Pourquoi les 970 Km de clôture ne protègent pas Israël

Actualités, Alyah Story - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Pourquoi les 970 Km de clôture ne protègent pas Israël

Hier matin (lundi), trois hommes masqués avec des outils à la main sont entrés par effraction dans le kibboutz Bahan dans la vallée de Hefer, avec l'intention de pénétrer par effraction dans des maisons.

Une action rapide des forces de sécurité dans la colonie les a arrêté, mais a relancé les problèmes de protection au niveau de la clôture :

Chaque nuit, les Palestiniens franchissent la clôture grâce à des dizaines brèches sur 970 km, du passage de Tarkumiya au passage de Jalma

L'armée israélienne a placé de grosses pierres sur la route afin de rendre difficile l'accès en voiture jusqu'à la clôture et a amené des forces supplémentaires sur place

"Au début, ils ont  réussi à dissuader les Palestiniens et il y a eu une très forte baisse des infiltrations", a-t-il ajouté, "Mais deux mois plus tard, les forces se sont relâchées et de nouveau des brèches ont été perçées dans la clôture."

Jusqu'à il y a quelques semaines, un bataillon d'artillerie sécurisait la ligne de jonction dans le secteur de Menashe, entre Bahan et Zemer et le sous-district de Jénine.
Mais récemment, le nombre de soldats censés garder la clôture a chuté drastiquement.

" A présent, Il y a un soldat qui se tient en un point avec une tente et qui dort dans le champ, et un soldat qui patrouille seul sur plusieurs kilomètres", a indiqué une source militaire de la brigade Menashe. «

"Pendant que le soldat marche d'un bout à l'autre, les Palestiniens peuvent traverser des infiltrations en parallèle, et c'est un problème." Selon la source.

"Tsahal a  mis en place une méthode de transmission d'informations sur WhatsApp pour chaque point. Mais est-ce suffisant? Bien sûr que non".

Un officier du secteur a déclaré : « L'armée israélienne n'a jamais dit qu'il y aurait une fermeture à 100 % avec la clôture. Mais l'idée même de clôture a disparu.
C'est possible de faire de la dissuasion, c'est possible de défier les Palestiniens et de leur rendre la traversée difficile, mais il n'y a pas assez de soldats pour tous les points »

"Des centaines de Palestiniens traversent quand même chaque semaine.
Il y a des dizaines de failles chaque semaine. Nous les avons réparés, puis elles reviennent .
Il y a 23 bataillons en Judée-Samarie, mais tous ne sont pas engagés dans la sécurisation de la clôture. La majorité est engagée dans la défense des députés et des localités. "La plupart de leurs affaires ne sont pas cette clôture."

L'affaire des enfants yéménites en Israël

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi