par la force de leurs prières.

Pourquoi un Tsadik a le pouvoir de modifier la réalité ?

Tsadik veut dire être un juste. C'est à dire, outre le fait qu'il craint Dieu dans chaque seconde de sa vie, qu'il respecte les commandements de Dieu il fait également le Bien pour tous les hommes et ce pour l'amour de Dieu son service est vertical et horizontal. Le Tsadik sait que les deux sont indissociables. Il applique comme le commande la Torah "aimer son prochain comme soi-même".

Rav Ran Sillam Shlita, est un décisionnaire halakhique il s'engage à vous aider pour une vie meilleure. Vous faire réussir dans tous vos projets, vous donne des conseils afin de vous mettre dans la bonne direction.

Rav Ran Sillam Shlita, est un kabbaliste, cette connaissance est réservée aux initiés, c'est la mystique juive, elle fait partie intégrante du judaïsme.
Seuls ceux qui ont passé leur vie à étudier sérieusement ont le mérite de pouvoir approcher la Kabbale, elle est une des clés du pouvoir sur les événements, toujours avec l'aide de Dieu.

Rav Ran Sillam Shlita réalise également la préparation et le rachat de l'âme (tikoun pidyon nefesh).

Comment peut on croire encore aujourd'hui aux bénédictions ?

Si vous faites partie de ces lecteurs qui doutent donc existent:-) souvenez vous de cette citation d'Albert Einstein, et la physique il s'y connaît...

"Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l'a engendré"

En d'autre terme, si vous vous trouvez dans cette situation c'est par votre propre action, votre choix.

Rav Ran Sillam Shlita par la puissance de ses prières et de ses bénédictions vous sortira de la situation où vous vous êtes mis. L'aide vient toujours de Dieu et Rav Ran Sillam Shlita est votre intercesseur.

Problèmes d'argent ? Problèmes affectifs ? Problèmes de famille ? Problèmes de santé ? Autant de raisons de recevoir une bénédiction d'un grand rabbin qui de surcroît parle et comprend votre langue, le français.

Toute somme  que vous souhaitez verser à son association peuvent être déduites de votre maasser que vous soyez en Israël ou ailleurs.

Pour soutenir les actions du Rav Ran Sillam Shlita en Israël :
Banque Leumi :
Numéro de compte : 4387596
Banque numéro : 766

Pour les virements de l'étranger :
Rav Ran Sillam Shlita :
Banque Leumi,
iban il250107660000004387596
code swift: LUMIILITXXX

Pour plus d'information téléphonez à son secrétaire particulier au : (972)054 841 52 13

Vous pouvez aussi lui écrire en français ou en hébreu à l'adresse email suivante :
doronyossef26@gmail.com

Tel-Aviv, Holon, Rishon, Herzliya sous le feu des tirs des roquettes du Hamas -vidéo-

Israël sous le feu des tirs des roquettes du Hamas

Israël attaqué à la roquette: trois blessés à Holon, une roquette a explosé à Rishon Lezion, une personne décédée.

Des dizaines de roquettes ont été tirés à partir de 20h46 sur les colonies de Gush Dan, Shefela et Sharon. Selon MDA, trois personnes ont été modérément blessées à Holon.

La police a informé qu'une roquette qui a explosé à Rishon Lezion. Des résidents sont entrés dans les zones protégées, les abris et les cages d'escalier.

Israël est ce soir (mardi) sous de lourdes attaques à la roquette par des organisations terroristes dans la bande de Gaza.

MDA a fait le point sur une femme inconsciente traitée à Rishon Lezion et sur trois personnes modérément blessées à Holon, une fille, une femme et un homme. De la fumée s'est élevée sur les lieux de l'attaque à Holon. La police a signalé qu'une roquette a explosé à Rishon Lezion, dans la région de Taibeh.

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Israël: Le Hamas affirme avoir tiré le plus grand nombre de missiles de toute son histoire

Le Hamas affirme avoir tiré le grand nombre de missiles de toute son histoire

Une roquette sur un immeuble à Ashdod, 4 blessés.
3 tués lors d'une attaque à Gaza

Ganz a approuvé le recrutement d'environ 5 000 réservistes

Porte-parole de Tsahal: «Le lendemain, nous sommes entièrement sur le terrain »

Opération Le gardien des murailles : une escalade de la situation sécuritaire. De violents tirs de roquettes ont été tirés tout au long de la matinée (mardi) de la bande de Gaza vers Ashdod, Ashkelon, Sderot et l'enveloppe de Gaza.

Le Hamas a affirmé  que ce lancer de roquettes tirée était le plus important de  toute son histoire - 137 roquettes en 5 minutes.

Dans l'après-midi, une roquette a frappé un immeuble résidentiel à Ashdod, quatre personnes ont été légèrement blessées par des éclats de verre, un homme de 45 ans a été légèrement blessé aux membres alors qu'il courait vers un abris et 17 ont été blessés par anxiété.

La police a informé que deux attaques à Ashdod et six autres attaques à Ashkelon ont été identifiées.

Les tirs, qui ne se sont pas arrêtés la nuit, ont frappé deux autres bâtiments à Ashkelon dans la matinée.

Six personnes ont été blessées dont quatre membres d'une même famille. Le père a été gravement blessé à la tête et la mère a été modérément blessée.

Deux autres ont été définis comme victimes d'anxiété. Auparavant, une maison de l'un des kibboutzim du conseil de Sha'ar Hanegev a été directement touchée et une femme a été légèrement blessée. Plus de 200 roquettes ont été tirées depuis 18 heures hier soir, le Dôme de fer en a intercepté des dizaines.

Le père, qui a été grièvement blessé alors qu'il restait avec sa femme et ses deux enfants à leur domicile qui ont été directement blessés à Ashkelon, a déclaré dans une interview de son lit à l'hôpital Soroka que "le missile a frappé à l'intérieur de la chambre  de son fils qui par chance ne s'y trouvait pas. ".

Les Palestiniens rapportent que 25 personnes ont été tuées depuis le début du cycle d'escalade hier à 18 heures, dont  9 enfants morts. Le Hamas s'est pour l'instant abstenu de publier le nombre ou l'identité des victimes non civiles. Au moins 107 autres personnes auraient été blessées.

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Déclaration de Netanyahou : le conflit actuel peut durer un certain temps

Déclaration de Netanyahou : le conflit actuel peut durer un certain temps

Netanyahou: "Nous sommes dans une lutte qui s'étend sur plusieurs fronts: à Jérusalem, à Gaza et ailleurs dans le pays. Les organisations terroristes à Gaza ont franchi une ligne rouge dans la soirée le jour de Jérusalem et nous ont attaqués avec des missiles aux entrées de Jérusalem.

Israël répondra avec une grande force. Nous ne subirons aucun préjudice pour notre territoire, notre capitale, nos citoyens et nos soldats. Quiconque nous attaque en paiera le prix fort.

Je vous le dis, citoyens d'Israël, le conflit actuel peut durer un certain temps. Nous ne voulions pas d'escalade, mais ceux qui ont choisi l'escalade ressentiront notre force d'attaque.

Je ne peux pas partager avec vous les évaluations de la situation que j'ai avec toutes les forces de sécurité, ni dans toutes les actions que nous entreprendrons. C'est une lutte acharnée sur l'ensemble des fronts en Israël. Nous le gérons avec détermination, responsabilité et sagesse.

Nous ne tombons pas dans les pièges ennemis et ne sommes pas soumis à des bavardages de claviers en d'autre terme ce qui compte est ce qui se passe sur le terrain, nous n'écouterons personne  dont les conseils sont contraires à la protection de notre pays.

Le leadership nécessite de prendre les bonnes décisions même lorsqu'elles ne sont pas comprises par tout le monde à un moment donné, et leur justification devient claire plus tard.

Ceux qui sont incapables de conduire et de résister à la pression des critiques ne sont pas qualifiés pour diriger. Nous choisissons soigneusement le moment de notre réponse et l'intensité de la confrontation avec nos ennemis, et ce n'est pas nouveau. "

Source : 0404

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Faut-il expulser les familles palestiniennes de Cheikh Jarrah ?

Manifestation contre l'évacuation des familles palestiniennes de Sheikh Jarrah, le mois dernier

À Jérusalem-Est, les menaces d’expropriation imminente de familles palestiniennes habitant le quartier de Cheikh Jarrah ont mis le feu aux poudres ces derniers jours. La situation n’est pas inextricable, estime ce journaliste de Ha’Aretz. Mais pour la désamorcer, Israël doit innover.

À Jérusalem-Est, les manifestations palestiniennes et les affrontements actuels avec la police israélienne sont l’aboutissement de décennies de tensions et de batailles judiciaires sur le sort de Cheikh Jarrah, un petit quartier arabe situé au nord de la vieille ville, dont les habitants sont menacés d’expulsion par un groupe de colons juifs.

Pour en comprendre les enjeux, il faut remonter le cours de l’histoire. En 1876, à l’époque ottomane [et avant l’avènement du mouvement sioniste en 1897], les conseils religieux juifs séfarades et ashkénazes de Jérusalem achetèrent un lopin de terre à Cheikh Jarrah, près du tombeau où repose [selon la tradition juive] Shimon Hatzadik [Simon II le Juste], un grand prêtre juif de l’Antiquité. Un petit quartier juif y fut fondé.

Lorsque éclata la guerre de 1948, des dizaines de milliers de civils durent fuir leurs foyers et, à la fin de la guerre d’indépendance, une ligne d’armistice israélo-jordanienne coupa la ville en deux. L’écrasante majorité des déplacés étaient des Arabes [25 000 âmes] qui avaient dû abandonner leurs propriétés et leurs biens désormais situés à l’ouest [partie israélienne] de la ligne verte, tandis qu’une petite minorité de Juifs [1 700 âmes] laissèrent derrière eux des propriétés situées à l’est [partie jordanienne] de la ligne d’armistice [essentiellement dans le quartier juif historique de la vieille ville].

Après la guerre de 1948, une loi fut votée par le Parlement israélien pour permettre aux réfugiés juifs de percevoir une indemnisation à hauteur de la valeur des biens qu’ils avaient dû abandonner à Jérusalem-Est. Parallèlement, en 1956, la Jordanie et l’Organisation des nations unies firent bâtir 28 maisons dans le quartier de Cheikh Jarrah pour y loger des familles de réfugiés palestiniens.

Loi asymétrique

En 1967 [guerre des Six-Jours], Israël conquit et annexa la vieille ville et la partie orientale de la nouvelle ville. Depuis la réunification, la loi israélienne stipule que les Juifs sont en droit de réclamer et de

Pour comprendre le problème et sa solution, il faut remonter dans l'histoire.

 En 1876, les deux comités juifs de Jérusalem, le comité de la communauté séfarade et son homologue ashkénaze, ont payé 16 000 francs pour un terrain autour de la tombe de Shimon le Juste. Plus tard, un petit quartier juif a été établi sur une partie du terrain.

Lors de la guerre qui a éclaté en 1948, de nombreux réfugiés ont été contraints de quitter leur foyer. La plupart d’entre eux étaient des Arabes, qui ont laissé beaucoup de biens sur le côté ouest de la frontière.

Une minorité était constituée de réfugiés juifs qui avaient laissé relativement peu de biens du côté est de la frontière. Pour la plupart, les réfugiés juifs ont reçu une compensation pour les biens qu'ils ont laissés derrière euxEn 1956, le gouvernement jordanien et l'ONU ont construit 28 petites maisons sur le terrain de Sheikh Jarrah destinées aux réfugiés palestiniens.

En 1967, Israël a occupé la partie orientale de la ville. La loi israélienne est très claire concernant les propriétés abandonnées: seuls les Juifs sont autorisés à demander et à recevoir ce qu'ils ont laissé de l'autre côté.

Tous les biens palestiniens entrent dans les définitions de la loi sur la propriété des absents et ont été transférés à l’autorité de l’État.

Les organisations d'implantation de droite ont sauté sur la propriété juive du côté jordanien comme étant à l'origine de nombreux pillages et ont commencé à en acquérir les droits auprès des héritiers d'origine.

Il en a été de même pour certaines familles juives de la partie ouest de Sheikh Jarrah, tout comme les deux comités juifs de la partie orientale du quartier.

En 2003, les comités ont fait appel au tribunal rabbinique et ont demandé l'annulation de la consécration du terrain, selon laquelle il est interdit de le vendre. Le tribunal a autorisé la vente et, peu de temps après, le terrain a été acheté par une société appelée Nahalat Shimon.

Derrière elle se trouvait «Nahalat Shimon International», enregistrée dans l'État du Delaware aux États-Unis, où les lois sur les sociétés ne sont pas transparentes, il n'est donc pas possible de savoir qui sont ses actionnaires.

«Nahalat Shimon», comme les comités eux-mêmes avant lui, a lancé une bataille juridique pour expulser les descendants des réfugiés.

Dans le même temps, il a préparé un plan pour démolir le quartier et construire 200 logements à sa place. Jusqu'à présent, l'entreprise a réussi à expulser que quatre familles, et
13 autres familles élargies, comptant environ 300 personnes, sont maintenant en danger immédiat d'être expulsées après avoir perdu leur bataille juridique.

Ce lundi, jour de Jérusalem, les trois juges de la Cour suprême entendront l'appel de trois familles contre les ordres d'expulsion qui leur ont été délivrés.

Les projets de prise de contrôle de Sheikh Jarrah ont provoqué une opposition forte et inattendue: les résidents palestiniens, avec l'aide d'un groupe restreint mais déterminé de militants de gauche de Jérusalem, ont réussi à transformer l'histoire en une lutte de principe contre la politique juive d'Israël et la discrimination à Jérusalem. .

Ces dernières semaines, en raison d'une combinaison de circonstances - le fait que des centaines de résidents sont confrontés à l'évacuation en même temps, les tensions à Jérusalem au sujet du Ramadan et le placement de points de contrôle à la porte de Naplouse et le report des élections parlementaires palestiniennes, cette lutte a éclaté au-delà du quartier et même de Jérusalem.

L'intention d'Israël d'expulser 300 personnes de leurs maisons afin de les remettre aux Juifs sur la base de revendications de propriété avant 1948 - après que cet État a confisqué la propriété de ces réfugiés pour toujours - a été perçue comme une trop grande injustice, même dans la série interminable de injustices à l'est de la ville.

Les Israéliens doivent se rappeler que l'ouverture de la boîte de  Pandore  des biens abandonnés en 1948 a un prix légal, public, moral et politique.

Pour le comprendre, il faut se rappeler que, selon des estimations prudentes, environ 30% de l'immobilier à Jérusalem-Ouest appartenait jusqu'en 1948 à des Arabes..

Jérusalem touché Israël se prépare à des jours de guerre

Israël se prépare à des jours de guerre

Il faut se préparer à des  jours de guerre: préparation à des tirs sur Gush Dan ce soir.

Israël se prépare pour plusieurs jours de bataille. Il est entendu que les tirs sur Jérusalem sont inhabituels et nécessitent une réponse rapide - y compris des frappes aériennes importantes.

Dans les nouvelles du soir  il a été rapporté aujourd'hui (lundi) qu'au cours de la discussion du cabinet, les ministres se sont vu présenter plusieurs options, et finalement les ministres ont approuvé la proposition d'une réponse militaires dans la bande de Gaza avec des frappes aériennes.

 Plus de 80 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza.

Le conflit actuel pourrait se poursuivre pendant un certain temps, quiconque nous attaque - paiera un lourd tribut selon Netanyahou

Incendie sur le mont du Temple

Tsahal: "le Hamas ressentira notre pouvoir pendant des jours , 8 membres du Hamas ont été éliminés."

Batteries du Dôme de fer déployées dans le centre  du pays.

Demain, les écoles seront fermées dans la bande de Gaza et dans le sud de Shephelah

Un arbre a pris feu sur le mont du Temple. Des sources policières ont déclaré que des Palestiniens avaient lancé des cocktails Molotov sur des arbres pour provoquer un incendie.

Source : Kan.org.il

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Incendie en cours sur le Mont du Temple à Jérusalem

Incendie en cours sur le Mont du Temple à Jérusalem

Un incendie, visible à plus de deux kilomètres à la ronde, s'est déclaré lundi 10 mai dans la soirée, dans l'enceinte de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem, troisième lieu saint de l'islam où se trouvaient des milliers de fidèles pour la prière du soir ou Mont du Temple premier lieu saint pour les Juifs.

La cause de cet incendie n'était pas connue dans l'immédiat. Plus tôt dans la journée, des heurts entre des manifestants palestiniens et la police israélienne ont fait plus de 300 blessés à l'Esplanade des Mosquées, nommée Mont du Temple par les Juifs.

Source : LeFigaro

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

La Knesset évacuée, tirs de roquettes sur la région de Jérusalem

La Knesset évacuée, tirs de roquettes sur la région de Jérusalem

Des roquettes tirées de Gaza sur la région de Jérusalem après la menace du Hamas

Tsahal a déclaré avoir détecté 7 roquettes lancées depuis l'enclave palestinienne vers la capitale, dont un intercepté par le dôme de fer.

Des sirènes de roquettes retentissent dans le sud d'Israël; un homme a été légèrement blessé par les éclats d'un missile antichar près de la frontière de Gaza; La Knesset a été évacuée

Des sirènes de roquettes ont retenti et des explosions ont été entendues dans la région de Jérusalem lundi après que le Hamas a lancé un ultimatum pour qu'Israël retire les forces de sécurité de certaines parties de la capitale avant 18 heures.

Tsahal a déclaré avoir détecté 7 projectiles lancés depuis la bande de Gaza dans la région de Jérusalem, dont l'un a été intercepté par le système de défense antimissile Dôme de fer . Il n'y a eu aucun rapport immédiat de blessures ou de dommages.

Alors que des sirènes de roquettes étaient déclenchées, les marcheurs juifs qui ont participé au défilé du drapeau de la Journée de Jérusalem se sont mis à l'abri. La police a exigé que la marche soit annulée immédiatement.

Pendant ce temps, les tirs de roquettes ont été accueillis par les acclamations des Palestiniens à la porte de Damas de la vieille ville

Les gardes de la Knesset ont évacué les législateurs qui étaient présents au plénum.

L'armée a également confirmé qu'un missile antichar avait été tiré du nord de la bande de Gaza vers Israël, blessant légèrement un homme qui avait été évacué vers l'hôpital après avoir été touché par des éclats d'obus.

Le Jihad islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque.

Abu Obeida, un porte-parole de la branche militaire du Hamas Izz al-Din al-Qassam, a déclaré que l'attaque à la roquette était une réponse à ce qu'il a appelé "les crimes et l'agression" israéliens à Jérusalem. "C'est un message que l'ennemi doit bien comprendre", a-t-il déclaré.

Des sirènes de roquettes ont également été entendues dans les communautés frontalières de Gaza et dans les villes méridionales d'Ashkelon et de Sderot

Auparavant, le Hamas avait adressé un ultimatum à Israël, exigeant le retrait de toutes les forces de sécurité du mont du Temple et du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est à 18 heures.

Le groupe a également exigé que les Palestiniens détenus pendant des jours d'affrontements à Jérusalem soient libérés dans le même délai.

Des menaces similaires ont été lancées par le Jihad islamique et les groupes terroristes du Front populaire pour la libération de la Palestine.

Jérusalem a été le théâtre de jours de violence alors que les Palestiniens se sont affrontés avec les forces de sécurité israéliennes à travers la ville, aboutissant à des affrontements massifs sur le mont du Temple lundi matin alors qu'Israël tenait sa Journée annuelle de Jérusalem pour célébrer la réunification de la ville après la guerre de Six Jours de 1967.

L'emplacement au sommet de la colline abrite l'enceinte de la mosquée al-Aqsa, le troisième site le plus saint de l'islam qui est construit sur les ruines des temples bibliques juifs qui sont le site le plus saint du judaïsme.

L'ultimatum du Hamas est intervenu après que Tsahal a fermé plusieurs routes dans la région frontalière de Gaza en réponse aux tirs répétés de roquettes et aux incendies criminels de la bande, et a abandonné un exercice militaire massif afin de disposer de toutes les troupes en cas d'escalade de la violence.

Les services de train entre les villes du sud de Be'er Sheva et Ashkelon ont également été interrompus lundi, les visiteurs étant empêchés d'arriver à la plage de Zikim, juste au nord de la bande de Gaza.

Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant général Aviv Kohavi, a décidé d'annuler l'exercice "Chariots of Fire" à la suite d'une évaluation de la sécurité à la lumière de la violence en cours.

Selon la radio national eKan, Israël se prépare à des tirs de roquettes depuis Gaza au centre du pays lundi soir et dirige les avions pour éviter une trajectoire de vol qui s'approche de la bande.

Plus tôt lundi, l'armée a déclaré qu'elle envoyait des renforts dans le sud du pays après avoir également déployé des forces supplémentaires en Cisjordanie.

Les factions palestiniennes à Gaza ont repris les attaques à la roquette lundi à l'aube quelques heures à peine après avoir tiré plusieurs projectiles sur le sud alors que les tensions à la frontière s'intensifiaient en raison des affrontements à Jérusalem.

Des sirènes d'alerte à la roquette ont retenti dans la ville méridionale de Sderot et dans les communautés proches de la frontière de Gaza juste après 6 heures du matin, quelques heures après que trois roquettes ont été tirées vers Ashkelon et les environs.

En réponse aux tirs de roquettes et aux attaques de ballons incendiaires qui ont provoqué plus de 40 incendies dans les champs israéliens dimanche, des chars de Tsahal ont frappé des postes militaires du Hamas dans la bande de Gaza.

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Source : Ynet

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7