Israël: «Ma fille est entrée en tant qu'enfant surdouée et elle en est sortie déficiente»

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: «Ma fille est entrée en tant qu'enfant surdouée et elle en est sortie déficiente»

Yael la mère d'Eden, déclare qu'il y a trois ans, sa fille alors qu'elle n'avait que 13 ans, a  été hospitalisée pendant 17 jours au centre de santé mentale de l'hôpital "Eitanim".

Dans une interview accordée à Kan, elle raconte les abus qu'a subi sa fille de la part du personnel médical,  qui comprenait l'isolement, être attachée à son lit,  dormir à même les sol, également le cas où elle a été déshabillée et un système de notation, selon lequel les patients reçoivent des récompenses ou de lourdes punitions

"Ma fille est entrée en tant qu'enfant surdouée et est sortie en tant qu'enfant assistée ", a-t-elle déclarée aujourd'hui .
Eden, 13 ans,  étudiait dans une école surdouée où, à cause du stress de ses études, on lui a donné de comprimées pour traiter son trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité , de là elle a commencé à souffrir de dépression et a souhaité, elle-même ,être hospitalisée à "Etanim ".

"Très rapidement la situation s'est détériorée" explique Yael sa mère

"Il y a eu un cas, où elle m'a dit, que deux hommes l'avaient maintenue, clouée au sol et que l'infirmière l'avait déshabillée devant les hommes", a déclaré Yael.

L'équipe, dit-elle, a utilisé la "méthode des points": "
Si l'enfant se comporte bien, il obtient un bon point pour entrer dans la classe, pour retourner à sa place, par exemple." S'ils se conduisent mal, ils sont punis. »
À l'une des occasions où elle est arrivée sur les lieux, a déclaré Yael, elle a vu une fille recevoir une fessée en guise de punition pour s'être mal comportée.

"Ils ont placé ma fille  à l'isolement, elle pleurait, criait et frappait à la porte pour être libérée.
Ils lui ont donné, alors, un médicament puissant qui, comme l'a dit le médecin, "qui fait tomber les éléphants de leurs pieds" dit Yael,

« En 17 jours, elle a réussi à perdre 8 kilos. Si l'aviez vue là-bas, vous auriez pensé qu'elle était une enfant avec un retard mental. plus de mémoire, totalement déconnectée, hébétée."

Yael a déclaré qu'elle était venue rendre visite à sa fille Eden et a vu le personnel la placer dans la chambre d'isolement. "J'ai vu des infirmières tenant la porte fermée et j'entendais ma fille pleurant et criant" laissez-moi partir ".

J'ai dit à l'infirmière de me laisser entrer, je vais la calmer." L'infirmière me prévient "Elle va vous attaquer."
" C'est alors que je vois ma fille tomber à genoux, ramper vers moi, me serrer dans ses bras et pleurer - 'Maman, je promets d'être une bonne fille, je ne causerai plus de problèmes, mais s'il te plaît, emmène-moi ailleurs, ils me font peur, ils veulent m'attacher.'"

Le ministère de la Santé a répondu : "Nous ne pouvons que commenter de manière générale car il s'agit de réclamations anonymes. Le traitement médicamenteux est administré selon une norme reconnue et conformément à l'état de santé du patient."

"La méthode de notation est une méthode autorisée et est interdite lorsqu’il s’agit du niveau de sécurité requis. Un risque élevé nécessite des limitations plus difficiles.
La méthode est  acceptée et mise en œuvre comme une note pour lutter contre toute tentative de suicide.
Sans cette méthode la qualité de la transmission de l’information en temps réel entraîne des problèmes qui peuvent vous coûter la vie.
Il est à noter qu’une équipe  a été mise en place pour examiner toutes les réclamations qui ne sont pas officiellement arrivées au bureau, mais par l’entremise des médias. »

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi