Des enfants juifs de la secte Lev Tahor forcés de s'exiler en Iran

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des enfants juifs de la secte Lev Tahor forcés de s'exiler en Iran

Actualité juive : Des dizaines de familles israéliennes membres de la secte "Pure Heart" Lev Tahor" filmées à l'aéroport de Guatemala tentent de s'échapper en Iran, afin d'échapper à la justice israélienne et américaine avec des faux passeports.

Les familles des membres de cette secte en Israël ont fait appel au ministère des Affaires étrangères pour empêcher l'immigration préparatoire, de peur que les Iraniens ne les utilisent comme monnaie d'échange.

Orit Cohen, dont le frère Shaul appartient à la secte avec ses enfants, explique que des centaines de citoyens israéliens de la secte veulent atteindre l'Iran via le Guatemala, tandis qu'Israël et les États-Unis travaillent dur pour les empêcher.

Orit Cohen explique également qu'elle ne sait pas où se trouve son frère et ne se souvient pas quand elle lui a parlé pour la dernière fois, ajoutant que "Je veux parler de la secte elle-même. Tout d'abord,nous devons faire savoir que leur idéologie n'est pas liée à l'antisionisme.
Ce sont des criminels,des pédophiles, des psychopathes qui maltraitent des enfants et ils savent qu'ils seront arrêtés. C'est pour cela qu'ils demandent l'asile légal en Iran. "

Lorsqu'on lui a demandé si elle connaissait des familles israéliennes qui ont traversé la frontière pour se rendre en Iran, Orit Cohen a répondu qu'« Le public israélien doit comprendre qu'il y a une différence entre les Juifs vivant en Iran et les citoyens israéliens qui immigrent en Iran."

" Nous demandons au ministère des Affaires étrangères de les arrêter et je sais que cela peut être fait. Ils doivent comprendre l'ampleur du problème.
Le Guatemala étant en très bons termes avec Israël, il peut y avoir une coopération entre les deux pays."

L'un des membres de la famille a déclaré que l'accord Shalit ressemblerait à un jeu d'enfants par rapport à cette affaire. Êtes-vous d'accord avec ces propos ?
Ne sont-ils pas excessifs ?

"Évidemment. J'ai peur de trop parler, c'est ça le problème. Nous avons peur qu'il arrive quelque chose aux enfants. Même si je  voulais être interviewé j'aurai trop peur pour la vie de ces enfants."
Orit Cohen ajoute qu'il s'agit d'environ 150 enfants dont certains ne sont pas enregistrés puisqu'ils sont nés au sein de la secte. "Personne ne le sait, ils n'ont pas de passeports, ils se ont usurpé des fausses identités, noms et faux passeports."

"Ce sont pour la plupart des mineures de 14 ans qui donnent naissance à  ces enfants, elles n'ont donc aucun pouvoir pour les protéger." a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté qu'ils n'avaient aucun contact avec les familles et a exprimé sa vive inquiétude face à la situation : "Nos familles sont captives. Elles n'ont aucune possibilité de nous contacter. Tout le monde est très inquiet pour eux car ce sera définitif."

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi