Emeutes à Jérusalem : ce qui se passe à al-Aqsa ne restera pas à al-Aqsa -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Jérusalem : ce qui se passe à al-Aqsa ne restera pas à al-Aqsa

Ce qui se passe à al-Aqsa ne restera pas à al-Aqsa

La vague de terreur en 2015 et la crise en 2017 nous ont appris que les événements qui commencent à proximité du Mont du Temple se développent très rapidement et se propagent à tout l'est de la ville et bien souvent à l'intérieur du pays comme à Jaffa la semaine dernière.

Même si la suppression des points de contrôle calme en apparence la zone bouillonnante de Jérusalem, il n'en faudra pas beaucoup pour amener la capitale à une nouvelle explosion.

La dernière décennie en tant que journaliste, dans la capitale Jérusalem, m'a appris que les événements qui commencent à proximité du mont du Temple se développent très rapidement et se propagent dans tout l'est de la ville, affectant la ligne de couture invisible de la ville et glissant également dans tout Jérusalem.

Comme ces derniers jours, les  émeutes et les affrontements qui ont commencé autour de la porte de Naplouse se sont étendus aux quartiers est de la ville: Issawiya, Ras al-Amud, Silwan a-Tur et plus encore.

Ce fut également le cas en 2017, après l' attaque du Mont du Temple au cours de laquelle deux policiers ont été tués : Eyal Stawi et Kamil Sha'anan.

Puis la police a placé des magnétomètres aux entrées du Mont du Temple, des émeutes ont commencé dans la vieille ville et se sont immédiatement propagées aux quartiers de Jérusalem-Est .

Ces jours étaient similaires à ces jours-ci, chaque soir après la prière, des affrontements éclataient entre les forces de police et les musulmans qui priaient aux portes du mont du Temple et dans les ruelles étroites de la vieille ville, pour protester contre le placement des magnétomètres.

L'air était explosif, il commençait toujours par le lancement d'une bouteille et se propageait en affrontements qui se poursuivaient dans les quartiers, tirant des feux d'artifice, des cocktails Molotov et attaquant des véhicules juifs.

À la prière du vendredi après-midi, la tension était déjà très élevée, et très vite les affrontements ont commencé et l'odeur des grenades à gaz emportée au loin, tout comme la fumée des incendies de pneus venant de la direction de Ras al-Amud.

La zone de la porte du Lion était un champ de bataille et nous, les journalistes, essayons de ne pas être pris dans la violence et, d'autre part, continuons à enquêter le plus étroitement possible.

En 2015, les incidents terroristes ont commencé à Jérusalem: ils ont commencé à l'intérieur de la vieille ville, lors d'une attaque à la fête de Souccot au cours de laquelle deux personnes ont été tuées, et ainsi se sont propagées des attaques aux coups de couteau et des tirs dans tout Jérusalem. Ces événements ont duré plusieurs mois.

Le terroriste Mohand Halabi qui a mené l'attaque dans la vieille ville où le rabbin Néhémie Lavi a été tué et Aharon Bennett a écrit sur Facebook la veille que le peuple n'accepterait pas l'humiliation à al-Aqsa. À ce moment-là, nous ne savions pas que cela ouvrirait une vague de terreur qui durerait plusieurs mois.

C'étaient les jours où je me levais le matin avec les alertes de la MDA (magen david adom) ou des rapports de coups de couteau dans la vieille ville.

Vous ne saviez jamais quand le prochain coup de couteau aurait lieu et où exactement.
Mais, une chose était sûre, c'est qu'il y avait une attaque tous les mercredis, et la question était de savoir où et à quel moment.

Il y a eu quatre incidents différents dans la capitale, qui se sont intensifiés avec des tirs ou des attaques combinées au cours desquelles le garde-frontière Hadar Cohen a également été tué , et l'attentat à la bombe sur la ligne 78  où trois civils ont été tués.

La vague de terrorisme individuel n'a finalement pris fin qu'à la fin du premier tiers de 2016, tandis que les émeutes de l'été 2017 se sont terminées après que la police a retiré les magnétomètres des entrées du Mont du Temple.

Ces derniers jours, les dirigeants de la société arabe et de Jérusalem-Est ont affirmé que la suppression des points de contrôle établis par la police sur la place de la porte de Naplouse conduirait au calme sur le terrain. 

Hier soir, ils ont été enlevés sur ordre du commissaire et les prières célébrées sur place.
Les attaques contre les Juifs et les Arabes se sont poursuivies hier soir, mais aucune émeute n'a été enregistrée dans les quartiers est de la ville. Mais quand se produira la prochaine  explosion ?
Source : Kan.org.il

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi