Le livre et le film : Les terres saintes, Holy Land de Amanda STHERS

Actualités, Chronique Cinéma, Culture, Des Livres Et Nous - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Des livres et nous  par Joelle Benharous.
Les terres saintes  d'Amanda STHERS Editions Stock   2010. A  partir de 15 ans

Livre Holy Land de Amanda Sthers

Livre Holy Land de Amanda Sthers

Amanda Sthers aborde la question israélienne de façon intelligente, par un échange de lettres  entre les membres d'une même famille et par la correspondance entre le héros, Harry et son ami, un rabbin.

Ce chassé-croisé de lettres permet de se livrer et de traiter des sujets actuels et tragiques aussi.

Dans la famille Rosenmerck, le père, Harry, élève des cochons en Israel et vit séparé de sa femme qui vit à Paris avec David, leur fils.

Leur fille Annabelle quitte New York après une rupture amoureuse et rejoint son père en Israel.

La communication est difficile dans cette famille: David et son père n'échangent pas, Harry n'accepte pas les choix de vie de son fils.

La religion , l'amour et l'amitié son autant de thèmes examinés avec justesse.
Le traitement de ces sujets, mêlant humour, légèreté et pudeur, délivre un contenu émouvant et prenant. Dans son exil, Harry trouvera -t-il la paix intérieure et la réponse à ses questions?

Le film "Holy lands", qui vient de sortir dans les salles en France, est l'adaptation de ce roman, assez original, et qui aborde la famille avec une dimension universelle.

Holy  film de Amanda Sthers

Holy film de Amanda Sthers

L'image de ce clan "Rosenmerck", en morceaux et de ce pays si riche et complexe à la fois nous touche car nous nous retrouvons souvent dans ces problématiques:

Comment se réconcilier? Peut-on être assez tolérant pour accepter les différences de l'autre?Est-il possible de rester toujours sincère et fidèle?

Les couleurs, les sons et le jeu magistral des acteurs nous transportent encore plus loin, vers de nouvelles émotions. Le casting est remarquable et les prestations des actrices féminines, magiques.

Le rôle de Monica, par exemple, interprété par la magistrale Rosanna Arquette, est celui de la mère protectrice, pilier de la famille. Elle la porte, en effet, à bout de bras, malgré les difficultés qu'elle rencontre bien souvent.

Efrat Dor, actrice israélienne qui joue le rôle d'Annabelle, présente une jeune fille perdue, éternelle étudiante assistée par ses parents et qui refuse de grandir.

Nous retrouvons la poésie de la romancière dans le trouble et la force que les acteurs nous transmettent.

Alors courez dans les salles de cinéma et replongez-vous ensuite dans la lecture de ce très beau roman.

Vos réactions

  1. john.krief@free.fr'Krief

    Ma femme hesitait entre le film et le livre. Je pense qu’elle va commencer par livre. Merci pour vos recommandations.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi