Jérusalem : Empêcher les Juifs de prier au Mont du Temple est illégal

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Jérusalem : Empêcher les Juifs de prier au Mont du Temple est illégal

Les juifs qui ont prié sur le Mont du Temple déguisés en musulmans ont été acquittés par le tribunal.

Dimanche soir, le tribunal de district de Jérusalem a levé toutes les restrictions imposées par la police à deux « Mista’arvim du Mont du Temple » qui avaient été arrêtés à leur domicile le 15 décembre par la police de Jérusalem pour avoir participé à un reportage sur  Channel 13, qui mettait en cause la police de Jérusalem et la politique discriminatoire qu’elle applique à l’encontre des Juifs dans l’enceinte du Mont du Temple.

L’un des accusés, Refael Morris, président de Hozrim La’Har, était montré dans le reportage télévisé en train de préparer une classe de militants du Mont du Temple à se déguiser en pieux musulmans, et à se fondre dans les services de prière sur le Mont du Temple.

Les « Mista’arvim du Mont du Temple » ont changé leur nom et eu l’idée de leurs actions suite aux unités antiterroristes des FDI, de la police des frontières et de la police israélienne qui opèrent sous couverture dans les villes arabes de Judée et Samarie et de la bande de Gaza, comme magnifiquement illustré par la série Fauda.

Ces unités sont spécifiquement formées pour s’assimiler à la population arabe locale afin de recueillir des renseignements, de procéder à des arrestations, afin de sauver des vies juives.

Une décision importante

Au cours de l’audience, l’avocat Rom a fait valoir que l’affirmation selon laquelle il est interdit aux Juifs de franchir les portes du Mont du Temple destinées aux Musulmans n’est pas vraie, et qu’en fait, c’est le contraire qui est vrai.

Rom a cité la loi de 1967 sur la préservation des lieux saints, prouvant que l’entrée des Juifs dans ces lieux ne devrait pas être restreinte.

Le premier article de la loi est le suivant :

les lieux saints sont protégés contre la profanation et tout autre dommage et contre tout ce qui peut porter atteinte à la liberté d’accès des membres des religions aux lieux qui leur sont sacrés ou à leurs sentiments à l’égard de ces lieux.

À la lumière de ces éléments, l’avocat Rom a fait valoir que l’empêchement fait aux militants ne respecte pas la loi.

Rom a également fait valoir qu’aucun délit de tromperie d’un agent de police n’avait été commis, et que la police n’avait fourni aucune preuve de ses allégations, car la police était au courant de l’existence du groupe Mista’arvim, qui n’a jamais cherché à dissimuler ses activités.

De plus, plusieurs tentatives des membres de prier déguisés en musulmans ont été contrecarrées par les forces de sécurité dans le passé, bien que quelques-uns ont réussi et ont prié sur le Mont du Temple.

Le résultat pratique de la décision de dimanche est que Hozrim La’Har est maintenant libre de faire de nouvelles tentatives. Cela signifie également que les policiers doivent être en état d’alerte très élevé au cas où des Arabes décideraient de sortir des couteaux, et pas pour cuisiner.

Lire aussi :

Pourquoi le Mont du Temple est plus important que le mur occidental pour les Juifs

Source : https://www.jewishpress.com

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Cocontactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi