L'antisémitisme récurrent de la Mairie de Strasbourg

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'antisémitisme récurrent de la Mairie de Strasbourg

Le BNVCA blâme une nouvelle fois la Mairie de Strasbourg

Le BNVCA, blâme une nouvelle fois la Mairie de Strasbourg qui a voulu « honorer » le jour de Yom HaShoah, à la Mémoire des six millions de victimes juives des nazis, en organisant une cérémonie hors la présence de tout représentant de la Communauté juive.

C’est donc ainsi, seuls, que la maire Jeanne BARSEGHIAN, en écharpe verte et son premier adjoint Syamak AGHA BABAEI en écharpe rouge, et sans écharpe tricolore, ont manifesté leur mépris des institutions juives, naturellement et traditionnellement présentes.

Ce dérapage survenant peu après le rejet par le Conseil municipal de la définition de l’antisémitisme intégrant la haine d’Israël et, lors de la même session, l’adoption, d’une motion favorable à une subvention de 2,5 millions € pour une association refusant de signer la Charte de l’Islam, marque un nouveau pas inquiétant hors du champ républicain.

Le CRIF Alsace a protesté à juste titre contre ce geste scandaleux en indiquant « regretter ce qui apparaît du coup non plus comme un hommage, mais comme une instrumentalisation politique de la Shoah ».

Le BNVCA rappelle que commémorer des juifs morts si l’on ne tolère pas la présence de juifs vivants est une offense aux strasbourgeois en général et aux victimes de la Shoah nombreuses dans cette région tellement martyrisée par les nazis et les fascistes. C'est une insulte faite à tous et en premier lieu à la République.

De plus, le CRIF a rapporté la faute d'un autre adjoint au maire, Mr Steffen, qui a tenté de justifier le comportement de la Maire, en postant sur facebook un message citant la Palestine à la place de l'Etat juif d'Israël.

Tout cela illustre gravement l'islamo- et le palestino-gauchisme des édiles municipaux de Strasbourg qui déshonorent le mandat que les Strasbourgeois leur ont confié. Ils ne respectent pas leurs administrés. Ils méprisent les institutions juives de la Ville de même que les familles strasbourgeoises des victimes juives de la barbarie nazie.

Tout cela, qui a profondément blessé toute la communauté juive de France dans son ensemble, ne peut passer sous silence, et ne doit pas rester sans réaction des autorités de tutelle.

Le BNVCA saisit Madame la Préfète du Grand Est et du Bas–Rhin ainsi que le Ministre de l’Intérieur afin qu’un rappel à l’ordre, voire un blâme soit émis à l’encontre de ces élus qui oublient tant le sens des Commémorations que le sens des valeurs de la République.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi