Israël : les parents du jeune Barak tué par un chauffard à Yom Kippour racontent -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : les parents du jeune garçon tué par un chauffard à Yom Kippour raconte

Les parents du  jeune garçon écrasé par un chauffard veille de Yom Kippour racontent qui il était : "Il a profité de chaque minute, comme s'il savait qu'il était en sursis"

Barak profitait de chaque moment libre de la journée - transformait chaque minute en cinq. "Il a toujours agi comme s'il était en sursis , il l'a probablement ressenti.
Une fois on lui a  demandé ce qui lui manquait le plus dans la vie et il a répondu "du temps".
Je suppose qu'il voulait dire quelques heures par jour en plus,  il ne pensait certainement pas que cela aurait une telle signification aujourd'hui après son départ. "

"Le soir de l'accident nous l'avons appelé plusieurs fois, il n'a pas répondu et puis nous nous sommes tournés vers la police" "Les policiers  ont vérifié son téléphone et se sont ensuite présentés à notre porte. Ils ont dit qu'il y avait eu un accident, nous ont emmenés à Beilinson et n'ont pas parlé pendant tout le trajet."

"Quand un groupe de médecins est entré dans la chambre, je me suis déjà rendu compte que la situation était très mauvaise. Un quart d'heure après notre arrivée à l'hôpital - l'histoire était terminée "

Itzik et Tzofit, les parents de feu Barak Khoury, étaient très fiers de ses nombreuses et extraordinaires compétences. Ils disaient qu'il était peintre, programmeur de robots, menuisier, couturier et tricoteur." dit le père avec des yeux brillants. " Il mettrait à exécution toute idée qui lui viendrait à l'esprit. Il travaillait sur plusieurs projets en même temps, et quand il peignait - il faisait de la musique classique. " La mère a ajouté que sa devise était " Je vais inventer une invention qui changera le monde ".

Lorsqu'on leur a demandé s'ils étaient en colère contre le chauffeur qui a tué leur fils, ils ont répondu : « Que pouvons nous dire ? C'est le destin, c'était écrit en haut. Est-ce que cela m'aidera à me mettre en colère ?. Si c'était son jour, ce serait arrivé près de la maison."

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la détention d' Eran Azulai, le chauffeur soupçonné de l'avoir écrasé , a  été prolongée .

Azoulay a été condamné à deux reprises dans le passé pour conduite en état d'ébriété et à une occasion, il a également été impliqué dans un accident de voiture.

Neta Shafir, un témoin oculaire de l'accident mortel, a déclaré: "Le véhicule est arrivé à une vitesse folle, n'a pas essayé de se déplacer sur le côté, n'a pas essayé de freiner - est venu droit sur nous."  

Le projet en sa mémoire

Les parents de feu Barak ont ​​créé une fondation en sa mémoire, dans laquelle ils feront la promotion d'un projet spécial en sa mémoire : "Nous voulions quelque chose qui nous donnerait la force de continuer",ont ils déclaré. Cela nous aidera également à aller de l'avant. 

 

Mots clés : Yom Kippour, Barak Khouri, Barak, enfant, chauffard, Eren Azoulay, chauffard, israel

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi