Des Bédouins attaquent et volent du matériel de l'armée israélienne, personne n'a été arrêté

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des Bédouins attaquent et volent du matériel de l'armée israélienne, personne n'ait arrêté

Des émeutiers issus de la  population bédouine du sud ont attaqué l'autre jour les forces de Tsahal dans la région de Tséélom, avec un nouveau vol de matériel militaire aux soldats.

Chaque année, au moins des dizaines de vols d'équipement militaire se produisent dans le Néguev . Les criminels volent des moyens de vision nocturne, des talkies-walkies et des armes, qui sont ensuite utilisés pour le trafic de délinquants ou le trafic de drogue à la frontière égyptienne . Le nombre de contrebande a bondi au cours des deux dernières années .

Les forces de Tsahal sont limitées dans l'utilisation des tirs face à ces incidents, compte tenu de la nature "civile" de l'activité des délinquants.

Un porte-parole des FDI a déclaré en réponse: "Au cours de la formation à la base de Tze'el, plusieurs officiers ont identifié le vol de matériel militaire dans la zone d'entraînement et ont poursuivi le véhicule suspect. Pendant la poursuite, d'autres véhicules suspects sont arrivés et ont encerclé la jeep de la force de l'armée de manière menaçante.
Les soldats ont signalé à la police israélienne l'incident et se sont arrêtés au bord de la route. "

Faisant face à la menace imminente, l'un des soldats  a tiré une balle en l'air. La police est arrivée sur les lieux et a porté plainte contre les personnes impliquées dans l'incident.

Des sources policières ont affirmé qu'un informateur anonyme avait signalé une fusillade , les forces sont arrivées sur les lieux et ont confirmé l'encerclement de la jeep de l'armée israélienne.Cependant, jusqu'à présent, personne n'a été arrêté.
La police déclare:  "Nous constatons toutes les tentatives de blesser des soldats et de voler les biens des FDI, les forces de police vont mener une enquête afin d'arrêter les suspects".

Vos réactions

  1. francis.fima@gmail.com'FIMA

    Personne «n’ait » arrêté ? Quelle honte !
    Si j’avais été le rédacteur en chef de ce site, j’aurais arrêté le journaliste et l’aurait renvoyé sur les bancs de l’école. Vous connaissez Bescherelle?
    EST et pas AIT.
    Comment avez-vous pu laisser passer cette coquille ?
    Cordial Shalom

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi