Artiste juive : Lisette Model, modèle top de la photographie

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juive : Lisette Model, modèle top de la photographie

Modèle top : Lisette Model

Lisette Model : "Sidewalk", Galerie Baudoin Lebon, Paris, du 8 septembre au 2 octobre 2021.

Ne nous  trompons pas : si le nom de la créatrice sonne comme celui d'une midinette. la photographe a porté  jusqu'à sa mort son art photographique vers des sommets.
Chaque prise, disait-elle" est celle "d'un instant fixé qu'on a pu retenir avec les yeux.
Mais il y a des milliers d'instants qui ne révèlent rien du tout.
Ce phénomène-là n'existe ni en peinture ni en sculpture".  Et Lisette Model de résumer encore plus sobrement : "La photographie est l'art de la fraction de seconde".

La photographe américaine née à Vienne en 1901 est devenue une parfaite new-yorkaise et entre autres la professeure de Diane Arbus.  L'artiste a fait ses débuts en France où pourtant son oeuvre est restée longtemps scandaleusement ignorée.

Celle qui fit de ses prises en contre-plongée une sorte de marque de fabrique fut Initiée à la fabrique de l'instantané et à la pratique du Rolleiflex par la photographe hongroise Rogi André.

Elle devint la portraitiste des diverses classes sociales.
Elle crée depuis la Promenade des Anglais à Nice pendant la guerre une galerie sans pitié de personnage faussement chics et à l'arrogance, le bronzage et l'ennui plus ou moins discrets...
Si Nice lui propose le carnaval de vanités, Paris l'aclimate avec une population plus pauvre.

A New York son talent prend toute sa dimension et dans plusieurs genres. D'un côté la sophistication de ses "Reflexions".

Elles sont constituées de plans en surimpression par reflets sur les vitrines de grands magasins de Manhattan. Les mannequins se mélangent par effet de transparence aux images de la rue. Ses "Running legs" sont encore plus spectaculaires.

Lisette Model saisit les pieds et les jambes de la foule en marche dans la frénésie urbaine de la ville. Mais plus que tout la photographe sait capter les accrocs humains. Une vieille femme par son maquillage peut ressembler à un perroquet à plumet. Quant à ses portraits de "people" ils ont une puissance rare que ce soit James Mason perdu dans ses pensées noires ou Diana Vreeland raffinée et vive.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

artiste juive, lisette model, photographe juive

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi