Le coup du siècle échoue pour ce marchand de légumes en Israël -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le coup du siècle échoue pour ce marchand de légumes en Israël -vidéo-

 

"Si la contrebande avait réussi, toutes les personnes impliquées dans cette affaire, auraient pu prendre leur retraite dès aujourd'hui, ainsi que leurs enfants et petits-enfants "  a déclaré un officier de police.

Une saisie de 1,3 tonne de  cocaïne en provenance du Guatemala et du Brésil a eu lieu en Israël.

Pour l'instant la police israélienne a arrêté un marchand de légume de 30 ans du Néguev, soupçonné d'être l'un des principaux passeurs, y compris d'autres criminels.

Des résultats importants ont eu lieu ces derniers jours dans l'enquête des deux trafics de cocaïne du Brésil et du Guatemala vers Israël le mois dernier.

Les enquêteurs de l'unité centrale de la police sous le commandement du sénateur J.R. Davidov ont récemment arrêté A., un habitant du Néguev âgé de 30 ans propriétaire d'un stand de légumes et de fruits, soupçonné d'avoir financé des millions de dollars dans la contrebande.

Selon les soupçons, A. et deux autres suspects constituaient un élément clé du réseau de financement des deux affaires de contrebande de cocaïne (avec trois grands criminels qui ont fui Israël).

E. un résident de Ashdod de 50 ans est également soupçonné de contrebande, est propriétaire d'une entreprise qui vend des voitures de luxe selon les enquêteurs.

Ils étaient censés vendre pour des milliards de shekels la cargaison de cocaïne, considérée comme la plus importante de l'histoire d'Israël.

Les enquêteurs de la police de Lakish soupçonnent que ce marchand de légume et le propriétaire du voitures de luxe se sont associés à des personnalités du monde criminel israélien pour mener à bien cette contrebande.

Les enquêteurs ont saisi les téléphones portables des deux, afin de découvrir le lien entre eux et toutes les autres personnes impliquées dans cette contrebande.

La police affirme que ces derniers jours, elle a réussi à obtenir plus de preuves contre d'autres personnes impliquées dans la contrebande, mais quand elle a demandé la prolongation de la détention au tribunal de première instance d'Ashkelon, le représentant de la police a dû refuser à cause de l'intervention de l'avocat Walid Kabub.

Le deuxième suspect dans l'affaire, représenté par l'avocat Shachar Hatzroni, n'a reçu aucune information l'incriminant et a pu être libéré.

Les enquêteurs ont tenté de confronter deux des trois suspects pour obtenir plus d'informations sur la contrebande et faire avancer l'enquête, mais ont échoué dans la mission car les deux n'ont pas coopéré, et n'ont pas répondu aux questions des enquêteurs.

Selon leurs avocats de la défense, les deux sont innocents et n'ont rien à voir avec la contrebande de cocaïne, et ont exigé qu'ils soient remis en liberté après avoir affirmé que les deux étaient détenus de façon illégale depuis huit jours.

Le représentant de la police à l'audience a demandé que la détention des deux suspects soit prolongée afin de permettre aux enquêteurs de mener un certain nombre d'autres actions d'enquête qui conduiraient à une percée dans l'affaire et prouveraient que les deux avaient un lien avec la contrebande.

Le juge du tribunal saisi de leur affaire a accepté la demande de la police, même si l'enquête n'a pas progressé, et a prolongé la détention des deux suspects de cinq jours supplémentaires au motif que les enquêteurs devraient avoir une autre chance de poursuivre l'enquête avant de décider de libérer ou non les suspects assignés à résidence.

«La police est dans une impasse », affirme une source criminelle. Et à de plus détruit leur profit de  plusieurs milliards de shekels. "

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi