La Frumka, le niqab juif : elles portent l'étoile jaune pour ne pas être confondues avec les musulmanes !

Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

frumka-haredim-mpi.jpg

                                                    LA FRUMKA, LE NIQAB JUIF.

 

C’est un phénomène qui s’étend depuis quelques années en Israël, notamment dans les quartiers de Beth-Chemech et Mea Chearim où se concentrent de nombreux juifs Haredim :  la frumka, sorte de niqab juif.


La frumka aussi appelé sal, est un vêtement porté par les femmes de certaines communautés juives ultra-religieuses. De plus en plus fréquemment, les petites filles de ces communautés Haredim sont également habillées de la sorte. Selon les plus ultras, les fillettes doivent s’habiller ainsi dès l’âge de trois ans ! Un fanatisme plus radical encore que celui des Talibans… Les femmes qui portent la frumka la choisissent généralement de couleur noire même si, autrefois, elle pouvait être blanche, bleue, grise,…



Comme pour les femmes musulmanes qui portent la burqa ou le niqab, c’est au nom d’une volonté de pudeur et pour ne pas attirer le regard des hommes que ces femmes juives – surnommées les talibanim par les juifs non religieux - sont revêtues de la frumka.


Plus surprenant encore, sous la frumka, ces femmes portent sept voiles, dix jupes et des gants !


Pour justifier de telles règles, ces groupes religieux se réfèrent à la Torah. Il faut encore préciser que ce sont des femmes – des rabbaniot -  qui dictent ces règles et organisent ces communautés.



En Israël, cette tenue fait régulièrement débat car elle peut faire confondre une femme juive avec une femme musulmane. Certaines ont remédié à cela en cousant une étoile juive sur leur frumka !

Des communautés juives de cette mouvance Haredim ultra sont connues aux Etats-Unis et au Canada, où elles sont surveillées en raison de mariages forcés de jeunes filles âgées d’à peine 13 ans.

Signalons enfin la condamnation en 2007 de la fondatrice de ce mouvement, la «  »rabbanit »" Bruria Keren, emprisonnée pour avoir abusé sexuellement de ses enfants, avec la complicité de son mari. 


C’est maintenant la «  »rabbanit »" Bracha Benizri qui a pris le relai et a recruté de nouveaux adeptes. Mais cette mouvance compte aussi des groupuscules plus ou moins autonomes, comme la communauté Lev Tahor installée au Canada et dirigée par Shlomo Elbarnes .


Source media presse.

Vos réactions

  1. benjaminsiahou@gmail.com'Ben

    Il aura fallu médiatiser l’affaire des ultra-orthodoxes du Guatemala pour encore plus se rendre compte des déviances morales de l’ultra-orthodoxie juive. Comme vous l’aviez dit, ce phénomène n’est pas nouveau puisqu’il existe dans certains quartiers de Jérusalem. C’est à cause selon moi d’une extrême passivité du gouvernement israélien qui a accordé autrefois trop de pouvoir à un rabbinat orthodoxe trop laxiste et donc sur ses multiples composantes internes. Et sous prétexte qu’il soient juifs administrativement et uniquement d’ailleurs, ils ont le droit de maltraiter leurs femmes et enfants, de saccager des lieux religieux juifs non orthodoxes et d’insulter l’Etat d?Israël,un comble non ? Sérieusement, la vraie question qu’il faut se poser, c’est pourquoi est-ce toujours dans le judaïsme orthodoxe que des sectes extrémistes se développent et par conséquent, quelle Torah lise t-il ? Certainement pas la mienne et celle qui a été donnée à Moise sur le mont Sinaï… Il est la le fond du problème, car quand on désire suivre strictement une soi disant Torah ORALE rédigée par l’homme pour l’homme, on s’expose à un type d?extrémisme. Et contrairement à ce que la plupart des gens pensent, Le judaïsme orthodoxe est passif vis à vis de SES sectes, je trouve même qu’elle les encourage par son manque d’action punitive .Puis quand on permet à un mari ayant refusé le divorce à son épouse, de vivre avec une autre femme et avoir des enfants avec elle, mais que cette même loi interdit à une femme mariée dont le mari refuse le divorce, de vivre avec un autre homme et de porter ses enfants, faut pas s?étonner des dégâts et abus que peuvent causer les ultra-orthodoxes grâce ces lois « rabbiniques ».. D’ailleurs quelle est la source de cette « loi » ? Aucune C’est une loi totalement absente de la Miqra… Tout ça pour dire que ces  » ultra-orthodoxes  » font beaucoup de mal au judaïsme, au sionisme un principe fondamental du Tanakh et aux valeurs morales de notre société . Il faut les dénoncer en abondance dans la communauté avant que des individus mal intentionnées s’en chargent pour nous car ces sectes sont une aubaine pour les antisémites de tous bords. Et ce seront tous les juifs confondus qui souffriront de cet antisémitisme alors qu’ils n’ont rien à avoir avec cela, moi compris.

    Répondre
    1. jldupuy@dbmail.com'Dupuy

      Bonjour,
      je ne suis pas juif mais je partage cet avis, et j ‘ajoute que partout dans le monde laique, il s’agit de la même passivité des gouvernants , à croire qu’aucun ne soit assez intelligent pour appréhender cette menace qui existe dans toutes les religions. L’extrémisme religieux doit être combattu partout ou il se manifeste car il menace les liens entre toutes les communautés et même pire, entre les différentes aspirations à l’intérieur même des communautés, si rien n’est fait, retour vers les guerres de religion, croisades etc etc….

  2. ronald1972a@gmail.com'moutoussamy ronald

    JE PENSE QU’on va de plus en plus vers des tension comunautere et nous nous dirigeons vers la fin de tous ce qui a existe tot ou tard si les peuples qui vivent ou veulent vivre libre dans une democratie ou la liberte d’expression est possible la liberte de vivre comme on le veut mais cher soi sous son toit car nous devons respecte chaque croyance et religions en banissant ce qui est les extreme!!!

    Répondre
    1. AnarPlus@yopmail.com'Anar Plus

      Ben mon pauvre homme, il n’y pas démocratie, il y a le kkapitalisme qui se sert des dieux pour assoir son pouvoir

  3. kheiraline@outlook.fr'Nabila

    Faut arreter avec vos commentaires.. Si çes femmes veulent se voiler cnest lsur probleme qu’elles soient musulmanes juives ou mormones c’est pas la question.. TOUT le monde à le droit de pratiquer la religion qu’il veut et de s’habiller comme il veut..elles ont le droit d’être ultra orthodoxes bon sang cnest LEUR LIBERTE INDIVIDUELLE

    Répondre
    1. sabsad2013@gmail.com'Sab

      Nabila le problème de fond ne concerne pas le voile stricto sensu, mais les abus que les pratiquants mâles de cette secte juive exerce sur leur communauté et sur leur femmes ! Et puis la liberté de se voiler est un concept fallacieux qui a « fleuri » durant les années 80-90 sous la pression des extrémistes religieux s’agissant de l’Islam, les femmes aspiraient à la modernité, à l’autonomie, aux droits égalitaires avec les hommes (héritage…), avaiten jeté leurs voiles ancestraux et s’aprrêtaient à s’engager et engager leurs nations dans la course du développement. L’émergence brutale du wahabisme et du salafisme a régénéré les archaïsmes avec force pétrodollars en contrôlant les mosquées, en s »insinuant dans les foyers via les paraboles, en usant de la terreur et d’un prosélytisme dans l’espace social sans frin. Des pays comme l’Algérie en ont payé le prix fort qui a conduit à un affaissement des mentalités, des valeurs sociales, une stagnation du développement du pays qui ne survit que grâce à la manne pétrolière. Le pays s’est encore appauvri et la corruption s’est développée de façon exponentielle. Voilà les effets néfastes du contrôle religieux des femmes par des guides extrémistes de quelque religion soient-ils. Les dégâts sont immenses et les fractures sociales, ethniques, entre les nations gravissimes qui se surajoutent aux méfaits exercés par des régimes qui agressent des pays, les occupent, les exploitent et les maintiennent dans une situation telle qu’ils n’ont plus que la religion sectaire comme refuge. La liberté de penser et d’agir, de vivre dans son pays, pouvoir y circuler, en sortir, y revenir comme citoyen respecté conduira à des comportements apaisés sans occupants ni occupés…. tout se tient, rien n’est autonome dans notre Humanité en proie à tant de crises de crispations réactionnelles sur la religion et ses pratiques archaïques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi