Mais qui est l'agent secret américain qui a frappé cette Israélienne à Jérusalem ?

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Mais qui est l'agent secret américain qui a frappé cette Israélienne à Jérusalem ?

Une Israélienne agressée par les services secrets  américains en Israël : "J'ai failli mourir et  ils essaient d'étouffer l'affaire"

Tamar Ben-Haim, 30 ans, de Jérusalem, affirme n'avoir appris l'identité de l'homme qui l'a frappée dans la rue en pleine nuit que par les médias.
Selon elle, les autorités israéliennes et américaines tentent d'étouffer l'affaire .
"ils s'attendent à ce que je continue ma vie comme si de rien n'était."

Tamar Ben-Haim, l'Israélienne qui, selon elle, a été attaquée par un agent des services secrets à Jérusalem avant la visite de Biden , a été interviewée par Fox News hier (mercredi) et a affirmé que les autorités américaines et israéliennes tentaient de balayer l'incident sous le tapis - et qu'elle demande des excuses officielles.

Tamar Ben-Haim, résidente de Jérusalem de 30 ans, a déclaré qu'elle rentrait chez elle à pied depuis la maison de son amie le long de la rue Shilo lundi peu après minuit, deux jours avant l'atterrissage du président américain en Israël, lorsqu'un "homme grand" est apparu devant elle , elle était sur son téléphone portable, et avait des écouteurs », a déclaré Ben-Haim.

Tamar Ben-Haim a déclaré que l'homme l'avait frappée "encore et encore", comme si elle était un "punching ball".
Quand elle a remarqué un étui à pistolet qu'il portait sur lui, elle a essayé de crier plus fort à l'aide. "J'étais complètement sous le choc", se souvient-elle en larmes. "Il était si fort... Je ne pouvais même pas essayer de me défendre. Dans ma tête, je pensais : 'Tu ne vas pas survivre à ça. C'est ta fin.'''

Elle a dit avoir remarqué un passant, également armé, criant à distance à son agresseur en anglais, et il était clair que les deux se connaissaient.
Il a réussi à retenir l'homme qui l'a attaquée et à la libérer de son emprise.
Selon elle, tremblante et souffrante, elle a fui les lieux en appelant la police israélienne.

Tamar a prix deux photos de ce qu'elle a décrit comme les deux hommes s'éloignant d'elle,  et les a remises à la police et est rentrée chez elle.
Après cela, a déclaré  Tamar, elle n'a pas eu de nouvelles de la police. Elle a passé les trois jours suivants au lit, en état de choc et dans de terribles douleurs physiques.

Ce n'est que lorsque Channel 13 l'a appelée pour demander à être interviewée sur "l'homme des services secrets qui a attaqué une femme et a été expulsé d'Israël", qu'elle a réalisé l'identité de l'agresseur. "Quand j'ai entendu qui il était, ça m'a encore plus choquée ", a déclaré Ben-Haim. "Ce n'est pas un sans-abri de la rue. C'est un combattant habile"

Tamar Ben-Haim a déclaré qu'elle ne se souvenait pas avoir senti l'odeur de l'alcool sur l'agresseur, mais a déclaré qu'elle l'avait remarqué en train de trébucher lorsqu'elle est revenue pour le photographier. Selon elle, aucun responsable américain qui a enquêté sur l'incident ne l'a contactée et la police israélienne lui a dit que l'agresseur avait quitté le pays et rien de plus.

Tamar Ben-Haim accuse les autorités israéliennes et américaines d'essayer d'étouffer l'affaire afin de protéger cet agent des services secrets.

"Quand pouvez-vous aller dans un autre pays, frappé quelqu'un presque à mort et disparaître sans aucune conséquence?" demande-t-elle  "Et ce n'est pas quelqu'un d'un pays du tiers monde. Les yeux du monde entier sont tournés vers les États-Unis, et il travaille pour le président. Ils l'ont juste renvoyé d'où il vient comme si de rien n'était, et ils attendent  de moi que je continue ma vie."

Un porte-parole des services secrets américains a confirmé à Fox News que l'agence avait appris qu'un employé était "prétendument impliqué dans une rencontre physique" et avait été "brièvement détenu" en Israël avant de retourner aux États-Unis.

Le porte-parole a également déclaré que l'accès de cet agent aux installations des services secrets ont été refusées dans l'attente d'une enquête, mais ont refusé de fournir d'autres mises à jour. Fox News a déclaré que la Maison Blanche, la police israélienne et le ministère israélien des Affaires étrangères ont refusé de commenter l'histoire.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi