11 septembre 2001 : Vingt ans après les identifications des corps se poursuivent

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
11 septembre 2001 : Vingt ans après les identifications des corps se poursuivent

2 606 personnes ont été tuées dans des attentats terroristes à New York.

Encore aujourd'hui, 20 ans plus tard, plus de 1 100 victimes n'ont pas été identifiées.
Il est déjà clair pour leurs familles que leurs proches ne reviendront pas, mais ils espèrent toujours fermer la boucle et localiser les restes des corps.

Malgré le temps qui s'est écoulé, les autorités de New York continuent de déployer d'énormes efforts pour identifier davantage de victimes.

Deux détectives sont récemment apparus dans l'appartement de la fille de Dorothy Morgan, Nikia Morgan.

Sa mère travaillait pour une compagnie d'assurance au 94e étage du bâtiment nord.
Les détectives l'ont informée que le New York Pathological Institute avait finalement identifié son corps.

"Je ne savais pas qu'ils essayaient encore, après toutes les années qui s'étaient écoulées", a déclaré Nikia dans un article publié dans le New York Times.

Une déclaration identifiant son corps, publiée cette semaine seulement, a indiqué qu'une autre victime de l'attaque avait été identifiée. Il s'agit d'un homme dont la famille a demandé à ne pas être identifié.

L'identification de deux  victimes a été rendue possible grâce à une technologie de pointe pour l'identification ADN. "Peu importe le temps vous ne serez pas oubliés et nous nous engageons à utiliser tous les outils à notre disposition pour faire en sorte que tous les morts soient réunis avec leurs familles", a promis Barbara Simpson, directrice de l'institut.

Shai, le mari de Liat Levinhar, un couple juif et israélien dont le mari, Shaï;  travaillait au 103e étage de la tour nord et n'est pas rentré chez lui. "J'ai erré dans les rues, faisant de longues files d'attente dans des centres mise en place", a déclaré Liat sa femme dans une interview avec Jonah Leibzon diffusée dans l'édition principale. « Il y avait des listes de noms de blessés qui sont dans les hôpitaux. Je suis arrivée à la liste et je ne l'ai pas lue. Je feuilletais les pages. Je ne l'ai pas trouvé, mais je devais faire quelque chose."

Des juifs ont péri lors du 11 septembre 2001

Liat et Shaï au moment de la naissance de leur premier enfant

 

Liat a  alors décidé de se rendre sur les lieux de la catastrophe. "Je suis arrivée 12 jours après l'attaque", se souvient-elle. "Ils m'ont emmenée dans les décombres et m'ont montré où se trouvait la tour où il travaillait. Je me tenais là et je n'ai pas senti mon mari, et à ce moment-là j'ai su que c'était enfin terminé et scellé."

terrorisme, AI Qaida, New York, attaque USA, 11 septembre 2001

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75,, 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi