En Israël, Itamar Ben Gvir menace de gravir le Mont du Temple à Jérusalem aujourd'hui

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël, Itamar Ben Gvir menace de gravir le Mont du Temple à Jérusalem

Itamar Ben Gvir menace de gravir le Mont du Temple aujourd'hui : « À ma grande surprise, la police a agi en violation de la loi" ajoute-t-il

La marche des drapeaux n'aura pas lieu cette semaine.
Hier, lundi, le chef de la police a annoncé aux organisateurs du défilé, que l'événement est annulé et les organisateurs ont été invités à fixer une nouvelle date.
Probablement , mardi prochain.

Ainsi, le député Ben Gvir a l'intention de marcher aujourd'hui et demain dans tous les endroits où il est interdit de se tenir et apparemment d'autres membres de la Knesset le rejoindront également.

Il a informé hier soir l'officier de la Knesset de son intention d'escalader le mont du Temple.

Ben Gvir a critiqué la conduite de la police, qu'il dit de ne pas appliquer cette même procédure en ce qui concerne les députés arabes.

Le président du pouvoir juif, le député Itamar Ben Gvir, insiste et menace de gravir le mont du Temple aujourd'hui (mercredi) et demain.

Pendant ce temps, il a vivement critiqué la police de Jérusalem, qui, selon lui, permet aux députés arabes de gravir la montagne sans demande d'autorisation.

« À mon grand étonnement, la police a agi en violation de la loi et ne m'a pas autorisé à entrer sur le mont du Temple au motif qu'il y avait eu demande de procédure.

Itamar Ben Gvir dans une lettre qu'il a envoyée hier à l'officier de la Knesset attaque en bonne et dûe forme la conduite de la police qui selon lui agit en hors la loi.

Dans la lettre, Ben Gvir a demandé de coordonner son arrivée pour les deux prochains jours et a ajouté : « Cette lettre n'enlève rien à la gravité de l'incident, d'empêcher un membre de la Knesset d'entrer sur le territoire de l'État d'Israël. Je me réserve bien sûr le droit de prendre toutes les procédures "Je veux faire appliquer la procédure telle qu'elle existe, ni plus ni moins.."

« Ahmad Tibi ,député arabe et les membres conjoints de la Knesset ne coordonnent pas avec la police israélienne leur arrivée sur le mont du Temple. Alors pourquoi devrai-je le faire ? », a écrit Ben Gvir sur son compte Twitter hier.

Son annonce de cette intention est intervenue après que le député Amichai Shikli a été empêché d'entrer sur le Mont du Temple pour la même raison : pas de demande de coordination.

Pendant ce temps, après de longs débats hier soir, le cabinet politico-sécuritaire a décidé de ne pas organiser le défilé des drapeaux demain mais de la reporter à mardi prochain et de passer la patate chaude au nouveau gouvernement et au prochain cabinet .

Mais aura-t-il lieu le mardi de la semaine prochaine comme prévu ? Pas si sûr.

La police est censée présenter aux organisateurs de la marche des alternatives au parcours qu'ils devront approuver, puisque c'est jusqu'à présent le fond de la polémique.

La police, le GSS et le ministre de la Défense Ganz se sont fermement opposés aux considérations opérationnelles pour l'itinéraire, qui comprend la porte de Naplouse et le quartier musulman. Accepteront-ils de l'approuver pour la semaine prochaine ? Grand doute.

Netanyahu a clairement indiqué qu'il était déterminé à organiser le défilé des drapeaux et, lors de discussions à huis clos, a déclaré : « Le défilé des drapeaux devrait avoir lieu. Le Hamas ne doit pas s'y rendre. Quiconque prétend que le défilé est destiné à torpiller l'existence du gouvernement a tort. C'est notre droit de le préserver"

Ohana a également répliqué : « Ne pas faire le défilé des drapeaux à Jérusalem, c'est donner au Hamas une image de victoire, ce n'est pas à cela que ressemble la dissuasion."

Le ministre de la Défense Bnei Gantz a répondu : « La tenue du défilé à l'heure actuelle peut entraîner une escalade qui ne nous intéresse pas. »

Tous les représentants de l'establishment de la défense s'accordent à franchir la porte de Damas et le quartier musulman pour aboutir à une reconnaissance de la vraie Jérusalem et de la Judée-Samarie.

Source : Mako.co.il
Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine 

Alliance magazine juif

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Cocontactez-nouss pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi