Les Justes parmi les nations avec le comité français pour Yad Vashem

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Yadvashem les justes parmi les nations

Le Comité français pour Yad Vashem, soutien en France de Yad Vashem Jérusalem, l’Institut International pour la mémoire de la Shoah

Faire un don pour perpétuer la mémoire des victimes du nazisme et de ceux qui ont sauvé, au péril de leur vie, notre propre destin

Perpétuer la mémoire des six millions de victimes du nazisme et honorer les Justes parmi les Nations, et par ce travail de commémoration, de transmission et d'enseignement, participer à la lutte contre l’antisémitisme et le négationnisme.

Soutenir les missions de Yad Vashem Jérusalem

"Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés " Isaïe 56,5

L’Institut commémoratif des martyrs et des héros, lieu de mémoire contre l’oubli du crime, est aujourd’hui un ensemble muséologique exceptionnel édifié sur le Mont du Souvenir à Jérusalem.

"Sa mission est de perpétuer le souvenir de six millions de Juifs assassinés par les nazis et leurs collaborateurs de 1933 à 1945, d’honorer tous les actes d’héroïsme, de révolte et de sauvetage, et d’enseigner aux générations suivantes cette histoire, comme « une balise d’avertissement contre l’antisémitisme, la haine et les génocides à travers le monde".

Les missions du Comité français pour Yad Vashem :

Collecter les noms de victimes de la Shoah

Le Comité poursuit aujourd’hui son travail de récolte et de rassemblement en France des feuilles de témoignages permettant d’inscrire les noms des Juifs disparus dans la « Salle des Noms » de l’Institut Yad Vashem à Jérusalem et dans sa base de données de plus de 4,8 de dossiers. 

Eduquer et transmettre

Organiser des séminaires d’enseignants français (collèges et lycées, primaire et secondaire) à l’institut Yad Vashem à Jérusalem afin qu’ils acquièrent les outils indispensables pour l’enseignement de la Shoah, tâche d’autant plus essentielle mais difficile aujourd’hui face à cette nouvelle vague d’antisémitisme qui remet en cause son existence même.

Depuis 2017, 6 séminaires ont été réalisés, regroupant 169 enseignants originaires de 17 académies. Le niveau très élevé de satisfaction exprimé par les participants, les nombreux projets pédagogiques qui s’ensuivent incitent le Comité à poursuivre cette action, et à faire bénéficier les enseignants des approches novatrices et pluridisciplinaires de l’Ecole Internationale ainsi que de l’exceptionnelle richesse mémorielle de Yad Vashem.

L’enseignement est dispensé en français par des chercheurs et des professeurs des universités françaises et israéliennes.

Faire reconnaître et honorer les Justes parmi les Nations en France

Transmettre les valeurs humanistes et républicaines des Justes parmi les nations, ces femmes et ces hommes de toutes origines et de toutes conditions, qui ont sauvé des Juifs des persécutions antisémites et des camps d’extermination et qui considéraient ne faire que leur devoir, est aujourd’hui un impératif indispensable. Ce travail de mémoire s’exprime dans toute la France à travers des cérémonies de remises de la médaille et du diplôme de Juste parmi les Nations.

Développer le Réseau Villes et Villages de France

Poursuivre le développement du Réseau Villes et Villages des Justes de France que le Comité a initié, dont la vocation est de rassembler les communes qui ont honoré des Justes parmi les Nations. Il regroupe à ce jour 131 communes, parmi lesquelles les plus grandes villes de France. Par ailleurs, déjà plus de 400 Villes et Villages ont fait le choix de créer des "Lieux porteurs de mémoire" en l'honneur de leurs Justes, en donnant leur nom à une rue, une place, un square, en faisant ériger une stèle ou en apposant une plaque. Les villes de France deviennent ainsi le relais indispensable de la mémoire de ces héros du silence.

Telles sont les missions du Comité, tel est son devoir et c’est ainsi par cet enseignement des heures sombres du passé qu’il contribue, grâce au soutien de ses adhérents, à entretenir une mémoire au service d’une nation qui doit continuer de rester plus que jamais la patrie des Lumières et des droits de l’homme.

Toutes ces actions ne sont possibles que grâce au soutien permanent des donateurs fidèles au Comité et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

« La mémoire a de l’avenir » : C’est à travers cette signature que le Comité français pour Yad Vashem participe à l’action mémorielle et à la transmission de l’histoire de la Shoah 

Venez découvrir le site internet du Comité français pour Yad Vashem :

https://yadvashem-france.org

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi