Livre juif : Appartement à louer de Léa Godberg

Culture, Des Livres Et Nous - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Des livres et nous  par Joelle Benharous Appartement à louer  de Léa Godberg    

 A  partir de 4 ans. Illustrations Anna Griot. Traduction Julien Darmon. Editions Albin Michel

Un album-jeunesse culte en Israel publié pour la première fois en français!

Au cinquième étage, un appartement se libère: les voisins cherchent quelqu'un pour l'occuper à nouveau. Les candidats se présentent mais finissent tous par refuser d'y habiter: impossible de vivre à proximité de ces voisins! La chatte est futile, la poule trop paresseuse, l'écureuil est très bruyant... Vient la colombe: l'appartement ne lui plaît pas mais les voisins sont sympathiques! Ils parviennent à la convaincre de rester. Ainsi, tout le monde pourra cohabiter dans la paix.

Ce texte est un grand classique de la littérature israélienne, une jolie fable, joyeuse et simple qui délivre un message de tolérance, de cohabitation, le fameux"vivre ensemble".

Comment partager ce texte avec les enfants?

Posons-leur les bonnes questions: comment accepter notre voisin avec ses défauts ou plutôt, ses différences? Doit-on aller vers les nouveaux arrivants? Comment aider l'autre à s'intégrer?

Grâce à cette habile mise en situation, nous leur apprenons à ne pas s'arrêter à la première impression, à accepter les différences et même à les apprécier.

Cette histoire permet un partage, un échange si essentiel: elle est agréable à raconter, le texte est simple mais rythmé et bien traduit!

Les illustrations d'Anna Griot aux couleurs franches traduisent harmonieusement le message de ce texte.

Léa Golberg est née en Lituanie en 1911. T

Léa Golberg est née en Lituanie en 1911. T

Léa Golberg est née en Lituanie en 1911. Très tôt, elle écrit des poèmes en hébreu, langue parlée à la maison. Dès 1935, elle émigre en Israël, qui s'appelait encore Palestine. Elle devient une poétesse renommée, écrit des livres pour enfants, devient traductrice, éditrice.

Elle est la première à traduire en hébreu Shakespeare, Tchekov, elle maîtrise sept langues.

En 1952, elle commence à enseigner la littérature à l'Université Hébraique de Jérusalem où elle crée un département de littérature comparée dont elle restera la directrice jusqu'à sa mort, en 1970.

Vos réactions

  1. daidouman@yahoo.fr'David E

    Merci de nous faire découvrir ce livre magnifique. Mes enfants l’ont adoré et son message est universel. Encore bravo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi