Livre juif : Les Toiles de David de Paul Auzoul

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
livre juif les toiles de David

 

À Paris, la rue Campagne-Première est fière de la boutique de Léo Goldoni , le meilleur marchand de couleurs du quartier ! Sa petite famille d ’origine italienne s’épanouit dans cette France républicaine et laïque, sous le Front populaire.

Hélas, tout chavire avec l’Occupation allemande. Du jour au lendemain , la rue trahit , espionne et assassine . Le tableau réaliste se transforme en un thriller urbain.

Où le fils rebelle de Léo, David, prendra-t-il la force de survivre, plongé dans ce climat de haine galopante ?

Après la Libération , l’humanité lui reste abjecte . Enfermé dans le labyrinthe de sa peinture apocalyptique , David se cloître dans son atelier, ravagé de folie. Sa sœur, Esther, s’occupe de tout.

Un matin, en 1947, elle reçoit un inconnu qui lui soumet un objet, sauvé des ordures le 15 juillet 1942, la veille de la rafle du Vel d ’Hiv.

En le voyant , la jeune femme se souvient et se trouble : elle doit mentir ! Son acte irréversible fait basculer le lien fraternel dans un engrenage machiavélique qui cache un grand secret … Irait-elle jusqu'à tuer son frère pour le dissimuler aux regards du monde ? Qui pourrait bien interdire ce huis-clos mortel ?

Avec ses personnages ravagés par leurs passions, laminés par la violence de l ’Histoire , ce roman , frappé d'un soleil noir , interroge l’origine du mal, la poésie tendre de l’enfance, l’amour viscéral de la France et la puissance libératrice de l’art, la seule échappée vers la beauté, au milieu du néant.

Des vies brisées. Tragédie de l’aveuglement sur soi et les autres. Errance, entre le bien et le mal qui pousse à tous les fratricides !

Marionnettiste de formation, curieux de tout et spécialiste de rien, Paul Auzoul vous offre les fils de son premier roman. Quand il débobine l’écriture , c’est entre lui, son ombre et son écho. Alors, ne soyez pas surpris s’il résonne un peu en vous…

Petit mail de l'auteur David Auzoul après la publication sur Alliance et sur ses groupes

J"e voulais vous remercier de la petite note postée sur Facebook. C'est sympa pour un auteur anonyme comme moi. Nous verrons ce qu'en pense la lectrice.

Je voudrais juste vous dire que j'ai mis dans ce récit une intrigue que j'ai trempée de tendresse par ses personnages, je l'espère attachants. Malgré la violence du sujet, le roman voudrait dégager, par ses figures, une forme de poésie désespérée dans un halo de conte à l'envers ou de fable noire. Même Esther, qui fait un sale coup à son frère, je l'ai voulue poignante, en montrant qu'elle tentait de survivre, de renaître, après Dachau, qui l'a abîmé moralement, mentalement, physiquement.

A notre époque, où les romans vont dans l'escalade du brut, du réel tel qu'il est, comme un choc électrique, mon récit à moi est modestement une page d'amour qui vacille au milieu de la haine. Quoi qu'il en soit, mon plaisir sera d'échanger avec vos impressions de lectrices qui m'aideront pour les prochains..."

Mots clés : magazine juif, actualité juive,  livre juif, les toiles de david, Paul Auzoul , shoah

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi