Sammy Ghozlan président du BNVCA et l'affaire Thoen. Par Claudine Douillet

Paroles d'hommes - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

 

Il y a des gens de l'ombre, ceux qui agissent, loin des sunlights et des longs discours,  en suivant des principes et qui décident d'en imprégner le monde tant soit peu ,afin de le  rendre meilleur, Sammy Ghozlan fait partie de ceux là.

Il a créé en 2002  son association le  BNVCA, Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme.

Son action au service des victimes de l'antisémitisme en France est connu par tous , sa notoriété dépasse les frontières de notre communauté .

C'est un combat âpre et quotidien  la lutte contre l'antisémitisme est subtile parfois, car il faut savoir débusquer la bête qui se cache derrière des paroles.

Sammy Ghozlan n'économise pas son énergie à l'égard des victimes, prenant à coeur son action au service de chacun, juif ou non juif victime du racisme et /ou de l'antisémitisme.

Derrière cette bienveillance ne vous trompez pas il y a un homme de conviction qui ne pactise jamais avec le diable.

Un homme d'action redoutable ayant une maîtrise parfaite des procédures et des lois afin de contrer toute déviance sémantique, ou propos jugés antisémites même sous le couvert de l'humour,ainsi l'affaire de Canal plus avec Sébastien Tohen en est une illustration parfaite.

Reprenons les faits le 20 septembre 13 dans l'émission "Le Grand Journal" en s'adressant à l'invité Elie Semmoun, Sébastien Tohen humoriste tient les  propos suivants :

« Tu n’as jamais plongé dans le communautarisme…. certains l’on fait… Tu aurais pu toi aussi t’afficher dans la rue en vendant des jeans et des diamants à l’arrière d’une Smart en disant « Israël à raison, nique la Palestine woualala …. Mais tu ne l’a pas fait… » »Comme quoi, on peut être de confession juive et pas complètement dégueulasse, n’en déplaise à certain »

Voir la vidéo à la 12 mn : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal-l-emission.html?vid=937718&sc_cmpid=SharePlayerEmLbed 

Ces propos, on s'en doute, ont provoqué un tollé dans la communauté, alerté par les internautes de son réseau, le BNVCA a immédiatement agit en saisissant le CSA auquel il a demandé de prendre des mesures disciplinaires , tant à l'encontre de l'auteur des propos mis en cause, que des responsables de la chaîne et de l'émission,qui ne l'ont pas contrôlé. 

Le 24 septembre 13, le BNVCA dépose plainte auprès du Procureur de la République de Paris,contre l'auteur ainsi que tous ceux que l'enquête aura révélés.. 

Coup de théâtre Sébastien Tohen à son tour alerté par l'action intentée à son encontre contacte le porte parole du BNVCA, Michel Zerbib, afin de convenir d'un rendez-vous et de s'expliquer sur ces propos tenus lors de son émission.

Le 1 er Octobre le BNCVA le reçoit , Sébastien Tohen s'explique sur son intervention auprès des responsables du BNVCA.

Selon lui il estime nécessaire de parler de la lutte contre le racisme anti-juif qui sévit en France , il s'engage également d'adresser ses excuses publiques lors de la prochaine émission.

Entretien avec Sammy Ghozlan Président du BNVCA

Alliance - Sébastien Tohen comme nous le savons n'a pas adressé ses excuses au public , qu'elle a été son excuse cette fois-ci ?

Sammy Ghozlan : Sébastien Tohen s'en est expliqué du fait qui lui semblait incongrue de revenir sur ses propos dans une nouvelle émission qui n'a pas de lien avec celle qui nous occupe.

Alliance -  Lui avez vous accordé un nouveau délai ?

Sammy Ghozlan - Dans ce cas précis  il n'y a simplement pas de suspension de la procédure, celle-ci suivra son cours.

Alliance - Quels sont les risques encourus ?

Sammy Ghozlan - Dans un premier temps il pourrait être suspendu dans son activité et la suite appartient au tribunal. Notre action est de prévenir et mettre tout en oeuvre afin que la justice assortie des textes comme celle de Gayssot, loi Pleven ou de Lellouche soient mis en application. Nous ne sommes pas des censeurs. Devant l'ampleur des actes et des propos antisémites notre silence équivaudrait à une acceptation, une banalisation de l'antisémitisme. La vigilance est le leitmotiv du BNVCA.

Alliance - Comment récoltez-vous ces informations ?  Qui vous prévient de tels propos tenus ou actes antisémites subis ?

Sammy Gozlan - Tout d'abord nous avons notre propre réseau très actif et notre site internet, qui permet à tout moment de nous transmettre des propos jugés antisémites ou racistes tenus à l'encontre de personnes juives ou non juives.

Notre travail consiste à vérifier les informations et d'agir en fonction de la gravité et du préjudice subi.

Alliance-  Un travail qui doit demander beaucoup de ressources,humaines, tout au moins ?

Sammy Ghozlan : Il faut savoir que le BNVCA ne reçoit aucune aide financière, ni de subvention publique.Nous agissons en concert avec de nombreux acteurs de la communauté , ayant fait leur preuve sur le terrain et bénéficiant d'une crédibilité, notamment des responsables de secteurs comme Joël Merguy , Charles Goldstein, Albert Myara, et d'autres, tous bénévoles.

Alliance- Votre parcours professionnel vous a amené tout naturellement à créer cette association,le BNVCA en 2002, nous avons connu ses débuts timides et aujourd'hui après 10 ans n peut dire que qu'elle a une place prépondérante , nous avons tous le réflexe BNVCA en cas d'agression antisémite verbales ou physiques.Mais comment le BNVCA se positionne par apport aux autres associations qui combattent également le racisme et l'antisémitisme ?

Sammy Ghozlan : Nous sommes sur le terrain et dans l'action en référence certainement à mon ancien métier de commissaire dans le secteur du 93.Notre mission est de défendre les victimes et de faire appliquer les lois de la République. Notre structure souple, nous permet d'être très réactif, pour exemple dans l'affaire de Canal Plus , après vérification d'usage,  en 4 jours nous avons déposé plainte.

Alliance - Justement comment cela se passe-t-il une fois la plainte déposée ? Suivez-vous l'affaire ?

Sammy Ghozlan - Nous disposons de  tout un réseau d' avocats bénévoles, qui constituent le dossier afin de transmettre l'affaire auTribunal.Il nous arrive de perdre, ce qui compte n'est pas de gagner, mais de prendre acte de chaque dérive, ne jamais baisser la garde. Nous sommes en quelque sorte un garde-fou.

Alliance : Je crois savoir que votre action ne se limite pas seulement aux actes antisémites, mais également anti-israèliens et notamment contre l'association pro-palestinienne qui appelle au boycott des produits  et  activités israéliens , la BDS France ?

Sammy Ghozlan : Tout à fait , nous luttons de manière légale contre cette forme de terrorisme illégale qui consiste à appeler au boycott systématique d'Israël, par l'utilisation des menaces , comme par exemple auprès des chanteurs qui souhaitent se produire en Israël, de telles méthodes sont inacceptables et nous luttons avec la plus grande énergie. 

Alliance- Peut-on dire que les anti-israèliens ou antisionismes sont des antisémites ?

Sammy Ghozlan : Non en tout cas ils refusent eux mêmes d'être accusés d'antisémites.Toutefois, à la lumière des études faites et des observations opérées depuis le début de ce phénomène, on peut dire que la propagande palestinienne est la source pricipale de l'antisémitisme.

Les antisionistes ne sont peut être pas des antisémites , mais l'incitation à la haine d'Israel, est de nature à pousser à l'acte antijuif. 

D'ailleurs tant le Président de la République que le Ministre de l'intérieur, ou le Président de l'Assemblee nationale, ont déclaré clairement que l'antisémitisme avance avec le masque de l'antisionisme.

Sans vouloir philosopher sur ce thème je me vois obliger de citer Martin Luther King sur cette question :

« L'antisioniste signifie de manière inhérente antisémite et il en sera toujours ainsi (...) Il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du Peuple Juif à vivre sur l'antique Terre d'Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de Dieu, que son Peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C'est cela le Sionisme, 

Propos recueuillis par Claudine Douillet 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi