Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 22 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Le roi des Sépharades- Une décennie après la mort du rabbin Ovadia Yosef -vidéo-

Le roi des Sépharades : Une décennie après la mort du rabbin Ovadia Yosef*

Le roi des Sépharades : Une décennie après la mort du rabbin Ovadia Yosef

Une décennie, presque jour pour jour après le décès du rabbin Ovadia Yosef, le réalisateur Ofer Panhasov nous offre une plongée fascinante dans la vie et l'héritage de cette figure emblématique à travers son documentaire "Le roi des Sépharades".

L'anniversaire de cette disparition, marquée le 7 octobre, est l'occasion de revenir sur le parcours d'un homme dont l'influence continue de résonner.

Le 7 octobre 2013, le décès de Maran Ovadia Yosef a laissé un vide immense. Le documentaire de Panhasov, diffusé sur yes-doku, nous invite à revisiter cette figure majeure, avec une richesse de détails et d'interviews qui capturent l'essence de son héritage. Initialement prévu pour octobre 2023, la sortie du film avait été reportée en raison de circonstances tragiques, mais l'attente en valait la peine.

"Le roi des Sépharades" se distingue par sa profondeur et sa capacité à attirer tant les novices que les fervents admirateurs. Les deux heures de contenu dense et varié révèlent des aspects peu connus du rabbin Ovadia Yosef, de son pacifisme à sa vision libérale de la gestion de sa maison, en passant par son attachement à Tel-Aviv.

Le film de Panhasov rappelle les précédents succès du réalisateur, tels que "Mes chers assistants : les cloches" et "L'Orchestre", qui avaient déjà réussi à raviver la tradition orientale avec précision. Ce nouveau documentaire s'inscrit dans cette lignée, offrant une exploration nuancée et riche en enseignements de la vie du rabbin.

Cependant, tous les héritiers du rabbin Ovadia Yosef n'ont pas su marcher sur ses traces. Le rabbin Avraham Yosef, par exemple, semble préférer semer la division plutôt que de chercher l'unité prônée par son père. Ses déclarations controversées sur un État halachique et ses attaques contre des figures publiques témoignent de cette fracture.

À l'inverse, sa sœur, Adina Bar-Shalom, bien que parfois controversée, continue de s'inspirer de l'héritage de leur père en œuvrant pour la cohésion et la compréhension mutuelle.

Le documentaire donne également la parole à Morris Cohen, qui lit des passages émouvants du journal intime du rabbin Ovadia Yosef, dévoilant ainsi une personnalité complexe, parfois en opposition avec ses propres positions publiques.

"Le roi des Sépharades" est un hommage vibrant et complet à une figure qui a marqué son temps et dont l'influence continue d'inspirer et de diviser. Ce film est une invitation à redécouvrir le rabbin Ovadia Yosef sous un jour nouveau, à travers les yeux de ceux qui l'ont connu et compris.

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

Israël : Matinée meurtrière sur le plateau du Golan, la colère gronde chez les habitants

Israël : Matinée meurtrière sur le plateau du Golan, la colère gronde chez les habitants

Matinée meurtrière sur le plateau du Golan, la colère gronde chez les habitants

Un drame a secoué le Golan mardi matin : un couple de parents de trois enfants a été tué par une roquette alors qu'ils circulaient sur la route 91, un axe stratégique du nord du plateau. Cette attaque fait suite à une nuit marquée par un intense bombardement de roquettes, dont l'une a frappé directement leur véhicule, causant leur décès instantané.

Le climat de tension palpable se traduit par la colère des habitants, car non évacués, se sentent désormais vulnérables et abandonnés face aux menaces du Hezbollah.
"Nous sommes devenus une cible accessible pour le Hezbollah", déplore Uri Kellner, chef du conseil régional du Golan. "Nous espérons que l'État remplira son rôle en déplaçant les combats au-delà de nos frontières."

Depuis des mois, le Golan subit les tirs quasi quotidiens du Hezbollah, sans que les ripostes israéliennes n'apportent un réel sentiment de sécurité. "Les résidents n'ont jamais connu une telle insécurité", confie un habitant, tandis que d'autres expriment un profond sentiment d'impuissance. La famille des défunts, bien connue dans la région, a reçu le soutien de toute la communauté, plongée dans une grande tristesse.

Au lendemain de cette tragédie, l'armée israélienne a répliqué en bombardant des infrastructures terroristes du Hezbollah au Liban, espérant ainsi dissuader de futures attaques. Toutefois, les habitants du Golan attendent des actions concrètes pour garantir leur sécurité et leur permettre de retrouver une vie paisible.

La situation reste tendue et les attentes vis-à-vis du gouvernement sont élevées. Les résidents du Golan, forts et déterminés à ne pas céder aux pressions, espèrent une intervention rapide et efficace des autorités pour repousser la menace et protéger leur quotidien.

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

Israël : La criminalité explose sous Netanyahu-Ben Gvir, les données cachées enfin révélées

Israël : La criminalité explose sous Netanyahu-Ben Gvir, les données cachées enfin révélées

La dissimulation policière et la montée de la criminalité sous le gouvernement Netanyahu-Ben Gvir

Exclusif : les données complètes révélées

La criminalité en Israël connaît une hausse alarmante sous le gouvernement Netanyahu et le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir.

Les données, initialement dissimulées par la police, sont désormais dévoilées grâce aux efforts du mouvement pour la liberté d'information, et révèlent une augmentation préoccupante des délits dans la plupart des régions en 2023.

 Une criminalité en hausse

Les chiffres sont sans équivoque : le nombre de personnes assassinées pour des raisons criminelles a doublé, les agressions sont en augmentation, et les vols de voitures se multiplient.

Ces données, que la police n'avait pas souhaité publier, sont désormais accessibles via Ynet. Elles montrent une hausse généralisée de la criminalité depuis l'entrée en fonction du gouvernement actuel.

Madeline (site officiel), à travers une analyse approfondie, met en lumière une tendance inquiétante : après le déclenchement de la guerre, la criminalité a diminué, rappelant la période de la pandémie de Covid-19. Cependant, la police affirme : "Nous ne cachons pas les données." De son côté, Ben Gvir déclare : "J'ai fait ce que les ministres n'ont pas fait depuis 30 ans."

 Une violence sans précédent

Ces deux dernières années, la violence en Israël a atteint des sommets inédits. Le nombre d’Arabes assassinés l’année dernière a plus que doublé par rapport à 2021, et cette année, le taux continue de grimper. Les villes juives ne sont pas épargnées, avec une recrudescence des meurtres pour des motifs criminels.

Mais qu'en est-il des crimes moins médiatisés, comme les cambriolages, les vols de voitures et la consommation de drogues dures ?

Les données récemment révélées montrent une augmentation de ces délits depuis le début du mandat du gouvernement Netanyahu et du ministre Ben Gvir.

Un changement de transparence

Sous le gouvernement précédent, il y a environ deux ans et demi, tous les dossiers criminels étaient publiés pour la première fois sur le site des bases de données gouvernementales. Madeline a analysé ces données, et Ynet a publié deux articles très remarqués, mettant en lumière les villes les plus et les moins touchées par la criminalité. Ces publications ont servi de catalyseur pour des changements positifs au bénéfice de tous les citoyens.

Le site Internet de la police présente les données des cinq dernières années, mises à jour théoriquement chaque trimestre.

Cependant, la dernière mise à jour remonte au 25 avril 2023. Depuis, aucune nouvelle donnée n'a été publiée, malgré les trois mois écoulés avant même le début de la guerre.

"Ben Gvir, qu'est-ce que la police a à cacher ?"

Le 12 mars, le Mouvement pour la liberté de l'information a adressé une lettre au ministre Ben Gvir et au commissaire de la police, demandant la publication des données criminelles, soulignant que l'annuaire statistique 2022 avait été publié avec six mois de retard.

Ynet a également contacté la porte-parole de la police à trois reprises depuis le début de l'année, sans succès. Finalement, suite aux demandes répétées du mouvement, les données ont été transférées et analysées par Madeline, mais elles n'apparaissent toujours pas sur le site du gouvernement.

La dissimulation des données criminelles par la police sous le gouvernement Netanyahu-Ben Gvir soulève des questions sur la transparence et la gestion de la sécurité publique en Israël. Les récentes révélations montrent une augmentation préoccupante de la criminalité, mettant en lumière la nécessité d'une action et d'une transparence accrues pour garantir la sécurité des citoyens.

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

Israël: La vérité sur le recrutement de nouveaux terroristes du Hamas

Le Hamas Prétend Renforcer ses Rangs : Réalité ou Propagande ?

La Vérité sur le « Recrutement de Milliers de Nouveaux Combattants » par le Hamas à Gaza

Le porte-parole de l'organisation terroriste, Abu Obeidah, se cache depuis le début de la guerre, craignant d'être éliminé par Israël.

Dans une vidéo de propagande diffusée par Abu Obeidah, il a affirmé que le Hamas restaure ses capacités militaires dans la bande de Gaza, notamment en recrutant des milliers de nouveaux combattants pour remplacer ceux éliminés par Tsahal. Selon lui, le Hamas « combat dans tous les secteurs avec 24 bataillons complets. Il y a des milliers de "soldats de réserve" prêts à se battre et attendant qu'ils soient appelé en cas de besoin. »

Une vérification auprès des responsables de Tsahal révèle que le Hamas ne dispose pas de 24 bataillons.

De plus, l'organisation terroriste n'a pas réussi à restaurer les cadres régimentaires démantelés. Les responsables ont confirmé à Mako qu'il y a bien eu un recrutement de quelques centaines à quelques milliers de nouveaux combattants, mais leur niveau est très faible comparé aux plus de 12 000 terroristes tués dans les combats contre Tsahal et aux plusieurs milliers d'autres blessés.

Ces nouvelles recrues sont pour la plupart très jeunes – des garçons – ou très âgées, et perçoivent de bas salaires.

Contrairement aux milliers de terroristes tués pendant la guerre, qui avaient suivi un entraînement dans des camps organisés, certains même en Iran, les nouvelles recrues n'ont pratiquement suivi aucun entraînement.

La grande majorité d'entre elles ont appris à utiliser une Kalachnikov, un RPG ou un lance-grenades sans aucune pratique du tir. La plupart du temps, la première balle qu’elles tirent est lors d’un affrontement avec les forces de Tsahal.

Ces nouveaux terroristes sont considérés comme un risque uniquement parce qu’ils doivent se rapprocher des forces pendant un court laps de temps, tirer à bout portant et s’enfuir, des actions qui ne nécessitent pas de grandes compétences.

En raison de leur faible niveau, la plupart d’entre eux sont tués sur le chemin d’un affrontement avec les FDI ou lors de l’affrontement lui-même, notamment dans des bâtiments ou sur des sites de destruction.

Le Hamas recrute de nouveaux terroristes en profitant de la situation difficile des habitants de la bande de Gaza après neuf mois de combats.

Avec un salaire peu élevé, ils parviennent à convaincre beaucoup de s’engager. Cela se produit généralement dans les zones où Tsahal n’a pas opéré, au centre de la bande de Gaza, ou dans les zones d’où Tsahal s’est retiré.

Les propos d'Abu Obeidah interviennent après des publications dans des médias étrangers comme Bloomberg ou Politico, basées sur des renseignements américains, affirmant que le Hamas compte des milliers de nouvelles recrues.

Quant au porte-parole du Hamas, c'est sa première déclaration en près de deux mois après sa disparition, période durant laquelle on se demandait s'il avait été éliminé par Israël ou s'il avait fui vers le Sinaï et de là vers un autre pays.

A présent nous savons qu'il se trouveà Gaza. Abu Obeidah prend toujours soin de garder un surnom et de cacher son visage, bien qu'il ait déjà été dénoncé par l'armée israélienne sous son vrai nom, Khadifah Samir Abdullah al-Kahlot. L'armée israélienne a également publié sa photo, car il est considéré comme l'un des plus recherchés.

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

.

Israël : Les francophones de Bat Yam se mobilisent pour les soldats blessés de Tsahal

Raphael Yerushalmi à Bat Yam

Les francophones de Bat Yam se mobilisent pour les soldats blessés de Tsahal.

Le Centre Communautaire Francophone de Bat Yam a organisé le jeudi 27 juin une soirée Cocktail-Vernissage au profit de Beit Halochem, Organisation des Soldats Invalides de Tsahal.

A cette occasion, l'artiste street art franco-israélien Dan Groover a exposé ses toiles dont une partie des ventes à été reversée à Beit Halochem.
L'artiste a également fait don d'une toile à gagner lors d'une tombola au bénéfice de la fondation.

Soldat blessé à coté de la porte parole de Beit Lochem

Soldat blessé à coté de la porte parole de Beit Lochem

 

Des invités de marque étaient présents comme le maire de Bat Yam Tzvika Brot et ses adjoints Eli Yariv & Anastasia Saar, Ruthy Benitah porte-parole de Beit Halochem, Raphaël Jerusalmy parrain de la soirée, l'influenceuse Ingrid Les Bons Tuyaux et William Zerbib de Tandem TV qui animait la soirée avec le chanteur & guitariste Yohan Event.

Hormis les discours des différentes personnalités présentes et le témoignage d’un soldat blessé à Gaza, les participants ont pu regarder un film de sensibilisation au travail de Beit Halochem qui prend en charge les soldats à la sortie de leur hospitalisation, dans des centres de réhabilitation en Israël.
Depuis le 7 octobre, plus de 15000 soldats ont été blessés dont 7000 sont devenus invalides.

Avec plus de 200 participants, la soirée a permis de récolter près de 45000 shekels au profit de la fondation.

Si vous souhaitez faire un don en ligne :https://www.beit-halochem.fr/faire-un-don-en-ligne

Mon fils enlevé par un employé de l'UNRWA et Israël libère le directeur de l'hôpital Shifa

Mon fils enlevé par un employé de l'UNRWA et Israël libère le directeur de l'hôpital Shifa

Mon fils a été enlevé par un employé de l'UNRWA. C'est un choc total. Je suis sans mots.

Le regretté Yonatan Samrano a été assassiné et enlevé dans la bande de Gaza et son corps est retenu par le Hamas.

Sa mère, Ayelet, est outrée après avoir appris la libération et le retour à Gaza du directeur de l'hôpital Shifa : « Nous nous battons pour le retour de nos proches - et voilà comment nous les libérons ? Chacun dit 'ce n'est pas moi', accusant l'autre. C'est comme en maternelle. C'est absurde. »

Israël a libéré de prison Mohammed Abu Salmiya, directeur de l'hôpital Shifa, ainsi que 54 autres détenus de la bande de Gaza. Selon l'armée israélienne et le Shin Bet, Abu Salmiya a été arrêté après que de nombreuses preuves ont montré que l’hôpital, sous sa direction, servait de quartier général au Hamas.

Parmi les familles des personnes enlevées et des martyrs détenus à Gaza, cette nouvelle a suscité une grande colère.

Ayelet Samrano, dont le défunt fils Yonatan a été assassiné et enlevé et dont le corps est retenu par le Hamas, est indignée : « C'est un choc total. Je n'ai pas ouvert les journaux, nous avons échangé comme tous les jours dans le groupe familial, et des messages à ce sujet ont commencé à circuler. Pas de mots. On se bat, on fait tout pour récupérer nos proches, et c'est pour ça qu'on le laisse partir ? Je ne sais pas quoi en faire. Nous sommes perdus. »

Avez-vous contacté les autorités ? Quelles sont leurs réponses ?
« Chacun se renvoie la balle : 'Ce n'est pas moi, c'est lui', délirant. Jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune réponse. »

Et pendant ce temps, aucun accord n'est sur la table, pas même une négociation ?

« Nous avons réalisé que les négociations ne s'arrêtent jamais. Il y a toujours des discussions et des conversations. Il y a quelques jours, il y a eu une discussion à la Haute Cour sur les repas destinés aux terroristes. Oui de la viande, oui des fruits de saison. Nous avons le vertige d'entendre de telles choses alors que nous savons que nos proches sont détenus dans des conditions médiocres, sans aucune condition minimale, sans aucun droit humanitaire minimal. Cela ne correspond à rien. »

Que vous a-t-on dit lors de la rencontre avec le Premier ministre ?

« Personnellement, j'ai dit ces choses dans un contexte différent. Mon fils a été kidnappé par un employé de l'UNRWA. Nous, les familles, combattons et menons le combat avec nos maigres forces, et je ne vois ni les autorités ni l'État faire quoi que ce soit contre l'UNRWA. »

Comment Yonatan a-t-il été enlevé ?

« Yonatan était avec deux de ses amis. Tous trois ont été abattus à l'entrée de Bari. Puis un véhicule de l'UNRWA est arrivé et seul le corps de Yonatan a été enlevé. Je ne peux même pas faire mon deuil. Je ne peux pas digérer, comprendre ce qui s'est passé. Je ne parle même pas de réadaptation, mais de faire son deuil, d'accepter ce fait, d'accepter cette réalité. Ce n'est pas une situation normale. Malheureusement, nous sommes dans un état virtuel, pas dans la réalité. »

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

L'identité juive une identité absolue et inaliénable

L'identité juive une identité absolue et inaliénable

L'identité juive : Une essence intemporelle et inaliénable

L'identité juive, par sa nature unique et absolue, transcende les pratiques religieuses, les croyances personnelles et les affiliations culturelles.

Être juif est une réalité immuable, indépendante de la pratique religieuse ou même de la croyance en Dieu.

Cette spécificité, profondément ancrée dans l'histoire et la conscience collective du peuple juif, mérite une réflexion approfondie.

Une identité ancestrale et immuable

L’identité juive ne se limite pas à la religion.
Contrairement à d'autres traditions religieuses, le judaïsme est aussi une appartenance ethnique et culturelle.

Cette particularité permet à une personne d'être reconnue comme juive même si elle est athée ou convertie à une autre religion.
Cette essence d'appartenance est profondément enracinée dans l'histoire et les traditions du peuple juif, qui remontent à des millénaires.

La perception par les autres

Ce caractère inaliénable de l'identité juive a été tragiquement compris par Adolf Hitler et le régime nazi.

Durant l'Holocauste, des millions de Juifs furent persécutés et exterminés, non pas pour leurs croyances religieuses, mais pour leur seule appartenance à la communauté juive.

Cette reconnaissance de l'identité juive comme une essence irréductible souligne une vérité terrifiante et indéniable : aux yeux des antisémites, un Juif reste un Juif, quelles que soient ses croyances ou pratiques.

 Une perspective historique et théologique

Dans le judaïsme, la transmission de l'identité juive est matrilinéaire : une personne née de mère juive est automatiquement reconnue comme juive, indépendamment de son parcours religieux ou de ses convictions personnelles. 

Cependant, il est intéressant de noter que cela n’a pas toujours été le cas.
Avant l'exil babylonien (586 avant notre ère), l'identité juive était déterminée par la lignée paternelle.

Ce changement de transmission a pu avoir des conséquences profondes sur la dynamique de la communauté juive, créant potentiellement des divisions entre ceux qui étaient juifs par leur mère et ceux qui l'étaient par leur père.

Origines historiques de la transmission matrilinéaire

Les raisons de cette transition vers une transmission matrilinéaire après l'exil babylonien sont complexes. Certains chercheurs suggèrent que ce changement a été motivé par des considérations pratiques et juridiques.

Les Juifs exilés à Babylone vivaient dans une société où les femmes pouvaient être plus facilement identifiées et où le mariage mixte était courant.
En garantissant l'identité juive par la mère, car on peut douter du père mais pas de la mère,  la communauté juive a pu assurer une continuité plus fiable de son identité en dépit de la diaspora et des mariages interethniques.

Avant l'exil, les douze tribus d'Israël formaient une confédération unie sous les descendants des fils de Jacob, également connu sous le nom d'Israël.

Ces tribus portaient des noms tels que Juda, Benjamin, Lévi, et les autres fils de Jacob, ce qui créait une forte identité tribale basée sur la paternité (World History Encyclopedia).
Le nom des enfants était souvent formé en utilisant "Ben", signifiant "fils de" en hébreu, comme Benyamin, qui signifie "fils de la main droite" (Wikipedia).

Conséquences et tensions de la transition

Ces tensions au sein de la communauté juive  entre ceux qui se considéraient comme juifs par leur père et ceux reconnus comme tels par leur mère a marqué une période de transition marquée par de débats et des résistances Selon Shaye J.D. Cohen, dans son ouvrage The Beginnings of Jewishness: Boundaries, Varieties, Uncertainties, 

Les tensions découlaient de la manière dont cette nouvelle règle affectait l'appartenance et la légitimité au sein de la communauté.

Les familles et les individus se sont retrouvés confrontés à des situations où l'identité juive de certains membres pouvait être contestée ou remise en question, créant des divisions internes (Biblical Hermeneutics Stack Exchange).

D’autres chercheurs, comme Christine Hayes, dans What's Divine about Divine Law?: Early Perspectives, notent que la transition vers une lignée matrilinéaire a été une réponse aux réalités de l'exil, où la patrilinéarité devenait difficile à maintenir en raison des mariages mixtes et des conditions de diaspora.

Cette adaptation pragmatique a néanmoins eu des répercussions sociales et culturelles significatives, provoquant des débats sur la pureté de la lignée et l'inclusion au sein de la communauté juive (Britannica).

Les conséquences de cette identité absolue

L'antisémitisme : Une conséquence tragique

L'antisémitisme, sous ses multiples formes à travers les siècles, est une conséquence directe de cette identité inaliénable.

Que ce soit durant les pogroms en Europe de l'Est, l'Inquisition espagnole ou la Shoah, les Juifs ont été persécutés non pas pour ce qu'ils croyaient, mais pour ce qu'ils étaient.

L'identité juive, irréductible et omniprésente, rendait impossible pour eux d'échapper à ces persécutions, quelles que soient leurs convictions religieuses ou leur degré d'assimilation.

Le droit au retour : Un avantage majeur

D'un autre côté, cette identité absolue confère aux Juifs des avantages uniques. La Loi du Retour en Israël, qui permet à toute personne ayant au moins un grand-parent juif d'immigrer en Israël et d'obtenir la citoyenneté, en est un exemple notable. Ce droit permet aux Juifs de la diaspora d'être de retour sur leur terre et d'y trouver refuge, garantissant la continuité de l'identité juive et offrant une sécurité face à l'antisémitisme.

Les défis contemporains

Aujourd'hui, cette notion d'identité absolue pose des questions cruciales. Dans un monde globalisé où les identités sont fluides et multiples, comment les Juifs, pratiquants ou non, naviguent-ils cette double appartenance culturelle et religieuse ? De plus, la reconnaissance de cette identité par l'État d'Israël et les communautés juives de la diaspora reste un sujet de débat.

Les avantages et les défis de l’identité juive

Un sentiment de communauté et de solidarité

L’identité juive absolue a également des effets positifs. Elle crée un fort sentiment de communauté et de solidarité parmi les Juifs du monde entier. Ce lien transcende les frontières géographiques et culturelles, permettant aux Juifs de maintenir des liens étroits malgré la dispersion.

La préservation de la culture et des traditions

L’identité juive immuable permet également de préserver les traditions et la culture juive. Les rituels, les fêtes, et les pratiques culturelles continuent d’être transmis de génération en génération, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance et de continuité historique.

Un défi d’intégration et de reconnaissance

Cependant, cette identité absolue peut également poser des défis en matière d’intégration dans des sociétés non-juives. Les Juifs peuvent parfois ressentir un conflit entre leur identité culturelle/religieuse et les attentes de la société environnante. De plus, la question de qui est considéré comme juif peut être une source de tension au sein des communautés juives elles-mêmes, surtout dans des contextes de conversion ou d’intermariage.

L’identité juive, en tant qu’essence absolue et inaliénable, est une réalité complexe et unique. Comprendre cette spécificité permet de saisir la profondeur et la richesse de l’histoire juive, tout en mettant en lumière les défis et les dynamiques contemporains de cette identité singulière.

L'antisémitisme et la Loi du Retour illustrent parfaitement les conséquences opposées de cette identité, révélant ainsi la complexité et la résilience du peuple juif.

Sources

    1. Yehuda Bauer, "A History of the Holocaust" – Une étude exhaustive sur la persécution des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale et la reconnaissance de l'identité juive par les nazis.
    2. Simon Schama, "The Story of the Jews: Finding the Words (1000 BCE – 1492)" – Un regard détaillé sur l'histoire et l'évolution de l'identité juive à travers les siècles.
    3. Jonathan Sacks, "A Letter in the Scroll: Understanding Our Jewish Identity and Exploring the Legacy of the World's Oldest Religion" – Une réflexion profonde sur ce que signifie être juif aujourd'hui, ancrée dans la tradition et la modernité.
    4. Daniel Boyarin, "A Radical Jew: Paul and the Politics of Identity" – Une analyse théorique sur l'identité juive et ses implications théologiques et culturelles.
    5. A.B. Yehoshua, "Israel and the Jewish Diaspora" – Une discussion sur les relations entre les Juifs en Israël et ceux de la diaspora, et sur l'impact de la Loi du Retour.
    6. Deborah E. Lipstadt, "Antisemitism: Here and Now" – Une exploration contemporaine de l'antisémitisme et de ses effets sur l'identité juive.
    7. David Biale, "Cultures of the Jews: A New History" – Une analyse de la diversité culturelle au sein du peuple juif et de la manière dont cette diversité coexiste avec une identité commune.
    8. Shaye J.D. Cohen, "The Beginnings of Jewishness: Boundaries, Varieties, Uncertainties" – Une exploration académique des critères de l'identité juive à travers l'histoire, y compris la transition de la patriliné

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

Israël : Panique à la Piscine, des Jeunes Armés Sément la Terreur -vidéo-

Israël : Panique à la Piscine, des Jeunes Armés Sément la Terreur -vidéo-

Incident Insolite : Des Gamins Brandissent des Armes dans une Piscine, Panique totale

La police a arrêté pour interrogatoire des jeunes impliqués dans une bagarre près d'une piscine dans le nord du pays. Lors de cet incident, deux d'entre eux ont sorti des armes à feu, semant la panique parmi des dizaines de fêtards stupéfaits. "Les femmes et les enfants qui se trouvaient dans l'enceinte se sont enfuis", a déclaré un témoin oculaire. Après enquête, les jeunes ont été libérés.

Un Événement Choc à la Piscine

Samedi dernier, des dizaines de personnes s'étaient rassemblées à la piscine d'un kibboutz du nord du pays, profitant du soleil et de la quiétude des lieux. Cette tranquillité a été brusquement interrompue par une dispute entre quelques jeunes présents sur place.

La querelle a rapidement dégénéré en une confrontation physique, choquant les fêtards présents. "Il y a eu quelques bousculades et des injures", a raconté un témoin, "puis deux jeunes hommes ont brandi des armes à feu et tiré en direction de ceux qui tentaient de les agresser, provoquant un mouvement de panique. Les femmes et les enfants se sont précipités hors du complexe aquatique. Nous avions peur d'une balle perdue"

La Panique Capturée en Images

Les images de l'événement montrent des personnes s'enfuyant de la zone tandis que deux jeunes hommes brandissent des armes au centre de l'enceinte.

Les agents de sécurité et les personnes présentes ont séparé les protagonistes après quelques minutes. La police, rapidement appelée sur les lieux, a procédé à l'arrestation des jeunes impliqués pour les interroger. Ils ont été relâchés après enquête. Le contexte exact de la bagarre reste encore flou.

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

Israël : Préparatifs de Guerre Transfert de Patients des Hôpitaux du Nord vers le Centre

Israël : Préparatifs de Guerre Transfert de Patients des Hôpitaux du Nord vers le Centre

Dans le cadre des préparatifs de guerre - "Ridod Ma'afizim" : des patients transférés des hôpitaux du nord vers le centre

Les patients des unités de soins intensifs des hôpitaux du nord ont été transférés à Rambam, Sheba et Ichilov. Il ne s'agit pas d'une évacuation massive, mais d'une mesure prise pour la première fois depuis le 10 octobre.

Pour la première fois depuis le 10 octobre, des patients hospitalisés dans les unités de soins intensifs des hôpitaux du nord ont été transférés vers des hôpitaux du centre, dans le cadre des préparatifs de guerre dans le nord. Cette information a été révélée hier soir (lundi) en exclusivité dans "Shesh Am".

Ces derniers jours, certains hôpitaux du nord ont procédé à une opération appelée "hospitalisation", consistant à transférer des patients spécifiques du nord vers le centre.

Il s'agit principalement de patients des unités de soins intensifs, mais aussi de patients des services internes présentant des conditions médicales complexes, notamment ceux sous respirateur. La raison de cette intervention réside dans le fait que les hôpitaux du nord, comme l'hôpital Ziv à Safed, disposent de moins de lits de soins intensifs comparativement aux grands établissements comme Sheba, Ichilov ou Rambam.

Il est crucial de préciser qu'il ne s'agit pas d'une évacuation massive de patients hospitalisés, mais d'une mesure très sélective et contrôlée. Nous n'en sommes pas à une évacuation d'urgence, loin de là, mais il est important de noter que cela n'était pas arrivé depuis le 10 octobre, période marquée par un haut niveau de préparation à la guerre dans le nord.

Dans un communiqué de l'époque, le ministère de la Santé avait déclaré : « Dans le cadre de la préparation du système de santé et des hôpitaux à d'éventuelles évolutions de la situation sécuritaire, le ministère de la Santé transfère les patients des hôpitaux du nord vers les hôpitaux du centre du pays, afin de permettre la préparation des hôpitaux du front nord à tout développement futur. »

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.

Israël : La mère de Noa Argamani ex-otage du Hamas est décédée

Israël : La mère de Noa Argamani ex-otage du Hamas est décédée

J'ai pu voir ma fille libérée de captivité : Liora Argamani, la mère de Noa, est décédée

Liora Argamani, 61 ans, s'est éteinte après avoir mené une lutte acharnée contre un cancer.
Elle s'était consacrée corps et âme à la libération de sa fille unique, Noa, retenue captive par le Hamas. Même lorsque son état de santé se détériorait gravement, Liora n'a jamais abandonné son combat. Elle avait un seul souhait : « Voir ma fille Noa pour la dernière fois. »

Ce matin (mardi), l'hôpital Ichilov a annoncé le décès de Liora Argamani. Malgré son cancer en phase terminale, Liora n'a cessé de se battre pour revoir sa fille. Ces derniers jours, elle a eu la chance d'être entourée de Noa et de ses proches.

Depuis l'enlèvement de Noa, Liora n'a jamais baissé les bras. Même dans les moments les plus difficiles, elle participait à des entretiens, lançait des appels à l'aide et écrivait aux dirigeants du monde entier pour obtenir la libération de Noa.

Le 8 juin, après une opération audacieuse au camp de Nusirat, Noa a été libérée et les deux femmes ont été réunies à l'hôpital Ichilov où Liora était hospitalisée.

Noa a partagé ses pensées après sa libération, exprimant combien l'état de santé de sa mère l'avait préoccupée durant sa captivité à Gaza : « Ce qui m'occupait le plus en captivité, c'était l'inquiétude pour mes parents. » Dans une vidéo diffusée lors d'un rassemblement en faveur des personnes enlevées, elle a déclaré : « C'est un grand privilège d'être aux côtés de ma mère après huit mois d'incertitude. C'est un grand privilège de savoir que mes parents sont entourés de tant de bonnes personnes. »

La perte de Liora Argamani laisse un vide immense. Son courage et sa détermination à retrouver sa fille resteront gravés dans les mémoires. Ses actions et son amour maternel ont inspiré beaucoup de gens à travers le monde, rappelant la force indomptable de l'amour d'une mère pour son enfant.

Faites connaître votre entreprise grâce à Alliancefr.com, le principal magazine juif en ligne.

En tant que plateforme dédiée à la communauté juive francophone intéressée par Israël et l'actualité juive, Alliance va au-delà du simple magazine.

Notre ADN est de fournir une couverture complète sur tous les aspects liés à Israël, allant des actualités aux sujets divers.

Si vous êtes à la recherche d'une communication ciblée, nous avons la solution idéale pour vous.

Contactez-nous dès maintenant au 01 70 00 75 75 ou par e-mail à info@alliancefr.com pour découvrir la formule publicitaire qui correspond à vos besoins.

Grâce à notre expertise dans le domaine de la communication, nous pouvons vous aider à atteindre votre public cible et à promouvoir vos services de manière efficace.

Ne manquez pas l'opportunité d'être référencé sur Google avec les mots clés pertinents de votre activité.

Communiquez avec nous dès maintenant pour donner un nouvel élan à votre visibilité en ligne.