Israël : un enseignant de primaire menace de tuer ses élèves puis de se suicider

Actualités, Insolites, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Les parents, l'administration de l'école et le ministère de l'Éducation sont horrifiés. L’enseignant a été suspendu et son arme personnelle lui a été confisquée. Une action disciplinaire est en cours.

La communauté de Harish, dans le nord d'Israël, est en effervescence, juste avant la fin de l'année scolaire. Un enseignant du primaire aurait dit à sa classe de cinquième année (CM2) jeudi dernier : « Je vais tous vous tuer, puis me suicider ».

L'enseignant impliqué dans le scandale a été embauché comme remplaçant lorsque l’une des enseignantes de l'école est partie en congé maternité. Selon un reportage du correspondant de Channel 12 News, Or Ravid, l'enseignant répondait à un élève qui avait quitté la salle de classe vexé, et lui avait dit: "Tout le monde vous déteste, j'espère que vous allez mourir."

Après une discussion animée sur le groupe Whatsapp des parents d’élèves samedi soir, sur la base des témoignages de quelques élèves de la classe, un membre de l'association des parents d'élèves a contacté la directrice et l'a informée de ce qui s'était passé. Lundi matin, un groupe de parents est arrivé à l'école, exigeant que l'enseignant soit immédiatement démis de ses fonctions et éloigné des locaux, et a même déposé une plainte auprès de la police. Le directeur et le directeur adjoint ont été interrogés.

Plus tard lundi, le directeur a commencé à enquêter sur l'incident et a pris l'enseignant à part pour une conversation, à laquelle le conseiller d’éducation a participé. Au début, l'enseignant a nié les allégations, mais a ensuite déclaré: "Je ne me souviens pas si je l'ai dit comme une blague, et si oui, j'assume la responsabilité. Je n'ai rien à dire pour ma défense."

Selon le reportage de Channel 12 News, l'enseignant est un membre à la retraite des forces de sécurité qui porte une arme autorisée. Lundi, ses armes lui ont été confisquées suite à la plainte déposée par les parents auprès de la police. Suite à son interrogatoire, la police a contacté le tribunal d'instance de Hadera pour demander qu'il soit placé en détention provisoire, mais le juge Ehud Kaplan a décidé qu'il devait être libéré immédiatement, car il n'avait contacté aucun des élèves de sa classe au cours des sept derniers jours.

"Au moment où il a proféré ces paroles, elles pouvaient certainement être considérées comme une menace, si elles ont réellement été dites, ce qui est une grande question. Aucune des personnes présentes n'a vu d'incident criminel qui justifie l'ingérence de la police. J'ai n'ai trouvé aucune raison de le renvoyer au motif qu'il présente un danger. Il s'agit probablement de choses qui ont été dites lors d'une dispute ou dans un moment de fureur, si elles ont été dites », a écrit le juge Kaplan.

Le ministère de l'Éducation a publié une réponse à l'incident : « Ce sont des propos extrêmement graves qui n'ont aucune place dans aucune société, et certainement pas de la part d'un éducateur chargé d'inculquer des valeurs de tolérance, de don et de responsabilité mutuelle. Compte tenu de la gravité du cas, la question a été transférée pour action disciplinaire et enquête policière. Dans le même temps, l'enseignant a été démis de ses fonctions.

Source : Israel Hayom

Sélection de Judith Douillet pour Alliance magazine juif
Premier Magazine juif sur le net

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN : offrir une information dans tous les domaines sur Israël
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi