Le franco-israélien Arnaud Mimran mis en examen pour complicité d'assassinat

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Arnaud Mimran au tribunal de Paris, en juillet 2016.

Arnaud Mimran mis en examen pour assassinat et meurtre : plus dure sera la chute pour le golden-boy

Autrefois flamboyant financier, Arnaud Mimran vient d’être mis en examen pour le meurtre de Samy Souied, son associé dans une gigantesque escroquerie à la taxe carbone, et l’assassinat de son ex-beau-père, Claude Dray. Deux affaires longtemps non élucidées et désormais liées.

Comme l’a révélé Le Monde, il a été mis en examen jeudi 15 avril pour avoir commandité les assassinats de l’un de ses associés dans la fraude, Samy Souied, en septembre 2010, puis, en octobre 2011, de son ex-beau-père, l’entrepreneur Claude Dray. L’enquête a établi qu’il devait à ces deux hommes de fortes sommes d’argent. Il a toujours contesté ces faits depuis l’ouverture des enquêtes judiciaires, il y a plus de dix ans.

Depuis des mois, Arnaud Mimran, incarcéré à la prison du Havre et arrivé en fin de peine, multipliait les demandes de remise en liberté conditionnelle.

A chaque fois, l’ancien courtier de 49 ans, condamné à 8 ans de prison dans une gigantesque affaire d’escroquerie à la TVA sur les quotas carbone, se voyait opposer un même refus.

Pendant ce temps, le juge d’instruction Benoist Hurel multipliait les actes d’enquêtes dans deux dossiers de meurtres non élucidés, au-dessus desquels planait avec insistance l’ombre du golden-boy déchu.

Le premier concerne Samy Souied, un de ses associés au sein de cette arnaque à la taxe carbone portant sur 283 millions d’euros. Il sera tué par deux hommes en scooter en septembre 2010 à la Porte Maillot.

Le second porte sur Claude Dray, l’ex beau-père de Mimran, un milliardaire de 76 ans ayant fait fortune dans la parfumerie, l’immobilier et l’hôtellerie, assassiné en octobre 2011 dans sa villa sécurisée de Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier de 1 000 m2 s’étendant sur cinq étages.

Dix ans après les faits, ces deux « cold cases » à la française viennent de connaître un soudain réchauffement. Au terme d’une garde à vue de trois jours à la brigade criminelle, Arnaud Mimran a été mis en examen des chefs de meurtre en bande organisée à l’encontre de Samy Souied et d’assassinat à l’encontre de Claude Dray. Il a été placé en détention provisoire.

Pourquoi Arnaud Mimran, figure de l’arnaque à la TVA carbone, est mis en examen pour complicité d’assassinats

L’un des acteurs majeurs de la fraude à la TVA sur le marché du carbone est soupçonné d’avoir commandité le meurtre d’un ancien associé et celui de son ex-beau-père, auxquels il devait de l’argent.

Complicité d’assassinats et meurtres en bande organisée : ce sont les lourdes accusations qui pèsent aujourd’hui sur Arnaud Mimran, 49 ans, figure de la gigantesque escroquerie à la TVA sur le marché du carbone qui avait vu l’Etat français se faire délester de près d’1,6 milliard d’euros entre novembre 2008 et juin 2009.

Indices graves ou concordants

Déjà soupçonné par les entourages respectifs de Samy Souied et Claude Dray, Arnaud Mimran avait été entendu à plusieurs reprises dans les deux procédures, sans pour autant être mis en cause formellement par la justice jusqu’ici.

Alors que ces enquêtes paraissaient encalminées, les magistrats de la juridiction interrégionale spécialisée de Paris Benoist Hurel et Matthieu Bonduelle, déjà saisis de plusieurs affaires en lien avec l’escroquerie du carbone, les fortunes qu’elle a faites et les nombreuses convoitises qu’elles ont générées, ont finalement considéré qu’il existait des indices graves ou concordants permettant de le mettre en cause.

Les déclarations variables – et pour certaines démenties – de l’intéressé sur ces sujets n’ont par ailleurs guère permis de dissiper les soupçons.

Selon les informations du Monde, leurs analyses se fondent sur plusieurs témoignages recueillis au cours de l’enquête, mais aussi sur des éléments de téléphonie qui paraissent dessiner la responsabilité d’Arnaud Mimran.

 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi