Résilience : la fille du tortionnaire israélien Daniel Ambash témoigne

Actualités, Insolites, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

À l'âge de dix ans, la police a sauvé Osnat Ambash d'un passage à tabac violent infligé par son père. Après des années d'abus et de punitions cruelles, elle s'est engagée sur une nouvelle voie - et aujourd'hui, elle sert comme combattante dans le Home Front Command. Dans l'emission "Morning News", elle a raconté les souvenirs qui ne la quittent jamais, le long processus de réhabilitation et le service dans l'armée israélienne en tant que soldate exceptionnelle.

Daniel Ambash a dirigé pendant de nombreuses années une secte violente et cruelle, emprisonnant ses six femmes et ses 18 enfants dans une maison fermée. Il a été reconnu coupable de viol, de sodomie, de violence et de séquestration, et a été condamné à 26 ans de prison.

L'une de ses filles, Osnat Ambash, a été sauvée par la police de cette horrible secte alors qu'elle n'avait que dix ans. "J'ai des souvenirs difficiles des punitions que j'ai reçues à la maison", a déclaré Osnat à Niv Raskin dans le "Morning News", "J'étais assez petite quand j'ai vécu ces choses. Les coups de fouet étaient courants chez nous, pour de très petites choses qui le dérangeaient et qu’il définissait comme des" péchés ", comme prendre quelque chose dans le réfrigérateur sans sa permission."

"Il fut un temps, avant que notre histoire n'explose, où il nous enfermait, avec mes frères et sœurs dans une pièce", a décrit Osnat. "Nous ne mangions pas de toute la journée ou seulement du pain et de l'eau. C'est difficile de revenir là-dessus. Je savais que j'allais vivre ces choses que mes grands frères ont aussi vécues, j'ai essayé de l'éviter."

Avez-vous essayé de vous adresser à son cœur?

"J'ai essayé, mais j'avais peur. Je vivais dans la réalité que mon père est quelque chose d’immense et de difficile à affronter. Je savais que si je demandais quelque chose, sa réaction serait beaucoup plus cruelle que d’habitude. Je connaissais l'ampleur de sa cruauté."

Votre mère n'était pas là pour vous aider ?

"Ma mère était profondément impliquée, elle l'a suivi. À ce jour, il n'y a personne avec qui parler, elle a toujours des contacts avec papa en prison. Il y a eu des moments où j'avais besoin d'une figure maternelle et je l’ai cherchée, j'ai essayé de nombreuses fois, mais à chaque fois j'ai été repoussée. J’ai compris que cela ne servait à rien. "

Quand elle avait dix ans, Osnat a été sauvée de la maison par la police et a commencé un processus de réhabilitation : « Je savais que je méritais quelque chose de bien mieux et j'en avais le désir.». J’ai pensé : « je suis sortie de cette terrible et dure réalité et maintenant je dois me faire du bien. Je me suis retrouvée dans un centre d'urgence pour enfants et là, j'ai commencé à comprendre cela.  J'ai découvert qu'il y avait un monde dehors."

Osnat s'est enrôlé dans un bataillon de combattants dans l'armée israélienne, dans l'unité de sauvetage du Home Front Command, et aujourd'hui, elle est une combattante exceptionnelle. "Aujourd'hui, je suis beaucoup plus forte, je sais comment faire face et regarder ce qui m'est arrivé d'une manière différente", a-t-elle conclu, "Mes frères et sœurs et moi sommes très unis et ils sont mon bouclier."

Source : mako.co.il

Sélection de Judith Douillet pour Alliance magazine juif
Premier Magazine juif sur le net

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN : offrir une information dans tous les domaines sur Israël
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi