Emeutes à Lod en Israël: un dossier sensible classé sans suite sans motif

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Emeutes à Lod en Israël: un dossier sensible classé sans suite sans motif

La police israélienne a classé sans suite le dossier d'enquête sur l'un des principaux incidents des émeutes qui ont eu lieu à Lod lors de l'opération "Le gardien des murs".

"Quelqu'un a probablement décidé de fausser les pistes au profit des Arabes de Lod", dit le propriétaire de la maison.

Revenons sur les faits, ce fut l'un des incidents les plus graves des émeutes qui ont eu lieu à Lod pendant l' opération Wall Guard en mai dernier.

Des émeutiers arabes ont cassé un mur dans l'un des appartements de Ramat Eshkol d'une famille juive et y sont entrés par l'ouverture.

Ils ont ensuite vandalisé la maison puis l'ont complètement incendiée.

Les membres de la famille avaient heureusement été évacués peu de temps auparavant et leur vie a donc été sauvée.

Un jour après le début des émeutes, mardi, les membres de la famille ont évacué leur domicile pour se rendre chez les parents du mari.
Un jour plus tard, la maison avait déjà été détruite et incendiée.Il ne reste rien de la maison.

Quelques jours après l'incendie, les propriétaires ont déposé une plainte auprès de la police, qui a ouvert une enquête et a transféré l'affaire au bureau du procureur du district central.

Ces derniers jours, les membres de la famille ont été surpris de constater que l'affaire
"a tout simplement disparu",
la définition exacte est que l'affaire a été classée.

Cependant, la clôture d'une affaire nécessite un motif de clôture, dans ce cas, pour ce  dossier la police et le ministère public ne fournissent aucun motif.

Les membres de la famille dont la maison a brûlé affirment avoir tenté d'obtenir des informations sur l'enquête mais la police a refusé de leur expliquer pourquoi ils n'avaient pas d'informations.

"Il ne fait aucun doute que la police a trouvé des suspects et qu'elle tente de les protéger."

 "Quelqu'un a probablement décidé de dissimuler cette affaire afin de ne pas faire de tort aux Arabes à Lod", a déclaré un proche de la famille.

"Comment expliquez-vous que tout à coup une affaire transférée au procureur s'évapore ?".

Ce sont des couples qui sont venus vivre à Lod peu de temps avant que la crise corona n'éclate, juste après leur mariage. Un an et demi plus tard, lorsque l'opération Wall Guard a éclaté, de graves affrontements ont éclaté entre Arabes et Juifs dans tout le pays, le quartier de Ramat Eshkol à Lod étant le principal lieu d'affrontements..
.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi