En Israël, depuis sa cellule, il jure de faire tuer sa femme -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël,Il menace sa femme depuis sa cellule et promet de finir par la tuer

 

Son mari , Aviad Moshe qui a tenté de la tuer par une vingtaine coups de couteau, la menace à présent, depuis les murs de la prison et a juré de la faire tuer par une organisation criminelle.

Elle, Shira  Isakov, devenue le symbole de la lutte contre la violence faite aux femmes, n'est pas prête à se cacher. Bien au contraire.

Shira Isakov a encore du mal à digérer que son ex-mari qui a tenté de l'assassiner en la poignardant a décidé de la menacer depuis les murs de la prison.

Dans une interview spéciale, elle parle de ses peurs et de ses angoisses, des caméras de sécurité qu'elle a dû installer et le harcèlement quotidien qu'elle subit. "Mon âme est balafrée" dit-elle

Plus prête à se taire :"Une semaine d'horreurs, des jours pas faciles. J'avais les yeux rouges et gonflés - c'est une anxiété terrible", a-t-elle déclaré dans une interview exclusive avec l'édition principale.

"'Que se passe-t-il ici?', 'Pourquoi essaie-t-il toujours?'. On m'a dit qu'il essaierait de le faire, mais je ne pensais pas vraiment que ce serait possible", a-t-elle partagé avec douleur.

L'un des gardes de la prison a entendu  son mari Moshe dire aux membres de sa famille qu'il avait l'intention de lui faire du mal par le biais d'un criminel lié à l'organisation de Shalom Domrani. " Il doit finir ce qu'il a commencé."

Ce soir, nous avons révélé pour la première fois que la semaine dernière, Shira Isakov a  commencé à être harcelée directement sur son téléphone personnel, après que son numéro a été publié dans des publicités pour des services sexuels gratuits.

"J'élève toujours notre enfant,  je dois continuer à être forte et debout pour le faire.
Toute mon âme est blessée et marquée", a-t-elle ajouté avec frustration.

Suite aux angoisses qui l'accompagnent, elle envisage la possibilité de quitter le pays : « J'ai un frère qui vit à l'étranger. Comment continuez-vous à vivre à vivre ici ?"

Jeudi dernier, Shira a  témoigné au poste de police.

La police et l'aide sociale lui ont proposé une solution controversée : entrer dans un refuge pour les femmes victimes de violence. "Je ne veux pas entrer dans le refuge, je ne veux pas arrêter ma vie", a-t-elle souligné, déçue qu'on ne leur propose pas d'alternatives.

"Je ne suis pas prête à vivre comme ça. Il y a une personne en prison, alors mettez-la dans un cachot, pour qu'il ne soit avec personne d'autre, mais moi je ne suis pas prête à me cacher."

L'angoisse qui l'accompagne, l'a obligée à s'équiper de caméras de sécurité : " J'ai des caméras de sécurité à la maison. J'ai mis également des caméras dans la voiture."

Aviad Moshe, l'ex-mari de Shira, a été interrogé alors qu'il était en prison, soupçonné d'avoir comploté pour la faire tuer par une organisation criminelle.

Parallèlement au procès sur la tentative de meurtre de Shira, ils envisagent également de déposer un acte d'accusation contre lui pour le délit de menaces. "Il est poussé par la haine, le ressentiment et la vengeance. Sa famille l'encourage à faire cela, l'encourage à me faire du mal. La pomme n'est pas tombée loin de l'arbre."

Source : Mako.co.il
Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine 

Alliance magazine juif

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Cocontactez-nouss pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi