Choc à Jérusalem : Une famille missionnaire chrétienne se fait passer pour une famille ultra-orthodoxe

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Choc à Jérusalem : Une famille missionnaire chrétienne se fait passer pour une famille ultra-orthodoxe

Une famille missionnaire chrétienne se faisant passer pour une famille ultra-orthodoxe a été démasquée à Jérusalem.

Le doute est apparu pour la première fois lorsque l'un des fils a fait quelques remarques sur Jésus à l'école; tous les dominos sont tombés à partir de là.

Une stupeur est tombée sur le quartier de French Hill et le grand Jérusalem - après que l'on a appris la semaine dernière qu'une famille de la communauté orthodoxe était en fait des missionnaires chrétiens .

Avec une fausse identité et de faux papiers les identifiants comme une famille juive qui avait émigré du New Jersey, les Elkohens avec cinq enfants âgés de 6 à 13 ans ont longtemps été soutenue financièrement et logistiquement par la communauté orthodoxe de French Hill, en particulier après que la mère, Amanda, soit tombée malade d'un cancer.
À son décès elle a été enterrée dans un cimetière juif.

Le père Michael quant à lui se faisait passer pour un rabbin, agissant comme un mohel et un sofer.

Les personnes impliquées disent qu'Amanda, qui prétendait être la fille d'un survivant d'Auschwitz , a été présentée à la communauté lorsqu'elle a créé un groupe de soutien pour les femmes atteintes de cancer; pendant tout ce temps, elle n'a jamais rien révélé de suspect. 

Shira Kallus Zwebner, une résidente d'Arnona qui appartenait au groupe de soutien, dit qu'en plus du choc, elle et beaucoup d'autres s'interrogent sur le statut de ces cérémonies religieuses dans lesquelles Michael a joué un rôle central. «Et les garçons qu'il a préparés pour la bar-mitsva? Qu'en est-il des bébés qu'il a circoncis - comment la communauté devrait-elle les considérer? "

«Tant de questions, mais aussi comment pourrait-elle [Amanda] accepter qu'en tant que chrétienne, elle soit enterrée dans un cimetière juif, avec tous les rites juifs? En tant que chrétienne, comment pourrait-elle accepter cela?

Il s'avère que des soupçons avaient déjà surgi il y a quelques années, ce qui a conduit Beyneynu, une activité missionnaire de surveillance à but non lucratif en Israël, à commencé à enquêter.

Michael a refusé d'admettre qu'il n'était pas juif, ont-ils dit, et ont soutenu qu'il avait renoncé au travail missionnaire il y a de nombreuses années et que le but premier de sa famille en arrivant en Israël n'était pas de mener des activités missionnaires.

D'après ce que Beyneynu a appris, il semble que la famille n'est pas du tout juive mais plutôt une famille chrétienne du New Jersey qui a utilisé de faux documents pour immigrer en Israël en vertu de la loi du retour.

La loi israélienne interdit expressément de donner de l'argent ou des cadeaux pour encourager les conversions à une autre religion. Les activités missionnaires, en général, sont étroitement surveillées par les autorités et également interdites par la loi.

Au moment de mettre sous presse, la famille est restée dans son quartier de Jérusalem, bien que les enfants n'allaient plus à l'école.

Les résidents de French Hill sont abasourdis par l'effet de la nouvelle.

Source : Jpost

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi