Israël : une catastrophe évitée de justesse dans un jardin d'enfants

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : une catastrophe évitée dans un jardin d'enfants

Un pesticide a été oublié dans une boîte de lait Materna dans un jardin d'enfants.

Le produit a été oublié par le prestataire venus éradiquer les indésirables dans un jardin d'enfants à Petah-Tikva.
Selon l'acte d'accusation l'employé n'avait de surcroît pas la formation pour travailler dans une maternelle et a utilisé une préparation inappropriée et sans permis.

Le lendemain de la prestation dans le jardin d'enfant, l'assistante maternelle a remarqué une étrange boîte cachée dans le coin des poupées où les enfants ont l'habitude de jouer. L'employé de l'entreprise antiparasitaires avait placé le produit pesticide dans une boite de lait Materna.

Par crainte de l'absorption accidentelle du produit, l'assistante maternelle a immédiatement fait passer un examen médical à tous les enfants présents ce jour là.

La société, quant à elle a été condamnée à une amende de 30 000 NIS et à une amende de 40 000 NIS.

Selon l'acte d'accusation déposé au tribunal  l'employé a effectué une lutte antiparasitaire dans un jardin d'enfants à Zeitan et a conservé le pesticide dans une boîte vide de substitut de lait pour bébé et, à la fin de la prestation, l'a laissé avec le pesticide dans le coin jeu du  jardin d'enfants.

Le lendemain matin, les enfants ont trouvé la boîte Materna et ont sorti le pesticide.
À ce moment là, l'assistante maternelle a remarqué ce qui se passait et a retiré le pesticide de leurs mains. Les enfants ont été renvoyés pour un examen médical et il a été constaté qu'ils n'avaient subi aucun dommage à leur santé.

Au cours de l'enquête, il est apparu que l'employé n'avait pas le type de permis requis pour les pesticides à la maternelle

L'entreprise a été accusée d'employer une personne utilisant un pesticide sans autorisation appropriée à ce type de pesticide; Utilisation d'un pesticide non conforme aux instructions données sur son étiquette ; Violation de l'obligation de déclaration ; Un acte d'imprudence et de négligence. Tous les accusés ont reconnu les faits de l'acte d'accusation.
Une audience sur les arguments en faveur de la peine dans l'affaire des principaux et de l'employé est prévue en février 2023.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi