Innovation israélienne : remplacer les cookies par votre adresse mail

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Innovation israélienne dans la publicité : remplacer les cookies par votre adresse mail

Mais qu'est-ce qu'un cookie ?

Un « cookie » est un petit morceau de code qui aide un site Web à suivre votre comportement et vos préférences pour une meilleure expérience utilisateur.

Vous avez peut-être remarqué que de nombreux sites Web demandent désormais la permission d'utiliser des cookies propriétaires.

Un cookie tiers (ou intersites) se trouve sur votre navigateur et suit votre comportement sur tous les sites Web que vous visitez. C'est un identifiant permettant aux éditeurs numériques de cibler la publicité qui apparaît sur votre écran.

Mais, les cookies tiers sont tombés en disgrâce car les données des consommateurs sont collectées et utilisées à leur insu ou sans leur autorisation d'une manière qu'ils ne comprennent pas, ce qui constitue une violation de la vie privée.

Le navigateur Safari d'Apple et Firefox ont cessé d'utiliser des cookies tiers. Chrome de Google, détenant la plus grande part de marché du marché des navigateurs, prévoit de les abandonner en 2023.

Cela représente le plus grand défi technique auquel l'industrie de la publicité numérique ait jamais été confrontée.

Sans les cookies comme mécanisme par défaut de ciblage des publicités, comment les éditeurs peuvent-ils amener des centaines de millions d'utilisateurs à consentir à recevoir de la publicité ?

Des experts du secteur comme Jeff Kupietzky pensent que la solution est la bonne vieille adresse e-mail - et il l'associe à une intelligence artificielle de pointe pour stimuler la personnalisation, l'engagement et les revenus.

Kupietzky est PDG de Jeeng , une société américano-israélienne dont la plate-forme d'IA, Jeengage, permet aux éditeurs numériques d'exploiter les données de première partie en utilisant l'e-mail comme identifiant principal au lieu de cookies tiers.

Les abonnés s'inscrivent en toute connaissance de cause et peuvent se désinscrire à tout moment.

« Notre société aide les éditeurs qui n'ont pas accès à la science des données et à l'intelligence artificielle à utiliser des adresses e-mail pour créer un profil de leurs utilisateurs, organiser avec précision le contenu et les publicités que ces utilisateurs apprécieraient le plus, et fournir le contenu directement aux abonnés au bon endroit, l'heure et sur le bon canal », a déclaré Kupietzky à ISRAEL21c.

Utilisé par plus de 700 éditeurs

Jeeng touche 120 millions d'utilisateurs uniques par mois au nom de plus de 700 éditeurs, dont The Atlantic, Crain's, HarperCollins, Vice Media et Vox Media.

« Jeeng paie les éditeurs pour le trafic que nous monétisons », explique Kupietzky, « par opposition au modèle traditionnel où ils nous paieraient pour utiliser la technologie ».

"Ce modèle commercial inhabituel accélère l'adoption du produit par les éditeurs et nous permet d'évoluer plus rapidement, en obtenant plus de trafic à monétiser, ce qui a été notre cœur de métier ces dernières années".

L'IA de Jeeng devient de plus en plus intelligente en matière de personnalisation des utilisateurs à mesure que le réseau est plus nombreux. « Je ne sais pas qui vous êtes en particulier », déclare Kupietzky, « mais je suis vos intérêts auprès de différents éditeurs pour approfondir notre compréhension du contenu qui vous intéresse le plus. »

Le directeur des systèmes de rendement et de publicité du Seattle Times, Rob Schwertley, a déclaré que l'approche de Jeeng avait profité aux opérations publicitaires du journal.

« Avec le courrier électronique, nous avons un bon contrôle sur la distribution, le calendrier, le message et la monétisation. De plus, les abonnés font généralement plus confiance au contenu fourni par e-mail parce qu'ils ont choisi de s'inscrire, ce qui signifie qu'ils sont plus susceptibles de cliquer dessus », explique Schwertley.

Ezra Menaged, PDG de Hometalk , basé à Jérusalem , a déclaré : « L'équipe Jeeng s'attaque et résout un véritable problème d'éditeur en créant une excellente solution de personnalisation. Offrant une distribution omnicanale parallèlement à la personnalisation du contenu, ils résolvent un problème que peu d'éditeurs ont les ressources pour résoudre."

E-mail plus fiable et stable

Mais les gens ne s'éloignent-ils pas du courrier électronique, en particulier les jeunes utilisateurs ?

«Nous avons réalisé des sondages révélant que ce que les gens utilisent le plus pour la communication de personne à personne, ce sont les canaux de médias sociaux. Mais lorsqu'il s'agit de leur relation avec une marque ou une entreprise, nous ne constatons pas de baisse de l'utilisation des e-mails », a déclaré Kupietzky .

"Au fur et à mesure que les jeunes obtiennent des cartes de crédit et des comptes bancaires, ils sont plus susceptibles d'avoir une adresse e-mail."

Jeeng a également fait des recherches pour découvrir dans quelle mesure les gens sont susceptibles de s'abonner à un contenu personnalisé.

"Nous avons constaté que la courbe d'adoption du courrier électronique est assez similaire pour les générations X, Y, Z et les baby-boomers", explique Kupietzky.

L'e-mail, explique-t-il, est un identifiant plus stable que les cookies car l'utilisateur contrôle le processus d'inscription et de désinscription, et conserve généralement la même adresse e-mail en permanence. C'est aussi plus pratique.

« Peu importe si vous ouvrez un courrier électronique sur un ordinateur de bureau, un appareil mobile ou une tablette, vous êtes considéré comme la même personne. Les sites qui utilisent votre adresse e-mail offrent donc une expérience plus cohérente pour l'utilisateur.

Kupietzky considère cet aspect d'uniformité entre les appareils comme essentiel pour l'avenir de la publicité en ligne.

« Les cookies étaient vraiment mauvais si vous commenciez un article sur votre tablette, vous ne pouvez continuer à le lire sur d'autres support  », explique-t-il.

« Vous étiez perçu comme trois utilisateurs distincts avec trois profils distincts. Il n'y avait aucun moyen de connecter ces expériences à moins que vous ne soyez enregistré ou connecté car ils ne savaient pas que c'était la même personne.

La nouvelle technologie permet aux éditeurs de suivre les utilisateurs sur différents canaux de manière transparente, ce qui se traduit par une expérience de partage de contenu plus cohérente.

New York à Tel-Aviv

Kupietzky a obtenu un MBA de la Harvard Business School en 1998. Il a débuté dans la haute technologie dans la Silicon Valley et s'est concentré sur le marketing et la publicité au cours des 20 dernières années.

Il a formé le précurseur de Jeeng, PowerInbox, au moment où il a déménagé en Israël en 2011. Grâce à une série d'acquisitions, PowerInbox est devenu Jeeng.

La société a été choisie comme Inc. 500 croissance la plus rapide Société et Fast 50 de Crain en 2018 et Red Herring 100  vainqueur en 2019.

Alors que l'entrepreneur en démarrage israélien typique commence à Tel Aviv et s'étend à New York au stade de la commercialisation, Kupietzky a fait le contraire et compte maintenant 75 employés entre les deux sites.

"Nous avons vu qu'il n'y avait pas de meilleur endroit au monde pour recruter une équipe de développement qui peut nous aider avec l'intelligence artificielle à faire des prédictions et un traitement de données à grande échelle", explique Kupietzky, "-  "nous construisons donc notre centre de R&D principal ici en Israël . "

Avec Google prédisant que les cookies tiers seront de l'histoire ancienne d'ici 2022, Kupietzky est optimiste quant au passage à l'e-mail comme identifiant.

« Pour de nombreux éditeurs, le trafic provient principalement de Google ou de Facebook via la recherche ou les partages sociaux. Mais ce trafic arrive de manière anonyme. Il ne peut pas être conservé et a déjà été sélectionné par Google ou Facebook », dit-il.

"Jeeng aide les éditeurs à récupérer leur audience en leur permettant d'obtenir du contenu en fonction de ce qui les intéresse."

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance magazine, premier média juif en ligne
Magazine Juif

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi