Jérusalem : la construction du troisième Temple serait le fondement de Tisha Be'Av

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Construction du 3eme Temple à Jérusalem tisha be'av

L'INSTITUT DU TEMPLE ENCOURAGE LES JUIFS À ESPÉRER UN TROISIÈME TEMPLE DANS UNE NOUVELLE VIDÉO
"Il est temps d'envoyer un message clair au monde que nous croyons vraiment que le Mont du Temple est à nous et que nous espérons vraiment et prions pour la reconstruction du troisième Temple."

L'Institut du Temple a publié une nouvelle vidéo encourageant les juifs à espérer la construction du troisième Temple à Jérusalem.

La vidéo est diffusée alors que les juifs religieux du monde entier observent la période de deuil traditionnelle des "Neuf Jours" qui a précédé le neuvième mois hébraïque de l'Av, Tisha Be'Av, lorsque les deux temples juifs ont été détruits.

Dans la vidéo intitulée "Tisha b'Av : Les gens se préparent ", des photos de dizaines de personnes forment un collage alors qu'un narrateur  lit le deuxième verset du chapitre 2 du livre biblique d'Isaïe, qui dit : " Cela arrivera à la fin des temps : La montagne du Temple de HaShem sera fermement établie comme la tête des montagnes, et elle s'élèvera au-dessus des collines, et les nations afflueront vers elle."

Au fur et à mesure que le collage se forme, les images s'estompent pour devenir une représentation du Temple dans la Jérusalem d'aujourd'hui, suivie des mots : "Le monde se prépare".

La vidéo est la septième d'une série qui a commencé avec la vidéo "Les enfants sont prêts". La série vise à remettre en question "les idées préconçues sur Tisha B'Av comme un jour de deuil éternel, évoquant la promesse d'Isaïe que le Troisième Temple est le secret de la paix et de l'harmonie mondiales et l'espoir de l'humanité entière", selon un communiqué de l'Institut du Temple.
L'Institut du Temple encourage les Juifs à espérer pour le Troisième Temple.

Une maquette du Temple est descendue à l'aide d'une grue sur le toit de la Yeshiva Aish HaTorah dans le quartier juif en 2009. (crédit photo : GALI TIBBON)

Le rabbin Chaim Richman, directeur international de l'Institut du Temple, a souligné que l'objectif est d'amener les gens à se concentrer sur " le vrai sens de Tisha Be'Av ".

Tisha B'Av n'est pas seulement un deuil, il s'agit d'agir pour ramener le Temple Saint dans le monde - une " Maison de prière pour toutes les nations ", a dit Richman.

"Chaque année, des millions de Juifs dans le monde entier observent robotiquement les rituels de deuil des trois semaines, des neuf jours et de Tisha B'Av comme si rien n'avait changé au cours du siècle dernier. Pendant ce temps, nous perdons notre lien avec le Mont du Temple parce que la plupart des Juifs orthodoxes ont ignoré le fait qu'il est aux mains des Juifs depuis cinq décennies."

Les Neuf Jours commencent le premier jour du mois hébreu d'Av, neuf jours avant le jeûne de Tisha Be'av (le neuvième jour d'Av).
Traditionnellement, les Juifs orthodoxes évitent les pratiques joyeuses et/ou risquées, comme écouter de la musique, se faire couper les cheveux, assister ou célébrer des mariages, manger de la viande et boire du vin, nager, voyager pour le plaisir et acheter de nouveaux vêtements, pour marquer le temps de l'année au cours duquel de nombreuses tragédies se sont produites dans l'histoire juive.
Cette nouvelle vidéo est un outil émotionnel et visuel pour éveiller les juifs du monde entier à cette Tisha B'Av et leur faire intérioriser le message que le rêve des 2000 ans est enfin à notre portée."
En 1967, lorsqu'Israël a pris le contrôle de Jérusalem-Est, Moshe Dayan a rapidement remis le Mont du Temple sous contrôle jordanien et interdit le culte juif sur la montagne, selon le Centre des affaires publiques de Jérusalem.

Dayan considérait que puisque le site est une "mosquée de prière musulmane", mais n'est rien de plus qu'un "site historique de commémoration du passé" pour les Juifs, "il ne faut pas empêcher les Arabes d'y agir comme ils le font maintenant", a écrit l'ancien chef de cabinet dans son autobiographie "Histoire de ma vie".
Les restrictions sur le culte juif sont toujours en vigueur aujourd'hui et les non-musulmans ne sont autorisés à monter au Mont du Temple que par une seule porte, tandis que les musulmans peuvent entrer sur le site par n'importe quelle porte. Le Waqf, une branche du ministère jordanien des biens sacrés, administre le site.
Les visites des Juifs religieux sont surveillées par les gardes du Waqf et la police israélienne - et toute prière juive, y compris la prière silencieuse, est interdite, selon le Jerusalem Center for Public Affairs.

Aucun objet sacré juif, tel que des livres de prières ou des châles de prière, ne peut être apporté sur la montagne, selon le site touristique Tourist Israel.
Alors que la Cour suprême a statué que "tout Juif a le droit de monter sur le Mont du Temple, d'y prier et de communier avec son Créateur", elle a également décidé que "ce droit, comme les autres droits fondamentaux, n'est pas un droit absolu, et dans un lieu où la probabilité de porter atteinte à la paix publique et même à la vie humaine est presque certaine - cela peut justifier la limitation de la liberté du culte et aussi celle de l'expression religieuse".
De nombreuses autorités religieuses juives évitent de se rendre sur le Mont du Temple pour diverses raisons halachiques (loi religieuse) ou politiques, y compris des incertitudes quant à l'emplacement exact de l'ancien Mont du Temple, selon l'Union orthodoxe.

Les Juifs qui sont impurs d'une certaine manière, y compris l'impureté reçue par contact avec les morts (que tous les Juifs sont supposés avoir dans les temps modernes), sont interdits de marcher sur certaines parties du Mont du Temple.

Il est également débattu par les autorités religieuses si le Mont du Temple maintient sa sainteté religieuse alors qu'il n'y a pas de Temple qui s'y trouve.
Une grande partie de la plate-forme qui s'appelle le Mont du Temple n'était pas considérée par la loi juive comme faisant partie du complexe du Temple et était plutôt une plate-forme construite par le roi Hérode pour agrandir l'espace disponible autour du complexe actuel du Temple. La plate-forme a été construite lors de rénovations initiées par Hérode sur le Temple et ses alentours.
Le Mont du Temple lui-même mesurait environ 62 500 mètres carrés. La zone aujourd'hui appelée le Mont du Temple couvre environ 145.000 mètres carrés.
Le Rabbinat israélien interdit aux Juifs de monter au Mont du Temple. Certaines sources indiquent que sous contrôle musulman, il y a environ 1000 ans, les Juifs ont été autorisés à construire une synagogue sur la montagne, selon l'Union orthodoxe.
Sur Tisha Be'av, qui tombe le samedi 10 août dans la nuit, les Juifs marquent le jour où les deux temples de Jérusalem ont été détruits en jeûnant pendant 25 heures et en respectant d'autres pratiques de deuil, notamment en s'asseyant par terre ou sur des chaises basses et en récitant le Livre des Lamentations (Megillat Eicha), dans lequel le prophète Jérémie déplore la destruction de Jérusalem et l'exil qui s'en suit.
Cinquante-cinq pour cent des Juifs israéliens affirment qu'en ce qui les concerne, Tisha Be'av est un jour ordinaire. Pour d'autres, jours de deuil national comme le jour du souvenir de l'Holocauste ou le jour du souvenir de la chute des guerres d'Israël.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi