Israël: des Ethiopiens au chômage apprennent le métier d'aides-soignants

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Lorsqu'il a fuit l'Ethiopie pour venir en Israël, il y a huit ans, Begashaw Berihun était professeur de science et travaillait également dans une banque commerciale.

Avec trois enfants à charge, et un quatrième venu au monde alors que la famille logeait dans un centre gouvernemental d'intégration à Nahariya, Berihun ne pensait pas avoir le temps de prendre des cours d'hébreu ni de se mettre à niveau pour l'une de ces deux professions. Il travaillait dans une usine, un bureau de poste et un supermarché afin d'économiser suffisamment d'argent pour acheter une maison à Rishon LeZion.

C'est alors qu'une personne de sa famille lui a parlé d'un cours gratuit qu'elle avait suivi à l'Hôpital Herzog de Jérusalem, destiné à permettre aux immigrants éthiopiens de devenir aides-soignants diplômés. Désormais employée à l'Hôpital Herzog - un hôpital de 330 lits spécialisé en gériatrie et psychiatrie - elle encourageait Berihun à suivre ce cours.

"Cela me paraissait être un bon travail pour l'avenir, et qui me permettrait ensuite de continuer et devenir infirmier", explique l'homme de 38 ans, de sa voix douce et dans un anglais hésitant, lors d'une courte pause.

"J'aime ce travail, j'aime aider les gens. Je vois des gens qui ne peuvent pas parler, qui ont mal et qui ne peuvent même pas bouger si on ne les aide pas".

"Il travaille dur et est très ambitieux", selon Ronni Suna, l'infirmière qui supervise actuellement le Programme d'entraînement pour personnel soignant en gériatrie, subventionné par le Ministère de l'Economie. Berihun était l'un des 20 participants, venant de tout le pays, de la 17ème promotion; il a terminé en juin de l'année dernière.

Depuis janvier 2004, 307 hommes et femmes (dont deux Arabes israéliens) ont terminé le cours [...]. Aujourd'hui, 85 d'entre eux sont employés par l'Hôpital Herzog; d'autres ont trouvé un emploi ailleurs en Israël. C'est un pas en avant pour régler le problème du chômage touchant les immigrants éthiopiens, évalué à 40 % pour une population de plus 90 000 personnes. [...]

Chaque participant au programme doit effectuer 300 heures de cours et 280 heures d'expérience pratique supervisée. [...]

Ellen, une mère de cinq enfants âgée de 40 ans, a immigré en Israël il y a 11 ans. Elle était fermière en Ethiopie mais s'est retrouvée obligée de faire des ménages en Israël. Son mari, qui a suivi le cours à Herzog voici deux ans, lui a ensuite suggéré de le suivre à son tour. Tous deux travaillent actuellement comme aides-soignants à Herzog. [...]

Sunna rend chaque jour visite à ses diplômés et encourage ceux d'entre eux qui ont les capacités et le niveau d'anglais nécessaire à poursuivre leurs études à l'école d'infirmiers.

"Les infirmiers comptent sur eux pour être en première ligne aux côtés des patients. Ils font vraiment un travail sacré", dit-elle. "Et ils sont très fiers d'obtenir un diplôme dans une profession respectée et honorable. Ils me remercient tout le temps, c'est vraiment beau."

 

Source: Israel 21C, 22 mars 2015

Traduction et adaptation: Julien Pellet


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi