Artiste juif : Peter Max Prométhée psychédélique

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juif : Peter Max Prométhée psychédélique

Peter Max  Prométhée psychédélique

Peter Max est un artiste juif américain d'origine allemande, né en 1937 à Berlin. Fuyant le nazisme sa famille se réfugie à Shanghai puis à Haïfa peu après l'indépendance d'Israël, en 1948.

L'adolescent  y suit des cours de peinture et les cours d'astronomie de l'université Technion au Mont Carmel. Peter Max et sa famille continuent à voyager et passent quelques mois à Paris où il est séduit par les expressionnistes européens, le fauvisme, et William Bouguereau pour son réalisme. Ce dernier aura beaucoup d'influence sur sa carrière. La famille s'installe à New York (Brooklyn) et le futur artiste étudie le réalisme à l'Art Students League of New York où il étudie l'anatomie, le dessin d'après modèle et la composition picturale.

Il créé dans les années 60  à Manhattan avec Tom Dayle "The Daly & Max Studio" pour s'occuper d'illustrations et de publicité. Utilisant des collages photos, Peter Max  organise la Bettman Panopticon exhibition à partir de la collection photographique de la Bettmann Archive. L'exposition est considérée comme une des plus avant-gardistes de la scène new-yorkaise. Et son intérêt pour l'astronomie1 devient à la base de sa période d'affiches d'art cosmiques.

Son travail de productions et d'affiches est déjà présenté  dans l'exposition « The World of Peter Max . L'US Mail le charge de créer un timbre  pour commémorer l'Expo '74.

Puis il commence sa série sur la statue de la Liberté, demandée par le chef de la direction de Chrysler et publie "Peter Max Paints America" pour célébrer le bicentenaire des États-Unis. Il devient le plasticien officiel de plusieurs événements comme les "Grammy Awards" ou le "Super Bowl" ainsi que du "Rock and Roll Hall of Fame".

 

Son œuvre de Max appartient au  psychédélisme et au pop art. Il utilise de nombreuses techniques artistiques et reprend de nombreux symboles américains dans ses œuvres. Moins connus que beaucoup de stars des deux courants auxquels il se rattache, il demeure néanmoins un de leur maître par son art des transformations poétiques.

 

JPGP

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi