L'injection amaigrissante, WEGOVY, débarque en Israël -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le nouveau médicament de perte de poids - WEGOVY | Photo: Nouvelles 12

Le nouveau médicament miracle pour la perte de poids le WEGOVY débarque en Israël.

Ce week-end, la U.S. Drug Administration a approuvé l'utilisation du médicament WEGOVY après qu'il ait été prouvé  une perte de poids significative chez ceux qui l'ont essayé. Les effets secondaires sont également de la partie,  vomissements,  nausées, constipation et  diarrhée.

Et si vous, vous,  perdez du poids votre porte-monnaie aussi !
Prévoir un budget mensuel et  à vie de 1000 nis soit environ 250 euros.


Ce traitement contre l'obésité s'injecte sous la peau. Ce n'est pas douloureux et vous pouvez le pratiquer vous même. Vous pourrez l'injecter ,seul, à la maison une fois par semaine et perdez plus de poids que tout autre médicament disponible aujourd'hui sur le marché.

La guerre contre l'obésité est très frustrante. Environ un tiers de la population mondiale est en surpoids et en Israël environ 25 % des adultes sont obèses.

Dans la plupart des cas, les régimes, à long terme, échouent et même la chirurgie bariatrique ne garantit pas que vous ne reprendrez pas de poids par la suite.

Pour exemple, l'une des patientes a repris ses 27 kilos qu'elle avait perdus après la chirurgie et même plus. Les découvertes sur WEGOVY ont donc stupéfié tout le monde.

Efficacité mieux que la chirurgie - mais attention aux promesses «miraculeuse »"

"Nous devons faire attention aux promesses de" magie " et de " merveille ", etc., c'est un médicament très efficace et révolutionnaire dans l'aspect où il parvient à réduire le poids " a déclaré le directeur du Centre multidisciplinaire de traitement de l'obésité à l'hôpital Hasharon, en Israël, le Dr Dror Dicker.

« Les patients ont réussi à réduire leur poids de 20 %, et ce sont en moyenne les résultats obtenus par la chirurgie. »

La possibilité de perdre du beaucoup de poids dont les résultats approchent ceux des  chirurgies connues telles que bariatrique,  de l'anneau ou la chirurgie de pontage gastrique où l'on coupe une partie de  l'estomac afin de réduire sa capacité, est une réalité.

"J'ai été surprise de constater que cela n'atteint pas le système nerveux et ne pousse pas à la dépression comme la plupart des coupe-faims connus bien souvent des substances telles que le amphétamines."

"Cela ne supprime pas l'appétit. C'est juste un sentiment de satiété qui dure toute la journée", a déclaré Odell Atun, 32 ans, qui est soigné au centre médical pour le traitement de l'obésité.

Odell est un exemple classique du bénéfice perçu comme une percée dans ce médicament, selon son indice IMC,  Odell a droit à une intervention chirurgicale aux frais de l'HMO -sécurité sociale israélienne-  et si Odell continue ce traitement, elle réussira comme si elle avait fait une  chirurgie mais sans chirurgie.

"Vous aurez besoin de bien manger" : L'effet du médicament sur la sensation de satiété

Le sentiment constant de satiété et la libération de pensées au sujet de la nourriture sont les raisons pour lesquelles les injections sont bénéfiques.
L'injection amène le corps à sécréter une protéine qui ralentit la digestion des aliments dans l'estomac.

Ainsi, en mangeant un seul repas complet dans la journée le centre de la faim situé dans le cerveau nous transmettra pendant de longues heures le sentiment de satiété.

Le directeur du Centre médical de l'obésité, le Dr Raz Hagoel, a expliqué : "Vous mangerez une ou deux fois par jour mais quand vous mangerez, vous devrez bien manger car si vous mangez quelque chose de  léger vous n'aurez pas la sensation de satiété, ce qui semble paradoxale ici."

Vous devez manger bien pour que cela puisse tenir pendant de nombreuses heures.

Pour un  repas normal qui contient de  tout, dont lipides et  glucides, vous obtenez beaucoup plus d'heures calmes, et vous êtes rassasiés.

Effets secondaires : vomissements, nausées, constipation et diarrhée

En termes d'effets secondaires environ 70 % des patients souffrent de vomissements, de nausées, de constipation et de diarrhée.
A tel point que certains abandonnent et arrêtent le traitement. Bien que selon une étude publiée en février dans une revue prestigieuse - chez la plupart des patients, ces effets secondaires disparaissent en quelques semaines.

Le médicament est très cher et même difficile à obtenir

Oui il est cher et c'est pour la vie. Parce que le médicament doit continuer à être injecté même après l'arrêt de la perte de poids pour ne pas reprendre vos kilos.

Et c'est également le cas avec les médicaments plus anciens, par exemple le médicament de la génération précédente "Saxenda" coûte entre 300 et 550 shekels par mois, et qui entraîne une réduction moyenne de seulement 11% du poids corporel en un an.

En revanche, le nouveau médicament WEGOVY coûte en moyenne 1 000 NIS par mois mais  entraîne une diminution moyenne de 18% du poids corporel, presque deux fois plus que le Saxenda .

Des résultats jamais vus auparavant avec un traitement médicamenteux.

Pour l'heure actuelle et  jusqu'à ce que la production du médicament commence, le seul moyen de l'obtenir en Israël, consiste à obtenir un permis spécial du ministère de la Santé.

Il contient le même principe actif que le médicament appelé "Osmic" contre le diabète.

Seul votre médecin traitant peut le demander pour vous si vous réussissez à le convaincre !

Le Saxenda a été approuvé pour une utilisation en Israël il y a environ cinq ans et n'est pas encore entré dans le panier de la HMO, Il en va de même pour les autres médicaments de perte de poids.

Donc, quiconque espère que le nouveau médicament WEGOVY entre dans le panier de la sécurité sociale israélienne sera probablement déçu, et la raison en est, selon les experts, que les décideurs n'ont pas encore intériorisé que l'obésité est une épidémie dangereuse.

"Je pense que 25% de la population en Israël, est obèse" a déclaré le Dr Kedar.

"La perception en Israël est que l'obésité n'est pas une maladie, mais un mode de vie.Et ce n'est pas vrai."
Source : Mako.co.Il

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine 

Alliance magazine juif

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi