Des Juifs pris à parti par des Arabes dans la ville de Jaffa en Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des Juifs pris à parti par des Arabes dans la ville de Jaffa en Israël

Le directeur de la Yeshiva de  Jaffa a été attaqué: "J'ai été insulté , maudit et battu en quelques secondes"

Moshe Shandovitz  "Il y a une majorité de juifs ici, à Jaffa, personne n'est expulsé"
Un habitant du quartier Ajami à Jaffa: "Presque toutes les familles juives, ici, sont victimes de harcèlement"

Le directeur de la Hesder Yeshiva à Jaffa, qui a été attaqué hier,  Moshe Shandovitz, a déclaré à Reshet B ce matin (lundi): «Je suis allé avec le rabbin Mali voir des terrains pour les résidences étudiantes. En quelques secondes, on nous a dit de partir, on nous a insulté et ont a été battu."

Dans une interview il a ajouté:« Je ne comprends pas; pourquoi à Jaffa, en Israël, un directeur d'une yeshiva peut être battu. Nous sommes partis et avons appelé la police. "

À la suite de cet incident, trois émeutiers ont été arrêtés à Jaffa.

Devant une poignée de manifestants juifs dans la ville, des résidents arabes sont arrivés, ont affronté la police, ont tiré des feux d'artifice et incendié des bidons d'essence.

Le député Sami Abu Shehadeh, un habitant de Jaffa lui-même, a déclaré en réponse: "La provocation "des colons de Jaffa" dans le silence et la protection de la police est la principale raison qui a conduit à cette situation difficile dans la ville."

"Le soutien de la police à la provocation raciste et dangereuse a de nouveau mis en danger les habitants et les passants de la ville de Jaffa ce soir."

Moshe Shandowitz a noté que l'attaque ne les a pas dissuadés: "Nous avançons, avec plus d'institutions et plus d'activités. Nous avons des centaines de volontaires et des familles arabes reçoivent également de l'aide d'Israël de notre part avec le sourire ."

Le directeur général de la yeshiva a qualifié l'incident d'extrême: "Ce ne sont pas des jeunes ce sont des gens d'âge mûr qui attaquent immédiatement sans dialogue." 

"Il y a une majorité juive à Jaffa", a-t-il ajouté. «Nous ne poussons personne à partir.
Si quelqu'un se sent poussé, il est le bienvenu pour acheter des terres et se développer comme nous. Les communautés juives de Jaffa se sont affaiblies, elles ont besoin d'être renforcées et nous venons les renforcer."

"Certains essaient de détruire la coexistence"

Gabi Magenzi, un habitant du quartier d'Ajami, a déclaré  dans une interview. «Presque toutes les familles juives ici subissent du harcèlement»,  "Depuis un an et demi que j'habite ici, j'ai eu des pneus crevés, des jets des pierres sur les vitres et il y a des vols."

Écoutez l'interview complète de Gabi Magenzi ici sur Net B. 

Gabi Magenzi a affirmé que le harcèlement et les agressions sont dirigées contre des juifs, et a expliqué:

«Tout au long de la semaine, quand je me promène dans la rue et que mon apparence est laïque, je deviens normal, mais le samedi, quand je porte des vêtements de Shabbat et une kippa, je reçois des jurons et des crachats. Nous vivons en coexistence, mais il y a pas mal de gens qui essaient de détruire ». 

Le président de Balad et résident de Jaffa, le député Sami Abu-Shahada, a également évoqué les événements et déclaré à Ran Binyamini: "Je n'ai jamais appelé à la violence et je n'ai pas pensé justifier la violence." Les gens qui viennent dans une ville mixte et y voient quelque chose à changer, comme entendre parler d'une "ville propre" sont dangereux. "

Deux policiers ont été légèrement blessés lors d'affrontements qui ont éclaté la nuit dernière à Jaffa. Les contrevenants ont mis le feu aux poubelles et ont jeté des pierres et des feux d'artifice. Certains d'entre eux ont appelé "la maison des colons", "Jaffa à Jaffa" .

La police a arrêté trois suspects.
Les événements ont eu lieu après que le directeur du Hesder Yeshiva à Jaffa, le rabbin Eliyahu Mali, et le directeur de la yeshiva, Shandovitz, aient été attaqués plus tôt hier. Deux suspects dans l'attaque ont été arrêtés.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi