Proche-Orient: Israël et le Hamas engagés dans une escalade sans fin prévisible

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
         Israël et le Hamas engagés dans une escalade sans fin prévisible

JERUSALEM ,le 21/01/08 - Israël et le Hamas sont engagés dans une escalade à l'issue imprévisible qui menace de tuer dans l'oeuf les négociations de paix entre l'Autorité palestinienne et le gouvernement israélien.

L'armée israélienne intensifie depuis plusieurs semaines ses frappes aériennes et ses incursions terrestres dans la bande de Gaza, infligeant des pertes lourdes aux groupes armés palestiniens mais s'avérant incapable de stopper les tirs de roquettes contre les localités israéliennes.

"Israël poursuit un double objectif: limiter au maximum les tirs de roquettes et affaiblir le Hamas. C'est réalisable à condition d'éviter une escalade de la violence incontrôlée, en frappant trop fort, ce qui aurait pour effet de torpiller toute relance du processus de paix", estime le spécialiste militaire Shlomo Brom.

Selon cet ancien chef du département de planification de l'armée, la seule issue possible est un "cessez-le-feu avec le Hamas", qu'Israël pourrait obtenir en étant en position de force si ses responsables avaient le courage de choisir cette option stratégique.

En attendant, l'escalade continue. Après une incursion particulièrement meurtrière dans la bande de Gaza, qui avait fait 17 tués dont plusieurs civils le 15 janvier, une véritable pluie de roquettes s'est abattue sur le sud d'Israël. Pour la première fois, les tirs ont été revendiqués par le Hamas, le mouvement islamiste qui a pris le contrôle de la bande de Gaza en juin lors d'un coup de force. Le Hamas prône la poursuite de la lutte armée contre l'Etat juif dont il réclame la disparition tout en se disant prêt à une trêve.

De son côté, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a ordonné jeudi soir la fermeture de tous les passages frontaliers entre Israël et la bande de Gaza.

Lors d'une tournée auprès des forces israéliennes déployées autour de la bande de Gaza, le ministre a donné en outre pour consigne d'intensifier les "raids ciblés" contre les membres des groupes armés tout en "poursuivant les préparatifs pour une attaque à vaste échelle".

Toutefois, le gouvernement est très réticent à lancer l'armée dans une telle opération qui, selon l'état-major, se solderait par des pertes importantes du côté israélien et obligerait l'armée à occuper durant plusieurs mois des zones entières de la bande de Gaza. Le Premier ministre Ehud Olmert a assuré pour sa part jeudi les habitants des localités voisines de la bande de Gaza lors d'une discrète visite que l'armée poursuivrait ses attaques dans le but de faire cesser les tirs de roquettes.

Côté palestinien, le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina a affirmé jeudi que "les raids et l'escalade militaire d'Israël visent à infliger un camouflet aux négociations de paix israélo-palestiniennes". Il a appelé les Etats-Unis "à intervenir rapidement pour empêcher une nouvelle détérioration, qui pourrait porter un coup fatal à la chance historique de paix".

M. Abou Roudeina faisait allusion aux pourparlers israélo-palestiniens censés aboutir à un accord de paix cette année, engagés après la conférence d'Annapolis (Etats-Unis) du 27 novembre et la récente visite du président américain George W. Bush en Israël et en Cisjordanie.

Depuis mardi, 32 Palestiniens ont été tués dans les opérations militaires israéliennes à Gaza, alors que les Palestiniens tiraient plus de 150 roquettes ou obus de mortier faisant plusieurs blessés légers en Israël.

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) a affirmé que ses livraisons d'aide humanitaire ne passaient plus à Gaza vendredi après la fermeture ordonnée par M. Barak, s'élevant contre cette mesure qui entraîne "une détérioration supplémentaire de la situation à Gaza et une aggravation de la misère de 1,5 million de personnes".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi