Les Anges Intermédiaires Pulsa di Nura de Richard Sitbon

Actualités, Coup de coeur, Culture, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les Anges intermédiaires Pulsa di Nura de Richard Sitbon

Pulsa di Nura les Anges Intermédiaires de Richard Sitbon

Mais qu'est ce que veut dire Pulsa di Nura ?
On pourrait le traduire par Langues de feu.
Pusa di Nura est un terme pour une cérémonie kabbalistique, censée tuer son ennemi lors de sa récitation.

Cette prière est considérée comme une des plus puissantes de la Kabbale pratique, son but serait de terrasser nos ennemis.
Elle serait, selon certains prédicateurs, à l'origine de la mort pour , les plus connus et contemporains, du premier ministre Isthak Rabin et de Ariel Sharon à la suite de son coma prolongé.

Lire cet article sur le sujet 

Le livre que vous allez lire va vous plonger dans l'univers des secrets.
Les secrets des initiés, de ceux qui savent et qui peuvent. Savoir c'est pouvoir.

Dans un thriller de haute voltige vous allez être transporté dans une course folle à travers les ruelles de  Jérusalem, à travers les mystères que cette ville, capitale éternelle et divine qu'elle tente de garder dans ses entrailles, mais ses enfants, c'est insurgé de leur propre histoire essaient de lui arracher, coûte que coûte,  bien souvent au prix de leur propre vie.

Ils sont trois, si opposés dans leurs croyances et dans leur mode de vie, trois dont leur destin va être lié comme dans une longue tresse dont on aspire au dénouement.

Thalia et Rabbi Aaron n'ont rien en commun, elle, elle est profondément laïque et a mis Dieu de côté alors que Rabbi Aaron lui a dédié sa vie et est également le gardien du secret.
Pourtant, leur rencontre était écrite, et son sens leur sera révélé.

Elle, elle cherche des réponses, lui est dans le questionnement. Il n'est pas totalement désabusé mais il sent sa fin proche, alors pourquoi justement ne pas aller jusqu'au bout ? Ne pas délivrer le secret ?

Et puis il y a cet inspecteur, Goldenberg désabusé, seul, septique, effroyablement provocateur vis à vis de Dieu auquel il ne croit plus.

Sa révolte face à son absentéisme, et son regard porté sur ce peuple désemparé à la recherche d'une lumière, la lumière originelle. lui arrache au mieux un rictus, il n'est plus émerveillé, il n'a plus le feu sacré. Mais, peut-être ne demande-t-il qu'à être rallumé

Il voit, ce peuple toujours aussi fébrile dans ses prières, ce peuple qui malgré les massacres subis, croient en ce Dieu qui semble si machiavélique.
Il voit ce Dieu comme se jouer de leur naïveté de leurs croyances, de leurs peurs...
Mais douter de Lui, ou Le juger, n'est ce pas encore croire en lui ?

Résumé  et extraits de Pulsa Di Nura, Les Anges intermédiaires
-Rabbi Aaron, c'était lui, ce vieux monsieur ayant consacré sa vie à l'étude, finalement il la finissait solitaire. Aaron était le gardien des secrets, il connaissait la promesse éternelle et pourtant, à l'aube de la fin, il savait qu’il avait échoué. A présent, il était résigné et il devait agir….

Avant d'avoir goûté à l'arbre de la connaissance, l'homme savait, il était. Après la faute, il devenait. Et s’il ne fallait jamais arrêter la question ?

- Il faut rire, lui avait dit un jour Aaron, rire pour maîtriser l'absurdité, même si cela te semble parfois inconcevable, indécent ou contradictoire. Je ris de mon impuissance face à l'horreur de l'histoire, même si mon rire est désespéré, même s'il doit avoir la blancheur ultime de la révolte du vaincu.

Chapitre 1 : Aaron

Il avait le visage triste des bourreaux, de ceux qui ont déjà donné la mort.
Son visage, émacié par l’étude et les années, inspirait en même temps le respect et la crainte. Ses yeux d'un bleu profond semblaient regarder ailleurs.

Depuis longtemps, ils avaient perdu ce reflet, qui découvre chez les autres la profondeur de l'âme. Il saisit de ses vieux doigts usés ce livre antique, qui était passé de mains en mains depuis des générations.

En ces temps de fin du monde, où son peuple paraissait attendre avec impatience le libérateur, son rôle de gardien des secrets d'Israël lui pesait de plus en plus.

Pourquoi était-ce lui qui aujourd'hui devrait formuler ces paroles de malédiction ?
ses lèvres commencèrent à réciter les paroles dictées par la bouche du créateur, paroles d'un autre âge, paroles qui mettent fin à la vie.

Deux fois déjà, la malédiction avait tué. Tombée dans des mains peu scrupuleuses, elle avait été prononcée par deux fois. Et par deux fois, elle avait porté malheur. Le Premier ministre de l'état Hébreu Itzhak Rabbin était tombé sous les balles d'un étudiant fanatique quelques semaines seulement après que cette étrange prière eût été psalmodiée contre lui. Plus de dix ans après, Ariel Sharon tombait dans le coma, lui aussi, après avoir subi les affres de la malédiction

Jérusalem, ville de lumière…

L'inspecteur Nissim Goldenberg en connaissait les endroits les plus sombres. Loin des cartes postales, il côtoyait les exilés de la ville sainte. Ceux qui murmuraient leur pauvreté, leur malheur. Non pas ceux qui s’émerveillaient de la richesse du Talmud. Lui, il entendait les cris de détresse qui s'élevaient des rues sales et délaissées. Il voyait les visages sans sourire des pauvres gens, de ceux qui se levaient pour aller travailler pour un salaire de misère, bouffés par une vie difficile, dont les yeux exprimaient cette rage méchante des humiliés. Il connaissait la ville souterraine, celle du sang……

Emprunté à des textes bibliques, ce que vous lirez est purement imaginaire et en aucun cas n'a été écrit pour ébranler vos convictions et croyances….

Richard SITBON, économiste, essayiste, est notamment l’auteur d’articles économiques et d’opinions et de plusieurs livres dont l'économie selon la bible (éditions Eyrolles – 2013) ainsi que d’essais, Une réponse juive à l’anarcho-capitalisme – Judéo-économie (2007), La France peuple élu de l'Europe? (2016). Pulsa di Nura est son deuxième roman.

Editeur : L'Harmattan
Prix 20 euros

Pour commander votre livre à la FNAC cliquez-ici

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi