Exclusif: les protocoles d'approbation de la célébration à Meron sont révélés -vidéos-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Exclusif: les protocoles d'approbation de la célébration à Meron sont révélés

Les forces de police avaient envisagées de fermer le site en raison des informations reçues par les services de renseignement selon lesquelles des milliers de pèlerins se rendraient sur le tombeau, et qu'il serait difficile de contenir la foule mais le directeur des lieux saints a opposé son veto et les hauts députés ont confirmé les réjouissances.

Exclusif | Il y a environ deux semaines, des représentants des ministères du gouvernement se sont réunis pour une réunion d'approbation pour la célébration de Lag Ba omer à  Meron .

Réunion au cours de laquelle l'approbation finale pour la célébration annuelle a été donnée le surintendant Lavi a toutefois déclaré que «la question de la sécurité, tout ce qui concerne le comportement de masse, l'urgence, la pression, sont pour moi une priorité absolue, afin de maintenir la paix publique, et nous investissons en sécurité avec les forces frontalières. »

Le commandant de la région des Vallées a averti que "Nous ne pourrons pas contrôler la foule qui voudra accéder à la tombe. Je recommande la fermeture."

" Le chef de la Division des opérations de la circulation a ajouté que "le mouvement de toute la population ne pourra pas être sous contrôle".

Un officier de la Division du renseignement du district nord a également déclaré que "nous devrons restreindre et j'ai recommandé de fermer l'accès au tombeau ".

L'officier des opérations du département de la circulation a également déclaré que «l'entrée sur le mont Méron doit être restreinte et fermé pour les hassidim».

Le chef de l'industrie de la sécurité et des licences a également déclaré que "le trafic devrait être restreint pour empêcher l'accès à la montagne, et l'entrée du tombeau devrait être fermé".

L'officier adjoint de la division de la circulation du district nord a également déclaré que "cette année le site du tombeau doit être fermé au public".

D'un autre côté, les agents de terrain de la police ont tenté de réduire l'incident, mais le directeur des lieux saints, le rabbin Schwinger, qui a opposé son veto, refusa d'entendre les explications.

"Nous préférons ouvrir normalement, sinon je devrai rendre des comptes aux hassidim (religieux)." a dit le rabbin. Il a été rejoint par le chef du mouvement d’Alon Arie qui a dit à la réunion que "si nous voulons avoir la paix, il est important d’arriver à un accord avec les hassidim"

Shlomo Levy, ancien chef du conseil de Merom Galil, a déclaré hier "  le désastre était écrit en lettres blanches de Kiddouch."

Après avoir entendu les orateurs, le commandant du district nord a conclu et a pris la décision fatidique: il y aura des festivités, il n'y aura pas de restrictions sur la montagne ni à l'entrée de la tombe, sauf dans la zone d'éclairage.

"La plus grande priorité de la police israélienne est de tenir l'événement dans son format complet, étant entendu que cette décision est une réponse au maintien de la paix publique."

Le lieutenant général Maurice Chen, chef de la division de la sécurité et des licences à la police israélienne, a déclaré hier qu '"un événement religieux ne nécessite pas d'autorisation mais en même temps, nous savions le risque encouru par le surpeuplement"

"Une loi pour la tenue des événements dans les lieux publics devrait être envisagée rapidement."

La police s'est également rendu compte qu'après l'annulation de l'événement l'année dernière à cause de la pandémie, il serait impossible de restreindre l'arrivée des masses à Méron cette année.

Le Dr Michal Cohen, le médecin du district, a exprimé sa préoccupation: "Les conditions proposées ici sont illogiques. Nous devons être plus prudents et réduire les exigences lors de l'ascension de la montagne."

Le commandant du district, Shalom Lavi, lui a dit: "Vous représentez le ministère de la Santé qui ne voit pas la complexité du problème de sécurité.  Les gens pourraient se blesser, s’évanouir pour atteindre la montagne. Le danger pour leur vie  est réel, et nous devons empêcher cela.
Les services de renseignement affirment que les civils viendront en masse. Cela signifie un danger pour la vie humaine.Nous créons une guerre. La responsabilité incombe à la police israélienne. »

La police israélienne a déclaré: "Lors de la réunion interministérielle, qui fait l'objet de votre demande, la question s'est posée concernant la restriction des participants à la célébration uniquement dans le contexte de la crainte d'une épidémie du virus corona et non pour d'autres aspects et notamment celle de la sécurité. "

source : Kan.org.il

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi