Les 18 faits juifs que vous ne pouvez pas ignorer d'Elizabeth Taylor

Actualités, Artistes, Chronique Cinéma, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les 18 faits juifs que vous ne pouvez pas ignorer d'Elizabeth Taylor

Elizabeth Taylor, était de son vivant et reste encore aujourd'hui à tous points de vue, une icône .
L'actrice est décédée en 2011 à l'âge de 79 ans, elle a joué dans d'innombrables films et de nombreuses émissions de télévision, a remporté deux Oscars et a été anoblie dans son pays natal, l'Angleterre.
Elle est, pour certains, l'incarnation parfaite de la beauté hollywoodienne.
Y- a-t-il un plus grand compliment que de ressembler à Elizabeth Taylor ?

Ce que l'on oublie parfois, est que Elizabeth Taylor était juice et ce n'était pas qu'un détail dans  sa vie. Elle  a mené une vie juive active, a fait des dons à des causes juives et a même aidé à réaliser des films sur des questions juives. Elle a été enterrée en tant que juive, lors d'une cérémonie juive. 

Et même si, oui, elle a été mariée à huit reprises, elle ne s'est jamais convertie pour personne ! Elle s'est convertie pour elle même
"J'ai l'impression d'avoir été juive toute ma vie", a déclaré cette mère de quatre enfants après sa conversion.

Né en 1932, Elle a été élevée  à Londres. En 1939, sa famille américaine quitte l'Europe pour l'Amérique à la suite de la Seconde Guerre mondiale et s'installe finalement à Los Angeles.

Elizabeth Taylor, est déjà  une enfant star, qui fait ses débuts d'actrice en 1942 dans un film "une naissance chaque minute". Taylor était connue pour ses nombreux rôles emblématiques, notamment dans "Cleopatre", "un chat sur un toit brûlant", "The Taming of the Shrew", "Suddenly Last Summer", "Qui a peur de  Virginia Woolf?" et "Butterfield 8", pour n'en citer que quelques-uns. Mais, curieusement, elle a tiré l'essentiel de sa fortune de la vente de parfums de marque, n'étant que la deuxième célébrité à le faire, après Sophia Loren.

Elizabeth Taylor était également profondément impliquée dans le travail caritatif, à la fois pour des causes juives et en tant que première militante du sida. Fondamentalement, Elizabeth Taylor était une légende juive, à tous points de vue.
Voici 18 faits juifs pour se souvenir d'elle :

1. Bien avant sa conversion, Elizabeth Taylor a déclaré qu'elle avait toujours ressenti une affinité pour le peuple juif. Son parrain, Victor Cazalet, et sa mère ont été des partisans actifs du sionisme pendant son enfance.

2. Le troisième mari d'Elizabeth Taylor  Mike Todd, était juif . Les deux voulaient être mariés par un rabbin , mais on ne pouvait pas en trouver un à Acapulco, où ils se sont mariés  à peine deux jours après le divorce de Taylor avec son deuxième mari, Michael Sterling, qui était également le père de ses deux fils aînés.

Taylor et Todd avaient une relation amoureuse et tumultueuse. Comme beaucoup l'ont dit, Todd, un imprésario, producteur hollywoodien et fils d'un rabbin orthodoxe, a été le premier des maris de Taylor à ne pas être intimidé par son succès.
En fait, il a prospéré grâce à son audace et à son indépendance. Il a prodigué à l'actrice des cadeaux coûteux, l'a fait rire et a cuisiné pour elle. Les deux ont eu une fille ensemble, Liza, en 1957.

Malheureusement, alors que Taylor tournait "Cat on a Hot Tin Roof", le jet privé de Todd, Liz, s'est écrasé au-dessus du Nouveau-Mexique et il est mort.

3. Après la mort de Todd en 1958, Taylor a trouvé le réconfort dont elle avait besoin à la synagogue Temple Israel de Los Angeles. "Elle a trouvé du réconfort dans les paroles du rabbin Nussbaum et de Temple Israel", a déclaré la conservatrice Joanna Robotham . "Cela l'a ancrée. Cela l'a aidée à retrouver le bonheur. Elle se convertit au judaïsme  en 1959."

"Le judaïsme n'avait absolument rien à voir avec mon mariage passé avec Mike [Todd] ou mon futur mariage avec Eddie Fisher, tous deux juifs. C'était quelque chose que je voulais faire depuis longtemps », a-t-elle déclaré.

4. Le prénom hébreu d'Elizabeth était Elisheba Rachel .

5. Eddie Fisher et Taylor se sont mariés lors d'une cérémonie juive au Temple Beth Sholom à Las Vegas le 12 mai 1959. Le mariage, malheureusement, n'a pas duré. Taylor est tombé amoureuse et a eu une liaison avec l'autre star de "Cléopâtre" Richard Burton, et les deux ont fini par quitter leurs partenaires respectifs et se marier.
Dans des interviews, Taylor a déclaré qu'elle avait épousé Fisher en raison de son chagrin.

6. En 1960, Taylor et Fisher ont assisté à un dîner pour aider à financer le centre médical Jennie Grossinger à Tel Aviv à l'hôtel Astor.

7. En 1961, Taylor et Eddie Fisher ont chanté ensemble en hébreu à Moscou lors d'un concert pour les militaires américains, tout en visitant la ville russe pour un festival du film.

8. Avant Gal Gadot, Taylor a été la première actrice juive à subir des contrecoups après avoir été choisie pour Cléopâtre en 1963. Elle a été inscrite sur une liste noire arabe , interdisant officiellement tous ses films dans les pays arabes, après avoir découvert qu'elle soutenait Israël et avait dépensé 100 000 dollars en obligations sionistes.
Elle a été retirée de la liste noire , cependant, après que des responsables égyptiens aient regardé "Cléopâtre" lors d'une projection privée et aient décidé que ce serait une bonne communication pour l'Égypte. Ils n'avaient pas tort. Cléopâtre est toujours l'un des rôles les plus emblématiques de Taylor et le film a remporté quatre Oscars. Il a également mentionné l'Egypte 122 fois.

9. À l'été 1976, Taylor s'est offerte en otage pour remplacer les 248 victimes du détournement d'Air France détenues à l'aéroport d'Entebbe en Ouganda par le Front populaire de libération de la Palestine, avant qu'Israël ne parvienne à les libérer le 4 juillet, dans le cadre de l'opération Entebbe. Cela a été révélé lors d'un gala JNF en l'honneur de Taylor et de son mari de l'époque, le sénateur John W. Warner.

10. Deux ans plus tard, Taylor a joué un petit rôle dans "Victory at Entebbe", un film fait pour la télévision sur l'enlèvement. Elle a joué Edith Vilnofsky, face à Kirk Douglas qui a joué Hershel Vilnofsky. Dans le film, Richard Dreyfuss a joué le colonel Yoni Netanyahu , frère du précédent premier ministre de l'état d'Israël, et le jeune Anthony Hopkins a joué Yitzhak Rabin.

11. Avec Orson Welles, Taylor a raconté le documentaire de 1982 sur l'Holocauste "Génocide".

12. Taylor s'est rendu en Israël à plusieurs reprises.

En 1957, elle visite Israël avec Richard Burton. On dit qu'elle voulait épouser l'acteur là-bas, mais aucun rabbin n'a accepté parce qu'il n'était pas juif. Les deux ont séjourné à l'hôtel King David avec Henry Kissinger. Burton a également interprété une lecture de la Bible dans un théâtre local.

En 1976, elle visite le pays avec son mari, l'homme politique John Warner.

En 1982, Taylor part en mission de 10 jours au Moyen-Orient pour promouvoir la paix .
"Je veux apporter un sentiment d'amitié sincère entre moi et le peuple américain en Israël", a déclaré Taylor lors d'une conférence de presse locale.
"Je veux essayer de créer la paix entre Israël et la Jordanie."
Elle a professé son amour pour l'État juif et ses espoirs de ramener le tourisme dans la région.
Elle a rencontré Menahem Begin, a rendu visite à Ariel Sharon chez lui et a rendu visite à des soldats malades et à des enfants dans les hôpitaux locaux.

Taylor a également annulé une visite à Moscou en 1967 en raison de la position anti-israélienne soviétique. En 1975, elle signe une lettre condamnant une résolution antisioniste de l'ONU.

13. Taylor a beaucoup donné aux causes juives. En 1959, elle a acheté 100 000 dollars d'obligations israéliennes et, en 1967, elle a aidé à collecter 840 000 dollars pour Israël. 
Elle a participé à des collectes de fonds pour le Fonds national juif aux côtés de Sammy Davis Jr. et a été une ardente et fervente partisane du Centre Simon Wiesenthal, qui aide à préserver la mémoire de l'Holocauste.

14. En 1985, Taylor a cofondé la National AIDS Research Foundation avec le médecin et immunologiste juif Dr Michael Gottlieb, qui a identifié le SIDA en 1981 . Elle a ensuite créé la Elizabeth Taylor AIDS Foundation en 1991.

15. Après sa mort d'une insuffisance cardiaque congénitale en 2011, Taylor a été enterrée au cimetière de Forest Lawn lors d'une cérémonie funéraire juive intime à laquelle ont assisté 40 personnes.

Comme elle l'a demandé, la cérémonie a commencé avec 15 minutes de retard parce que Taylor voulait être comme toujours en retard, une dernière fois.
Il était présidé par le rabbin Jerry Cutler, qui a fondé le Creative Arts Temple à West LA. Taylor a été enterrée le lendemain de sa mort dans un simple cercueil en bois, selon la tradition juive.

16. Taylor était connue pour ses bijoux somptueux, mais elle avait aussi une collection Judaica.
Deux de ses menorahs ont été vendues aux enchères en 2020 . L'une d'elle était apparemment un cadeau d'Israël de son chef de la sécurité.

17. Un rare enregistrement de deux minutes de sa conversion a été  joué lors d'une exposition du Musée juif "Devenir juif" en 2015.
L' exposition était consacrée à la judéité de Taylor et Marilyn Monroe - qui était également juive. Alors que la presse oppose souvent les deux actrices très différentes, il n'y a pas de rivalité entre Monroe et Taylor. En fait, lorsque Monroe a traversé des moments difficiles après avoir été virée de "Something's Gotta Give", Taylor lui a donné quelques conseils.

Selon le biographe de Monroe , Charles Casillo, Taylor a dit à l'actrice bouleversée:
« Peu importe ce qu'ils écrivent sur moi, Marilyn, je ne le nie jamais. Je ne le confirme jamais. Je continue de sourire et d'avancer. Tu fais la même chose."

18. L'actrice juive Rachel Weisz a été choisie pour la jouer dans le film "A Special Relationship", qui relaterait sa relation avec l'activiste Robert Wall. Nous ne savons pas si ce film va se produire ou non, mais le casting est définitivement parfait !

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi