La mère de Matan «J'ai perdu Matan à cause du terrorisme arabe sur la route en Israël»

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La mère de Matan «J'ai perdu Matan à cause du terrorisme arabe sur la route en Israël»

 La mère de Matan, 6 ans, tué dans un accident sur la route 60 hier  "Ce n'est pas un accident de voiture au hasard - mon fils a été assassiné dans un attentat"

Moins d'un jour après le terrible drame, la mère revit les moments de peur.
Rebecca ne pourra pas participer aux obsèques de son fils : « J'exige l'ouverture d'une enquête .
Amélioration de l'état des autres  enfants : il n'y a pas de danger pour leur vie .
Hier la mère a dit dans la douleur : « J'ai perdu Matan à cause du terrorisme arabe sur la route »

Quelques heures après avoir perdu leur fils de 6 ans, Matan Zinman, lorsque leur voiture est entrée en collision avec une voiture palestinienne sur la route 60, sa mère se remet de son lit : « Ce n'était pas un accident de voiture. Je conduisais. la route était également dégagée de l'autre voie, la voiture m'a vu et a accéléré. Et j'ai essayé de bouger et d'esquiver et juste boum, ils nous ont pénétrés. Mon fils qui était à côté de moi a été gravement blessé à l'estomac et subit une intervention chirurgicale. 

L'état du garçon de dix ans hospitalisé à l'hôpital Shaare-Zedek est décrit comme grave, mais l'état de l'infirmière de douze ans s'est amélioré et ses blessures sont maintenant décrites comme modérées. Il n'y a aucun danger pour la vie des enfants.

"Mon petit garçon a été assassiné dans un accident délibéré. ​​Ce n'est pas un accident. Ils voulaient me faire du mal et ils m'ont fait du mal. Je demande d'ouvrir une enquête à ce sujet.  Je était pleinement consciente et a vu exactement ce qui s'est passé », raconte la mère.

En raison de ses blessures, Rebecca ne pourra pas assister aux funérailles de son petit garçon et les regardera depuis l'hôpital. Elle a fait le point sur l'état de ses enfants : "Mon fils a été opéré et se remet, Dieu merci, le bébé qui était avec moi dans la voiture n'a pas été blessé du tout. Cela aurait pu se terminer bien pire, mais j'ai perdu un enfant parce qu'ils voulaient de nous faire du mal. Matan était un gentil garçon, il va tellement nous manquer." .

La mère de famille, Rivka Zinman, qui conduisait la voiture avec ses enfants, a déclaré hier soir depuis l'hôpital : "Nous roulions sur la route 60 en pour nous rendre chez la famille à Ariel. Soudain, un véhicule palestinien blanc a accéléré devant moi qui sortait de la voie opposée. J'ai ralenti mais le véhicule palestinien a accéléré. J'ai compris qu'il allait me percuter de plein fouet et je n'ai pas pu m'arrêter. La collision s'est faite à une vitesse énorme. Je suis fatiguée du terrorisme arabe sur la route."

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi