Israël : Attaque terroriste par un Arabe de Jérusalem Est

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une femme a dû accoucher en urgence.

"Tout le monde s'est allongé par terre et a crié 'Shema Israel', c'était vraiment effrayant"

Hier soir  un terroriste a ouvert le feu sur un bus près de la vieille ville de Jérusalem. Huit ont été blessés, dont deux dans un état grave. L'un des blessés, Menachem Palas, raconte les moments de l'attaque : " La vitre s'est brisée, une balle est entrée dans mon épaule. A cause de l'adrénaline, je n'ai rien senti."

Au cours des dernières minutes, le terroriste, un habitant de Jérusalem-Est, qui a perpétré l'attaque par balles dans la ville ce soir, a été arrêté. Le terroriste a tendu une embuscade à un bus près de la vieille ville, a ouvert le feu et blessé huit passagers, dont deux dans un état grave, dont une femme enceinte qui a accouché en urgenceL'état du nouveau-né est critique mais stable.

Menachem Palas, qui a été blessé dans l'attentat, se souvient ce matin :" Je suis allé au Mur Occidental, j'ai pris la ligne de bus 3, je me suis assis près de la fenêtre et deux ou trois minutes après, j'ai entendu un coup de feu. La fenêtre s'est cassée, Je me suis immédiatement allongé sur le sol. Tout le monde a crié et a dit 'Shema Israel', c'était vraiment effrayant. J'étais avec un ami, il était à côté de moi et rien ne lui est arrivé."

"Cela a duré 10 secondes. Après cela, une ambulance est venue et a demandé qui était blessé. je suis monté à l'ambulance. J'ai été blessé à l'épaule. Je n'ai rien senti, peut-être dû à la adrénaline. J'ai vu du sang, mais je n'ai ressenti aucune douleur. Quand je suis arrivé à l'hôpital, je ne pensais pas que j'avais une balle dans l'épaule, mais ils ont fait une radio  et ont vu qu'il y avait une balle c'est vraiment un miracle."

Yehezkel, le père de deux des blessés, a décrit : « Dieu merci, les enfants sont en sains et saufs. Ils ont entendu des coups de feu et  l'hystérie dans le bus, les gens leur ont dit de s'allonger par terre. Ils ont réalisé qu'il y avait un terroriste . et la peur de tout le monde était que le terroriste se promenait toujours là. Le fils aîné et le fils cadet, chacun a reçu une balle dans l'épaule qui est allée de part et d'autre. C'est incroyable, Dieu merci, c'est un miracle.

"Le fils aîné Eleazar est un médecin, alors qu'il était blessé, il a couru pour s'occuper d'une personne gravement blessée qui saignait. Quand j'ai vu ses mains pleines de sang : 'J'ai bloqué tout son sang'. Ça aurait pu finir bien pire".

Comment vont les enfants ?

"Dieu merci, par miracle, leur état est modéré. Le fils aîné Elazar avec une légère fracture de l'épaule, le deuxième fils Dov est dans un état modéré.
Ils étaient en vacances, on  les appelle entre autres dans nos yeshivas. Ils ont demandé à prier au Mur des Lamentations et au Tombeau de David. Lorsqu'ils sont sortis de là, ils ont attendu à la gare. Ceux qui connaissent les bus pleins à la sortie du Mur des Lamentations savent que les bus sont bondés.
Le premier bus est passé et après quelques minutes un bus moins bondé est arrivé."

Ils sont montés dans ce bus, et de quoi se souviennent-ils ?

"Ils ont soudainement entendu des coups de feu. Le terroriste a pulvérisé tout le bus.
À 01h25, le fils a appelé et a dit : "Papa, il y a eu une attaque, j'ai été blessé, tout va bien".
Dans la région, nous ne savions pas ce qui lui arrivait. J'ai immédiatement reçu un appel de l'autre fils qui était également blessé. J'ai couru d'un hôpital à l'autre, car  ils ont été évacués vers deux hôpitaux différents. Dire qu'une balle est allée de part et d'autre dans l'épaule et qu'ils ont tous les deux reçu une balle,  et en sont sortis indemnes. Ils voulaient libérer mon fils cadet, mais ils ont dit qu'il resterait sous surveillance un peu plus longtemps."

A votre connaissance, y a-t-il eu une autre scène ?

"J'ai demandé aux garçons. Il s'est avéré que c'était  la même scène - à l'extérieur de la tombe de David, à la station de la ligne 3. Le fils a dit qu'il y avait une femme âgée qui l'avait aidée à monter dans le bus par la porte de derrière.

Cette femme m'a dit : "C'est votre fils m'a aidé à monter dans le bus." Elle a également été évacuée ici.  Pourvu que les blessés se rétablissent rapidement et remercient Dieu pour les grands miracles et que cela se soit terminé facilement."

Le terroriste s'est rendu au commissariat en taxi.

Au cours de la nuit, d'importantes forces ont participé aux recherches d'Amir Sidawi, le suspect de l'attentat, qui s'est enfui après la fusillade vers Jérusalem-Est.
Quelques heures plus tard, Sidawi, habitant de Jérusalem-Est âgé de 28 ans, a comparu à au poste de police et s'est rendu.
L'arme avec laquelle il a perpétré l'attaque a également été retrouvée dans le taxi.
Il a agi de son plein gré et n'a été envoyé par aucune organisation

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi