Un ministre israélien se félicite du raid en Syrie

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                              Un ministre israélien se félicite du raid en Syrie

Article paru dans le "Nouvel Obs", le 11/10/07

"Ce que nous avons accompli, selon des sources étrangères, est très important" explique Avigdor Lieberman, ministre des Affaires stratégiques.
Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires stratégiques, s'est félicité, dans le Jerusalem Post daté du jeudi 11 octobre, du raid aérien israélien effectué le 6 septembre dernier en Syrie. Ses déclarations rompent avec le silence officiel sur le sujet.
Selon le journal, Avigdor Lieberman, qui dirige le parti d'extrême droite Israël Beiténou (11 élus), a ouvertement exprimé sa satisfaction à propos de ce raid à l'occasion d'une tournée dans les colonies juives en Cisjordanie, mardi.
"Ce que nous avons accompli, selon des sources étrangères, est très important (...). Nous avons ainsi franchi avec succès la première étape (des efforts) nous permettant de rétablir notre force dissuasive", a-t-il déclaré.
Par "rétablir", il faisait allusion aux ratés de l'armée israélienne pendant la guerre contre le Hezbollah chiite libanais à l'été 2006.

"La seconde étape…"

"La seconde étape consistera à stopper les tirs de roquettes Qassam" palestiniens à partir de la bande de Gaza, contrôlée depuis la mi-juin par le mouvement islamiste Hamas, a-t-il estimé.
La censure militaire israélienne impose un black-out total sur le raid en Syrie, et seule la radio militaire israélienne a fini par le confirmer.
Dans la foulée du raid, la Syrie avait affirmé que sa défense antiaérienne avait tiré le 6 septembre sur des appareils israéliens ayant violé son espace aérien. Le président syrien Bachar al-Assad avait ensuite affirmé que les appareils israéliens avaient visé "un bâtiment militaire désaffecté" et que "rien de conséquent" n'avait été atteint.
Selon des informations de la presse américaine et britannique, l'aviation israélienne aurait bombardé un site soupçonné d'abriter des activités nucléaires qui pourraient être menées en coopération avec la Corée du Nord.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi