Tokyo 2020 : l'hymne national d'Israël pour Artium Dolgofiat

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'hymne national israélien chanté sur le podium Tokyo par Artium

Il n'y a pas de moment plus émouvant que celui-ci où un athlète israélien Artium Dolgofiat marque l'histoire d'Israël  avec une première médaille d'or  et il n'y a pas de meilleure façon de le célébrer qu'au son de l'hymne national, sur la plus grande scène des JO de Tokyo.

Dans la meilleure tradition, le champion olympique a eu l'honneur de se tenir sur la plus haute marche du podium, avec le drapeau israélien qui flottait  à ses côtés sur fond de  l'hymne d'Israël, l'hatikva - espoir-.Superbe.

Histoire d'Israël à Tokyo :  le gymnaste Artium Dolgofyat a remporté la médaille d'or aujourd'hui (dimanche) lors de la finale de l'exercice au sol. Le gymnaste israélien a présenté un exercice à un niveau de difficulté très élevé et a obtenu un excellent score de 14 933 qui lui a valu la première place. Après la victoire, le champion olympique a déclaré : "C'est un exploit dont je rêve depuis l'âge de 6 ans." Son père Oleg a été interviewé  "Il a réalisé son rêve et le mien."

Artium est né dans la ville de Dnipro en Ukraine et ne savait rien du judaïsme - sans parler du fait qu'il était lui-même juif. Ce n'est que plus tard, lorsqu'ils ont immigré en Israël, que les parents d'Artium ont dit à leur fils que sa grand-mère était juive.

Artium a suivi les traces de son père, exerçant lui-même des appareils et a commencé à s'entraîner à l'âge de 6 ans. Déjà enfant, il a montré de nombreuses étincelles de talent et a remporté le championnat d'Ukraine pour ses pairs à deux reprises.

En 2009, alors qu'il avait 12 ans, les parents d'Artium ont décidé d'immigrer en Israël, suite à la situation économique difficile en Ukraine. La famille a immigré à Rishon Lezion et Artium, qui voulait continuer à développer son talent  a continué à se former avec l'association Maccabi Tel Aviv.

Le problème était l'acclimatation du garçon en Israël. Il n'a pas réussi dans une école ordinaire et a été contraint d'aller à l'école "Shevach Mofet" à Tel Aviv, où certains enseignants parlent russe, mais même à partir de là, il a abandonné et n'a pas terminé ses études secondaires.

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance premier magazine juif en ligne 

Magazine juif 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi