Affaire des enfants Yéménites : son fils mort reçoit un avis de circonscription 17 ans plus tard

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Affaire des enfants Yéménites : son fils mort reçoit un avis de circonscription 17 ans plus tard

Ouverture de la tombe de Yossef Melamed : Après quatre heures de travail, aujourd'hui (mercredi), les employés de l'Institut de médecine légale sont arrivés à la pierre recouvrant les os dans la tombe et les ont prélevés.

Shulamit la mère âgée aujourd'hui de 90 ans, était devenue veuve de son mari pendant la guerre de libération alors qu'elle avait 17 ans.

Lorsque son fils avait environ six mois, elle est allée avec lui à l'hôpital après qu'il ne se sentait pas bien, et le lendemain, quand elle est venue lui rendre visite, on lui a dit qu'il était décédé pendant la nuit.

Le personnel de l'hôpital l'a accompagnée au cimetière de Nachalat Yitzhak, où une pierre tombale a été érigée sur la tombe de son fils.
Ses soupçons sont apparus 17 ans plus tard, lorsque Yossef a reçu un ordre de conscription pour faire l'armée.

L'avocat Rami Tsovari, qui représente Melamed, se bat depuis plusieurs années pour lever le doute qui a surgi chez la mère.

Lors d'une conversation avec l'avocat Rami Tzuberi, qui représente la mère Shlomit Melamed, il a déclaré que "maintenant sur le terrain, l'examen se fait dans la tombe elle-même et les os sont collectés en vue de leur transfert pour examen génétique à la médecine légale. Centre d'Abou Kabir".

Entre-temps, Keren Barak, membre de la Knesset, a commenté l'activité et l'ouverture de la tombe : « Je me réjouis de la bonne décision d'ouvrir la tombe du bébé Yosef Melamed. C'est une étape importante qui nous rapproche d'un pas de plus dans la recherche de la vérité sur cette douloureuse affaire."

MK Barak a en outre ajouté que "l'histoire de la famille Melamed est un exemple parmi des milliers de cas similaires et scandaleux, à maintes reprises, on peut voir qu'il n'y a pas de synchronisation entre les autorités. Ceux qui meurent ne reçoivent pas de mandat de retour à domicile. Ces nombreux cas soulèvent des points d'interrogation extrêmement difficiles. Chaque cas doit faire l'objet d'une enquête individuelle afin de faire éclater toute la vérité."

Comme mentionné, la tombe de Yossef Melamed , un bébé de l'affaire d'enlèvement au Yémen, a été ouverte plus tôt dans la journée à la demande de sa mère, Shulamit, âgée de 90 ans.

Articles sur le sujet cliquez-ici

 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi