En Israël: Il l'a force à braquer une banque avec une ceinture explosive

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël: Il l'a force à braquer une banque avec une ceinture explosive

Il kidnappe une employée de  la banque Mizhari Tehafot à Haïfa, lui attache une "ceinture explosive" et l'oblige de commettre un vol.

Moshe Shoval, 68 ans, a usurpé l'identité d'un agent de sécurité de la banque Mizrahi Tefahot, a fait monter une employée dans sa voiture, l'a conduite dans un parking, lui a ordonné de se déshabiller, l'a photographié nue et a menacé de publier les photos sur les réseaux sociaux si elle ne faisait pas ce qu'il voulait.

Son objectif voler  trois millions de shekels.

Jeudi après-midi la femme de 31 ans est entrée dans l'agence bancaire où elle travaille sur la rue Neviim dans le quartier Hadar, alors que c'était son jour de congé.
Elle se dirigea rapidement vers le bureau du directeur de la succursale et l'informa qu'elle avait une ceinture explosive sur elle, et qu'il devait transférer une somme de 3 millions de shekels par virement bancaire sinon elle activerait la ceinture.

Le directeur, qui était très débrouillard, a réussi à retirer la « ceinture explosive » de son employée et a rapidement pris le contrôle de la situation avec d'autres employés de la banque.

Une grande panique a éclaté dans les locaux de la banque, lorsque les clients et autres employés de l'agence ont été priés de quitter les lieux rapidement, par crainte d'une explosion de la  ceinture explosive. Plus tard, il s'est avéré que la même ceinture explosive était une charge factice.

En peu de temps, des forces très importantes de la police et du MDA -Magen David Adom- ont afflué dans la succursale bancaire, y compris des démineurs dotés de robots.

À côté de la ceinture se trouvait un téléphone portable, ce qui a accru les soupçons des démineurs que la ceinture était bien active.

L'employée a été arrêtée sur place et conduit à la police pour interrogatoire.

Le directeur de l'agence bancaire qui a déjoué la tentative de vol a déclaré qu'il était sûr que son employée était une victime, et qu'il ne croyait pas qu'elle l'avait fait de sa propre initiative.

En effet, dans la salle d'interrogatoire, l'employée a commencé à raconter une histoire digne d'un scénario d'un film hollywoodien. Elle a été interrogée pendant des heures et, au fur et à mesure que l'enquête progressait, les enquêteurs pensaient qu'elle disait la vérité et que c'était bien une  victime forcée de braquer la banque soumise au chantage de Moshe Shoval.

Dans son témoignage, elle a déclaré avoir reçu un appel téléphonique de la banque lui demandant de leur remettre les clés qu'elle avait.

Alors qu'elle se dirigeait vers la succursale, un véhicule s'est arrêté à sa hauteur, le conducteur  s'est présenté comme le chef de la sécurité pour le compte de la banque Mizrahi Tefahot.

L'homme a donner à la femme les détails exacts d'un vol qui a eu lieu il y a plus de deux semaines plus tôt, dans la même agence bancaire, où un suspect armé d'un bâton est entré et a volé 20 000 shekels.
Il l'a faite monter dans sa voiture sous prétexte de lui poser des questions concernant son agenda le jour de cette tentative vol alors qu'elle était absente.

Elle a donné à la police une photo du suspect qu'elle a réussi à prendre et a été relâchée.
La détention du suspect a été prolongée.

Même les policiers vétérans de la police de Haïfa ne se souviennent pas d'un tel scénario.

Reste toutefois des zones d'ombre, selon la police, comment le suspect savait que cette même employée ne travaillait pas le jour où du vol il y a deux semaines et comment savait-il qu'elle se rendrait ce  jeudi, jour où elle ne travaillait pas à la banque pour remettre les clés suite à l'appel reçu de son directeur ?

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance magazine, le premier magazine juif sur le net

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi