En Israël : dix millions de shekels envolés en deux minutes avec leurs voleurs

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël : vol de dix millions de shekels et les voleurs envolés

Il s'agit du plus grand vol en Israël au cours de la dernière décennie, des voleurs déguisés en policiers ont volé dix millions de shekels en deux minutes dans un camion prévu pour récolter les fonds des gérants d'entreprises et ceux à placer dans les distributeurs automatiques de billets.
Les voleurs ont disparu comme engloutis par la terre et avec eux le gros sous

L'enquête est dans une impasse. Les suspects ont été libérés car il n'y a rien qui ne mène aux voleurs ou aux millions de shekels volés.

"C'est un vol parfaitement planifié. Nous pensons qu'il y avait une surveillance des camions de sécurité de l'entreprise, les voleurs ont appris l'itinéraire des gardes de sécurité, et nous n'excluons aucune possibilité qu'il y ait eu une coopération interne de certains des gardes de sécurité avec les voleurs", affirme une source policière.

"Le gros problème était qu'il n'y avait pas de caméras de sécurité dans le camion, ce qui était connu des voleurs et ils en ont profité."

Le vol audacieux a eu lieu il y a environ trois mois près de l'échangeur de Nitzanei Oz.

Deux agents de sécurité de Kesh Tech, une entreprise spécialisée dans les transferts d'argent aux entreprises et aux grandes entreprises, ont conduit avec le camion en direction de l'une des colonies du Sharon.

En chemin, le camion a été arrêté par des policiers, qui ont ordonné au camion de s'arrêter au bord de la route au motif d'avoir commis une infraction à la circulation. Lorsque le camion s'est arrêté, il s'est avéré que c'étaient les voleurs déguisés.

"On a cru que c'était des policiers ils nous ont fait signe de s'arrêter sur le côté. Ils nous ont demandé de descendre du camion. On ne se doutait de rien. Au bout de quelques secondes, ils nous ont aspergés de gaz poivré,nous ont attachés avec des cordes. Ils étaient effrayants et violents. "Ils ont pris les sacs d'argent et se sont enfuis" a répété l'un des gardes de sécurité.

Les enquêteurs sont persuadés qu'il y a un lien entre les voleurs et les gardes de sécurité.

Les enquêteurs soupçonnent les agents de sécurité d'avoir collaboré avec les voleurs et d'avoir organisé le vol.

Les gardes de sécurité qui ont été arrêtés ont tout nié pendant leur interrogatoire, même lorsqu'ils ont essayé de mettre des mouchards dans leurs cellules ,les gardes de sécurité sont restés silencieux. Quelques jours plus tard, le tribunal les a relâchés car les enquêteurs n'avaient pas obtenu de preuves qui conduiraient à leur inculpation.

"Nous avons fait de nombreux exercices d'interrogatoire mais ils ne sont pas tombés dans le piège", a affirmé une source policière. Les voleurs ont emporté avec eux 10,3 millions. On soupçonne qu'ils ont blanchi l'argent en échange de dollars et l'ont fait passer en contrebande à Dubaï pour acheter des biens immobiliers et conclure des partenariats commerciaux.

Actuellement, comme mentionné, l'enquête est dans une impasse.

"Si la police avait agi rapidement et efficacement, elle aurait attrapé les braqueurs. Il est clair pour nous pour le moment que la chance de retrouver l'argent est nulle", affirme une source de l'entreprise.

La police investit des efforts principalement dans le domaine du renseignement et continue de suivre les suspects potentiels, affirmant que l'enquête sur l'affaire est toujours en cours.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi