Violence envers des tout-petits : l'assistante maternelle n'est pas congédiée -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Violence envers les touts petits en israel

Une assistante maternelle d'un jardin d'enfants public en  Samarie a été filmée en train de violenter de tout-petits, le personnel de la maternelle a ce jour n'a pas été interrogé.

Il y a 4 mois, elle a été filmée en train de battre des nourrissons avec violence et a été renvoyée, mais une autre assistante maternelle qui était avec elle a été suspendue et pourrait retourner au travail prochainement.

Les parents ignoraient cette maltraitance mais n'ont pas été exposés à la vidéos d'horreur, et la directrice de la maternelle n'a pas été appelée à témoigner non plus.

Dans la vidéo on la voit attraper les bébés de force, les jeter par terre, les pousser de manière agressive, leur donner des coups de pieds, les balancer par terre , ainsi se passait une journée ordinaire de l'assistante maternelle L.

Le comportement violent de l'assistante maternelle envers les nourrissons, âgés d'un an seulement, s'est produit il y a trois et quatre mois. L'information est parvenue au comité communautaire, qui gère la crèche, où ils ont licencié la soignante et suspendu la travailleuse qui l'accompagnait.

"La première aide-soignante a été licenciée, la deuxième aide-soignante ne travaille pas pour le moment, mais elle reviendra probablement à travailler", a affirmé la directrice.
Et pendant ce temps, les parents ne savaient rien des abus que subissaient leurs enfants.

"Cela prouve que la loi sur les caméras ne fait que nuire à la sécurité des enfants et ne fait rien pour eux", a déclaré Yossi Hevra, du siège de la lutte contre la maltraitance de la petite enfance.

"De nos jours, un parent ne peut pas demander et exiger de regarder les caméras sans une ordonnance du tribunal et sans que la police vienne récupérer le matériel."

L'administration locale a déposé une plainte auprès de la police il y a trois mois, et bien que le district ait ouvert une enquête et récupéré les films, le personnel du jardin d'enfants n'a pas été interrogé et la directrice du jardin d'enfants n'a pas été interrogée
"C'est étonnant qu'ils ne m'aient pas appelé pour témoigner ou quoi que ce soit du genre, mais je ne pense pas qu'ils aient fait quoi que ce soit avec ça, je crois qu'ils vont oublier"

"Comment peut-il y avoir une situation où il y a trois mois, une plainte a été déposée et la police n'a pas encore réagit?" "C'est une étape très critique où la même assistante peut aller travailler dans une autre crèche, travailler avec des enfants et il n'y a aucun contrôle sur elle."

Suite à notre demande, la police a accéléré l'enquête et ses résultats détermineront si l'assistante maternelle pourra continuer à s'occuper des nourrissons d'un an comme documenté.

La police a répondu :  « Immédiatement après avoir reçu le rapport, la police a ouvert une enquête et dans le cadre de celle-ci, les enquêteurs ont recueilli des preuves et consulté les vidéos. L'enquête est toujours en cours. "

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi