Un détective privé israélien à la tête d'une fraude mondiale plaide coupable

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un détective privé israélien à la tête d'une fraude mondiale plaide coupable

Un Israélien accusé d'un stratagème mondial de piratage pour compte d'autrui plaide coupable.
Le récent revirement de l'enquêteur privé israélien Aviram Azari faisant la jonction entre opérateurs indiens de piratage informatique et clients occidentaux risque d'exposer la société de renseignement d'affaires Arcanum Global Intelligence.

Un détective privé israélien détenu à New York depuis 2019 sous l'inculpation d'implication dans un système de piratage contre rémunération a plaidé coupable mercredi de fraude électronique, de complot en vue de commettre un piratage et d'un vol d'identité aggravé.

Les procureurs fédéraux affirment que le détective, Aviram Azari, a organisé une série de missions de piratage pour le compte de tiers anonymes contre des sociétés américaines basées à New York, en utilisant de faux sites Web et des messages de phishing pour voler les mots de passe des comptes de messagerie.

Cinq personnes familières avec l'affaire affirment qu'Azari est inculpé en relation avec BellTroX InfoTech Services, basé à New Delhi, qui, selon Reuters l'année dernière, était à l'origine d'une campagne de piratage ciblant des avocats, des responsables gouvernementaux, des hommes d'affaires, des investisseurs et des militants du monde entier.

L'avocat d'Azari, Barry Zone, a déclaré que son client avait plaidé coupable et admis des actes répréhensibles dans son rôle d'intermédiaire dans le stratagème de piratage, mais a ajouté que son client ne coopérait pas avec le gouvernement américain.

L'avocat a déclaré que les accusations portées contre Azari étaient liées au travail qu'Azari avait effectué pour la société de paiement allemande Wirecard.

Wirecard, fondée en 1999, a commencé par traiter les paiements pour les sites de jeux d'argent et de pornographie avant de devenir une star de la fintech et un membre de l'indice DAX des puces bleues allemandes.

Il a fini par déposer une demande d'insolvabilité en juin 2020, devant ses créanciers près de 4 milliards de dollars, après avoir révélé un trou de 1,9 milliard dans ses comptes qui, selon EY, était le résultat d'une fraude mondiale sophistiquée. 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi