En Israël, il la poignarde 18 fois et n'est pas condamné pour tentative de meurtre -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël, il la poignarde 18 fois et n'ait pas condamné pour tentative de meurtre -vidéo-

En 2012, l'ex-partenaire de Liat Anshel l'a brutalement agressée.
Il la poignarde 18 fois, l'écrase avec son véhicule dans le parking et l'a laissée baigner dans son sang sans l'assister,  et le tout devant leur petit garçon.

Les caméras de sécurité du parking ont filmé la scène lorsqu'il a écrasée avec son véhicule alors qu'elle tentait de s'échapper après avoir été poignardée.

Malgré cela, il été seulement inculpé de violence aggravée et non de tentative de meurtre.
Il a été envoyé en prison pour neuf ans de prison et devrait être libéré à la fin du mois – sans aucune restriction concernant le maintien de ses distances avec Anshel et leur fils.

N'ayant pas été condamné pour tentative de meurtre, il n'a donc pas perdu ses droits envers son fils.

"Je ne sais vraiment pas à quoi ressemblera ma vie à partir de ce moment. J'ai très peur, j'ai peur qu'il vienne ici, j'ai peur qu'il essaie de terminer ce qu'il n'a pas réussi alors, j'ai peur pour la vie de mon fils ", a partagé Anshel.

L'année dernière, après la tentative d'assassinat de Shira Isakov, la loi sur la tutelle a été adoptée qui prive un parent du droit de décider de ses enfants si un acte d'accusation a été déposé contre lui pour meurtre, tentative de meurtre ou sodomie contre l'autre parent ou l'un de ses enfants. Mais en raison de l'acte d'accusation clément, le fils d'Anshel n'a pas bénéficié de cette loi.

"Au lieu d'avoir la paix et de pouvoir reconstruire ma vie, je dois constamment lutter. C'est juste nous piétiner encore une fois." a décrit Anshel qui, dans environ deux semaines, devrait permettre à son ex-partenaire de simplement retourner à sa vie et la vie de son fils.

En attendant, elle a fait appel aux services sociaux et aux membres de la Knesset, implorant des solutions et se retrouvant seule dans la lutte pour tenter de protéger à nouveau son fils.

En attendant, nous nous sommes tournés vers MK Oded Forer, qui était l'un des initiateurs de la loi sur la tutelle, pour comprendre comment Anshel et d'autres femmes dans sa situation peuvent être aidées. Et nous avons découvert qu'un nouveau projet de loi est actuellement en cours d'élaboration qui élargira la loi sur la tutelle et privera également les droits d'un homme reconnu coupable de violence aggravée.

Mais cela doit bien sûr attendre qu'un gouvernement soit formé, et cela prendra un peu plus de temps. Dans la situation actuelle, Anshel sera seule à la fin de ce mois alors qu'elle ne saura pas quoi faire pour la protéger, elle et son fils.

Source : Mako.co.il
Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine 

Alliance magazine juif

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

 

Vos réactions

  1. queniart.56@free.fr'pascal queniart

    la justice sioniste est aussi idiote que celle de la france,ce type doit avoir des protections a l’interieur de l’etat

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi